• Clémence

Les 10 endroits incontournables à découvrir au Nord-Ouest de l’Espagne

Si l’Espagne du Nord-Ouest était une zone un peu méconnue pour nous, nous avons été impressionnés par la diversité des paysages et les possibilités multiples de la région ! C’est pourquoi nous vous présentons dans cet article nos 10 lieux favoris et incontournables si vous embarquez pour un road trip à travers ces régions : l’Euskadi (le pays basque espagnol), la Cantabrie, les Asturies et la Galice.

Virgen del buen suceso Espagne

Le petit plus : la vie en van est incroyablement facile là-bas, même en pleine saison. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser : les lieux restent propres et il y a facilement moyen de s’isoler tout en trouvant de super spots. Autant vous dire qu’on a VRAIMENT beaucoup aimé cette partie de notre road trip le long de la côte Atlantique (même si nous nous sommes parfois légèrement éloignés de la mer, oups). On vous présente donc ces 10 endroits d’est en ouest.


Pour découvrir nos autres itinéraires et road trips en van c'est par ici.

1 - La réserve naturelle de Bardenas Reales

Une fois n’est pas coutume, on commence par un de nos gros coups de coeur : la réserve naturelle des Bardenas Reales. Souvent décrite pour la partie dite “Blanca”, ou autrement dit “ le désert espagnol à 2h de route de l’Espagne”, cette réserve naturelle c’est bien plus que juste un désert.

VW T3 dans le desert de Bardenas Reales

La réserve est divisée en 3 régions principales :

  • El plano ou “le plateau” : situé plus en altitude, c’est une terrasse alluviale qui abrite de nombreuses terres cultivables et où l’on trouve un lac de barrage assez impressionnant de par sa taille et de par sa couleur.

  • Bardenas blanca ou “le désert blanc” : situé au centre de la réserve naturelle, cette zone se subdivise elle-même en deux parties 1- La Blanca Baja et 2- La Blanca Alta. C’est la première partie qui est la plus connue, car elle abrite le circuit classique de visite. La Blanca Alta est également visitable, cependant, elle est fermée une partie de l’année (généralement de mars à septembre) car c’est la zone de nidification de nombreux rapaces, dont les fameux vautours fauves.

  • Plana de La Negra ou “les plaines” : on y retrouve de grandes plaines côtoyant des forêts de pins d’Alep et de chênes.

Lors de notre passage, il faisait affreusement chaud, nous n’avons donc pas entrepris de grande randonnée à travers la réserve naturelle et nous nous sommes concentré sur deux régions uniquement : la Blanca Baja et El Plano.


Si vous voulez retrouver notre article dédié à la découverte des Bardenas Reales, c'est par ici !


2 - San Sebastian

S’il y a bien une ville à découvrir au Pays basque, c’est San Sebastian (dit Donostia). Aussi bien connue pour son architecture que pour sa plage, le lieu vaut sans aucun doute le détour ! On vous présente donc nos 6 incontournables dans la ville.


1. La vieille ville

La place de la constitution, la basilique Santa Maria, l’Eglise San Vicente sont autant de lieux qui confèrent à ce vieux quartier tout son charme. Peuplé de bar et de vieilles pierres, n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles et à vous attabler dans l’un des établissements pour boire un verre ou déguster les spécialités locales.


2. Goûter au fameux Pintxos (ou tapas)

Mondialement connu pour ses tapas (appelé Pintxos en basque), San Sebastian est également réputé pour sa gastronomie. On ne peut donc que vous conseiller de vous attabler dans un lieu peuplé de locaux, et de vous laisser tenter par ces merveilleux amuses-gueules, parfois plus originaux les uns que les autres, vous ne serez certainement pas déçus !

Ruelle de la vieille ville de San Sebastian

3. La promenade de la plage de la Concha

Considérée comme l’une des plus belle plage de la région, la Concha possède également une élégante promenade, vous offrant une vue incroyable sur la baie et reliant la vieille ville de San Sebastian à la plage d’Ondarreta.

Plage de la Concha San Sebastian

4. Le palais Miramar et la vue depuis ses jardins

Situé sur l’un des monts entourant la ville, ce palais est un monument magnifique et coloré dont les jardins offrent un endroit parfait pour se détendre et profiter de la vue sur la baie de la Concha.



5. La cathédrale du bon Pasteur

Trônant sur la place du même nom, cette cathédrale se situe un peu en retrait du centre historique de la ville, mais vaut certainement le détour. Son clocher et son style néo-gothique impressionnent. Tout autour, vous trouverez de nombreuses boutiques : une bonne occasion d’allier shopping et visite culturelle !

Cathédrale du Bon Pasteur San Sebastian

6. La Plage de Zurriola

A l’est de la vieille ville, cette plage est l’un des lieux les plus sportifs de la ville : c’est le lieu réputé pour le surf dans la région. En plus de cela, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil au palais des congrès, dont l’architecture vaut très certainement le détour.


Bonus : L’ascension du Mont Urgull ou du Mont Iguelde

Si nous en avions eu l’occasion, nous aurions particulièrement aimé nous balader sur les 2 monts qui entourent la ville : le Mont Urgull et le Mont Iguelde (il y a un funiculaire pour atteindre le sommet du mont Iguelde). Le temps nous a cependant manqué, mais l’on ne peut que vous conseiller de vous renseigner à leur sujet si vous planifiez un séjour à San Sebastian.

Mont Urgull San Sebastian

3 - Le Sanctuaire de Gaztelugatxe

A environ 35 km à l’est de Bilbao, on trouve ce sanctuaire qui doit sa récente célébrité à son apparition dans Game of thrones, représentant Dragonstone, la fameuse demeure de Daenerys.

Dédié à Saint-Jean Baptiste, le rocher n’est relié à la côte basque que par un étroit chemin en zig-zag composé de 240 marches.

Sanctuaire de Gastelugatxe

Ce lieu a traversé l’histoire : d’abord un simple ermitage au 14ème siècle, transformé en couvent, le rocher sert également de bastion pendant l’inquisition espagnole avant que la chapelle soit finalement détruite et rénovée à la fin du 19ème siècle.


De par sa notoriété nouvelle, de longues files sont possibles, il est donc nécessaire de réserver votre entrée afin de les éviter. A noter également que suite à un glissement de terrain récent, l’accès à l’ilot et à l’ermitage est actuellement interdit (nous ne le savions pas et avons été quelque peu déçus…) Cependant, il devrait être à nouveau possible d’y accéder dès la fin de l’année 2021. En attendant, une boucle aux alentours avec une belle vue sur le lieu est possible, même si cela n’est certainement pas aussi impressionnant que la marche sur cet étroit escalier reliant l’ile au continent.

Informations pratiques et réservations par ici.

4 - Santillana del Mar

Nommé “le plus beau village d’Espagne” par un auteur non moins connu que Jean-Paul Sartre, ce village médiéval fût une très belle surprise, même si contrