• Clémence

Visiter le lac Atitlan au Guatemala : que voir et que faire ?

Après la découverte de Quetzaltenango, la 2ème plus grande ville du Guatemala, nous nous sommes aventurés au bord de ce qu’il parait être « le plus beau lac au monde ». Entouré par 3 volcans, il faut bien reconnaître que la vue est plutôt incroyable, et que la vie des villages disséminés autour du lac mérite le détour. On vous emmène donc à la découverte de ce lac mystérieux, en vous partageant les bons plans (et les moins bons) que nous y avons vécus !

Couple au lac Atitlan au Guatemala
 
LAC ATITLAN : Découvrir le plus beau lac du monde INFORMATIONS PRATIQUES : Arriver et se déplacer au lac Atitlan LES VILLAGES DU LAC ATITLAN : Où s'installer autour du lac ? ACTIVITES AUTOUR DU LAC ATITLAN : Que faire durant votre séjour au lac Atitlan? NOTRE AVIS SUR LE LAC ATITLAN
 

Le Lac Atitlan : le plus beau lac du monde

Décrit par de nombreuses personnes comme étant le plus beau lac du monde, le lac Atitlan est perché à presque 1600m d’altitude, il s’étend sur une surface de plus de 130km² et peut atteindre les 350m de profondeur : on vous laisse imaginer la quantité d’eau que cela représente ! Entièrement clos et encerclé par 3 volcans : le Toliman, l’Atitlan et le San Pedro, le lac actuel est né de l’activité volcanique importante de la région, lors d’une éruption majeure que l’on nomme aujourd’hui « Los Chocoyos » ! Sa profondeur change au cours du temps, en fonction des éruptions volcaniques et des mouvements telluriques. Cela explique aussi le fait que le lac soit entièrement clos : en effet, il ne se déverse pas dans la mer puisqu’il est entièrement contenu dans la caldeira formée par l’effondrement de cet ancien volcan.

Vue sur le lac Atitlan depuis l'Indian Nose au Guatemala

Le lac et le paysage sont magnifiques et ils méritent certainement leur renommées (Proust, Huxley et bien d’autres les ont vanté dans leurs écrits) mais l’eau et les rives sont en danger car la pollution est omniprésente …


Si vous êtes plutôt lève tôt, vous aurez le plaisir d’admirer la quiétude du lac, et les couleurs magnifiques du lever de soleil. Par contre, si vous hibernez jusque midi, vous pourrez apercevoir les tourments que le vent provoque. En effet, certains après-midis, le Xocomil, un vent du sud, souffle avec force ce qui cause des courants violents et vous pourrez apercevoir les bateaux se débattre sur une eau impétueuse.


Lac Atitlan : informations pratiques

Comment arriver/quitter le lac Atitlan ?

Globalement, comme partout au Guatemala, on vous conseille de vous déplacer en chicken bus si vous voulez faire des économies, et en shuttle si vous cherchez un peu plus de confort (somme toute relatif …) Il y a différents villages où s’établir, on vous parlera donc ici des 2 villages majeurs depuis lesquels vous pourrez atteindre facilement en lancha, n’importe lequel des autres villages alentours.


Rejoindre San Pedro la Laguna depuis Quetzaltenango (Xela) :

Prendre le Chicken bus depuis la gare des bus de Xela en direction de San Pedro la laguna. Il y en a 1 ou 2 par jour, aux alentours de midi. Il existerait, parait-il, des horaires de chicken bus… On vous avoue qu’on n’a jamais trouvé, mais qu’on n’a jamais dû attendre/chercher de bus non plus ! On se pointe à la gare, on dit où on veut aller, et il y a TOUJOURS un bus qui part dans la direction qu’on recherche. Le seul bémol : ici ils attendent que le bus soit +- plein avant de démarrer, alors parfois, il faut de la patience.

Informations pratiques : - Prix : 35 QTZ/p – avec nos têtes de touristes, il nous a fait payer 50 qtz et a refusé de négocier. - Durée : 3h30 en temps normal – 7h30 pour nous car nous avons eu un barrage sur la route. ATTENTION : Ayez le cœur bien accroché, la descente de la route principale vers le village de San Pedro la laguna est difficile : 15 virages en épingle à bord d’un bus avec un chauffeur fou, c’est plutôt folklo.

Rejoindre San Pedro la laguna/Panajachel depuis Antigua/Guatemala city :

Il y a un chicken bus par jours qui relie Antigua/Guatemala city à San Pedro. Ne nous demandez pas à quelle heure, on ne sait pas, mais on sait qu’il existe, c’est déjà ça ! Depuis Antigua, rendez-vous à la gare des bus et posez la question. Dans certains cas, ils vous feront changer de bus à Chimaltenango mais no stress : ici c’est normal !


Une autre solution est de prendre un bus jusque Panajachel puis une lancha jusque San Pedro la Laguna. Ca paraissait plus simple au départ, c’est ce que nous avons fait pour quitter le lac et rejoindre Antigua (dans l’autre sens donc), mais finalement cela n’est pas spécialement plus rapide, ni plus économique (2 bus, avec un changement à Chimaltenango + la lancha de San Pedro à Panajachel: 40 QTZ + 10 QTZ + 25 QTZ) On vous conseille donc le bus direct depuis/vers San Pedro la laguna (50 ou 60 QTZ selon nos sources).


Se déplacer autour du lac Atitlan

Les lanchas sont le moyen incontournable de se déplacer autour du lac Atitlan. Elles sont généralement rapides et il en part pratiquement tout le temps (même s’il vous faudra toujours attendre qu’elles soient pleines). Le petit bémol ? Aucun prix n’est affiché, et vous vous imaginez bien qu’avec nos têtes de touristes, on ne paiera certainement pas le prix des locaux. Bref voici une idée des prix que vous pouvez espérer payer (nos hôtes nous ont donné les prix, parfois c’était ça, et parfois on en a expérimenté d’autres plus cher ahah).

  • San Pedro la laguna – Panajachel : 25 QTZ/p

  • San Pedro la laguna – Santiago Atitlan : 25 QTZ/p (normalement 15 QTZ mais on n’a jamais réussi à négocier)

  • San Pedro la laguna – San Juan la laguna : 5 QTZ/p (certains de nos amis on payé 15 QTZ…)

  • San Pedro la laguna – San Marcos la laguna : 15 QTZ/p

  • San Pedro la laguna – Santa Cruz : 20 QTZ/p

Dernière petite précision : demandez bien au batelier en partant à quelle heure est la dernière lancha pour votre retour, cela varie selon chaque destination !


Les différents villages du lac Atitlan et leurs attraits

Panajachel

C’est la grande ville du lac Atitlan, peuplée d’hotel et de restaurants, avec beaucoup de monde et de l’ambiance. Bref c’est aujourd’hui une station balnéaire qui, selon nous, n’a pas beaucoup de charme mais depuis laquelle vous pourrez avoir une super vue sur les 3 volcans qui entourent le lac. Si vous souhaitez faire la fête et vous établir un peu plus longtemps autour du lac, c’est peut-être le lieu qui vous conviendra mais nous, on n’a pas été très convaincu.


San Pedro la laguna

Réputé pour être LE lieu où s’établir, c’est aussi un lieu où se confrontent tourisme et traditions. On peut en témoigner, nous y avons quand même passé 2 semaines !


Lorsque vous arrivez sur le débarcadère, vous serez assailli par les démarcheurs de tours, les vendeurs de souvenirs et les restaurants, mais dès que vous vous éloignez de la « calle principal », où se trouvent tous les hostels et restaurants pour les touristes, vous entrerez dans le San Pedro traditionnel, celui que nous avons eu l’occasion de découvrir au fil des jours.


Ici, vous pourrez admirer du street art (et avec un peu de chance rencontrer les communautés qui s’associent pour peindre, c’est plutôt sympa à voir), mais aussi les locaux au bord du lac, qui se lavent ou font leur lessive, ou encore assister au match de basket (le sport local) derrière le marché.


Bref San Pedro la laguna nous a semblé sympa pour s’établir, bien qu’un peu cher, et avouons-le, nous en avons vite fait le tour ! Cependant, il est facile de rayonner à travers le lac, depuis n’importe quel village ; c’est donc ce que nous avons fait depuis San Pedro.

Street Art a San Pedro la laguna au Guatemala

San Marcos la laguna

Si vous avez envie de retrouver les hippies d’antan, et de découvrir où ils se cachent : c’est à San Marcos qu’il vous faut aller ! Dans ce village, c’est comme si le temps s’était arrêté en 1970.


Dans ce village insolite, des business man occidentaux et d’autres plus folklo ont décidé de mettre le yoga et la retraite spirituelle à l’honneur ! Ici médecine holistique, véganisme et ésotérisme se côtoient.


Il est également possible de se baigner dans la réserve naturelle et d’effectuer des sauts de plusieurs mètres de haut (apparemment c’est là que l’eau est la plus propre du lac mais on vous avoue honnêtement qu’on a passé notre tour au vu de la qualité de l’eau …)


Ruelle de San Marcos la laguna au Guatemala

San Juan la laguna

Nous n’avons pas vu tous les villages du lac, mais pour nous, San Juan la laguna fut le plus joli ! Son street art omniprésent, sa rue principale joliment décorée et son artisanat en font une super destination d’une journée ou même un lieu où s’établir si vous recherchez du calme et de l’authenticité. Vous pourrez rejoindre San Pedro la laguna en seulement 10 minutes de tuk tuk, et pour seulement 10 qtz.


Santiago Atitlan

Intrigué par ce qu’en disait le guide du routard, nous avons été pousser notre curiosité dans le village de Santiago Atitlan. Si le marché est plutôt sympa et que c’est un bon point de départ pour aller marcher autour/sur les volcans Toliman et Atitlan, on n’a pas été particulièrement séduit par l’ambiance ! Cependant, les tenues traditionnelles sont encore très présentes ici, et vous pourrez admirer les hommes avec leur pantalons à rayures et leurs belles chemises ainsi que les femmes dans leurs tenues toujours très colorée.

Autre fun fact : ici, ils sont très croyants mais en plus ils vouent un culte très particulier à Maximon, un petit personnage original. Pour l’admirer, demandez simplement à un tuk tuk de vous emmenez chez Maximon (5 qtz/p généralement). Pas besoin de prendre un guide pour y aller car honnêtement, vous serez un peu déçu ahah. Maximon change de maison chaque année, et c’est toujours une famille de la région qui l’accueille dans son salon. Imaginez : une statue déguisée en Pablo Escobar, cigare à la bouche et chapeau, posée au pied d’une chaise et entouré de bougies … Plutôt surprenant, mais au final, sans grand interêt selon nous. Par contre, ne vous inquiétez pas, les guatémaltèques ne perdent pas le nord : si vous voulez entrer dans la maison et voir Maximon, il vous faudra à nouveau vous délester de quelques quetzals.


Santa Cruz de la laguna & Santa Catarina de Polopo

Ces 2 villages sont nos manqués : on aurait adoré passer un peu de temps à Santa Cruz et y apprécié d’avantage la vue que le lieu offre sur le lac avec les 3 volcans en arrière-plan, mais surtout, goûter à la nourriture locale qui parait-il est délicieuse et à l’ambiance très feng shui du village ! Quant à Santa Catarina, le lieu est réputé pour ses jolies couleurs et son authenticité. N’hésitez donc pas à y faire une halte, je pense que cela vaut la peine malgré tout !


Que faire au lac Atitlan ?

Le lieu offre de multiples possibilités d’excursions autour du lac, sur le lac et dans la région, et on vous en parle tout de suite !


Faire du kayak sur le lac Atitlan

Vous trouverez facilement un lieu où louer un kayak sur les rives du lac Atitlan. De notre côté, 1h de kayak nous a suffi, mais sachez que si vous désirez vous éloigner un peu plus, et profitez vraiment de la liberté que cela vous offre autour du lac, vous aurez besoin de bien plus que ça (au moins 2 ou 3h). Nous avons payé 15qtz/pers pour un kayak double pendant une heure depuis San Pedro (on ne fait pas plus, sinon Quentin à trop le mal de mer. Oui oui même sur un lac, il n’est pas comme tout le monde).


Prendre des cours d’espagnol au lac Atitlan

Les possibilités de cours d’espagnol sont multiples dans les villages, mais le village roi pour cet apprentissage, c’est San Pedro la laguna, et c’est pour ça que c’est là que nous nous y sommes établis.


Nous avons donc pris chacun 20h de cours d’espagnol en cours particulier répartis sur 5 jours (chacun son professeur, et étude dans un cadre plutôt sympa, entouré de verdure). Nous conseillons fortement la Mayab school qui offre des prix défiants toute concurrence. Nous avons également choisi de loger dans une famille guatémaltèque durant cette semaine et l’expérience n’en fut que plus enrichissante.


Il y a d’autres écoles, certaines proposant même des activités le soir, vous avez donc l’embarra du choix, mais étudiez bien les prix car les variations peuvent être importante. Il est rarement nécessaire de réserver en avance vos cours et de notre côté nous avons été très content de la Mayab school et de son rapport qualité/prix (la moins chère que nous ayons trouvée).

Informations pratiques : - Prix : 700qtz/p pour 20h de cours + 700 qtz/p pour 6 nuits d’hébergement en famille avec repas compris - Site web de la Mayab School : https://www.mayabspanishschool.com/

Grimper au sommet de l’Indian Nose (ou nez de l’indien)

Culminant au-dessus de San Juan la Laguna, l’Indian Nose offre un panorama incroyable sur le lac et ses volcans. C’est pour nous un MUST DO au lac Atitlan, et on ne peut que vous suggérer d’effectuer l’ascension pour le lever du soleil. 2 options : soit vous effectuez l’ascension depuis San Juan la laguna et dans ce cas elle est plutôt rude et dure environ 2h30 à 3h, soit vous partez depuis Santa Clara et bien que raide, l’ascension ne dure que 30 minutes.


Comme souvez ici au Guatemala, sachez qu’il est vivement conseillé de passer par une agence pour effectuer ces petites randonnées car malheureusement, les montagnes et volcans abritent souvent des « bandidos » et il serait bête de vous y faire dépouiller …

Informations pratiques : - Prix : 80 qtz/p via l’agence GuateMaya de San Pedro la Laguna. - Déroulement de l’excursion : départ à 4h du matin de San Pedro en shuttle pour rejoindre Santa Clara. De là, ascension jusqu’au sommet de l’Indian Nose où vous assisterez au lever du soleil, mais aussi aux éruptions lointaines du volcan fuego , tout en buvant un café chaud et en dégustant une patisserie que votre guide vous offrira au sommet. ATTENTION : il fait froid au sommet et vous allez y rester un bout de temps sans bouger. Prévoyez donc des vêtements chauds en conséquence et une bonne veste coupe-vent.
Vue sur le Fuego depuis l'Indian Nose au lac Atitlan

Faire l’ascension d’un volcan

Cette activité est notre déception : nous avons souhaité effectuez l’ascension du volcan San Pedro. Ayant lu qu’il pouvait être dangereux d’y aller par soi-même, nous avons donc demandé à différentes agences touristiques s’il était possible d’effectuer l’ascension avec elles. Et bien croyez-moi ou non : aucune n’a accepté ! Selon elle, c’est aujourd’hui trop dangereux de monter sur le San Pedro car le dépouillement par les bandidos est systématique. Déçus, nous avons donc renoncé à cette idée (et sachez que la seule personne que nous avons rencontré qui a effectivement grimpé le San Pedro, s’est en effet faite braquée par 3 personnes durant la descente…)


Cependant, il semblerait que ce problème n’existe pas sur les 2 autres volcans entourant le lac (le Toliman et l’Atitlan), c’est peut-être l’alternative que vous pouvez choisir si vous souhaitez vraiment randonner autour du lac. De notre côté, on s’est finalement contente de l’Indian Nose.


Se rendre au plus grand marché d’Amérique central à Chichicastenango

Mondialement connu, le marché de Chichicastenango se distingue par ses couleurs et son impressionnante quantité d’étals, répartis 2x/semaine (jeudi/dimanche) à travers tout le centre-ville de Chichicastenango. Le marché est constitué de plusieurs parties. La première est plutôt réservée aux touristes et vous y trouverez donc majoritairement de l’artisanat ou des souvenirs. La seconde est plutôt réservée aux locaux (mais il faut s’y aventurer malgré tout) et vous y trouverez plutôt des objets de la vie quotidienne, des vêtements et toute sorte d’autres choses. La troisième partie est quant à elle réservée à la nourriture et aux échoppes de street food.


Ce marché est un vrai labyrinthe coloré, pittoresque et reflétant la réalité quotidienne du Guatemala. C’est certainement un must do dans le pays et si vous souhaitez acheter des souvenirs, nous vous conseillons d’attendre d’y passer car vous aurez certainement TOUT ce que vous pouvez souhaiter.


Cependant, qui dit marché dit NEGOCIATION ! Ici sachez que vous pouvez d’ores et déjà diviser le prix qu’on vous annonce par 2, au minimum. Il vous faudra donc vous armez de vos meilleurds qualités d’orateurs et de négociation pour payer un prix correct.


Vous savez ce qui fut le plus rigolo dans le marché pour nous ? C’est ici qu’on réalise à quel point les guatemaltèques sont petits. Même moi, du haut de mes 1m59, j’étais plus grande que la majorité des gens … Les hommes mesurent en moyenne 1m63, ils figurent parmi les plus petits peuples du monde.



Lors de votre excursion à Chichicastenango, n’oubliez pas de faire un saut également au cimetière. Aussi nommé « le cimetière des couleurs », il porte bien son nom et il fut le point d’orgue de notre visite de la ville. Coloré et vivant (oui c’est étrange à dire d’un cimetière, mais c’est la stricte vérité), c’est un cimetière catholique mais vous y découvrirez de nombreuses personnes réalisant des rituels mayas sur les tombes de leurs proches, cela vaut vraiment le détour !

Informations pratiques : Nous sommes passé par une agence par facilité (nous avions lu que c’était un peu fastidieux en chicken bus car plusieurs changements, mais cette solution est bien sure plus économique). Nous avons payé 110 qtz/p depuis San Pedro (notre secret pour avoir des prix plus bas pour les excursions est d’aller réserver la veille lors de la fermeture des agences, il est alors plus facile de négocier les prix). Durée de l’excursion : départ 7h de San Pedro, 4h sur place et retour à 15h30 à San Pedro.
Cimetière coloré de Chichicastenango

Clique sur les photos pour les épingler sur ton Pinterest et retrouver cet article plus tard !

Notre avis sur le lac Atitlan

Nous y avons passé beaucoup de temps, en étudiant, en étant malade, en attendant des amis, etc et notre avis été biaisé je pense. Toutefois on va être honnête, si le lieu est magnifique, nous n’avons clairement pas eu le coup de cœur attendu pour cet endroit, même si nous y avons passé de bons moments (et y avons attrapé notre copain Covid lors du nouvel an).


Nous avons aussi été déçu par l’ambiance de San Pedro lors des fêtes de fin d’année. On nous avait annoncé grosses partys etc, on ne va pas dire qu’il n’y a rien eu, mais rien de tel que ce qu’on s’était imaginé. Bon après vous allez me dire : vous avez été dormir à 22h car vous étiez malades. Oui c’est vrai, on n’est probablement pas très objectifs ahah.


Bref, il faut s’y arrêter et se faire sa propre opinion, mais ce ne fut pas notre meilleur étape au Guatemala même si on y a malgré tout passé de supers moments !

Epingle nos articles sur pinterest pour les retrouver plus tard !

Clique sur les photos pour les épingler sur ton Pinterest et retrouver cet article plus tard !


0 commentaire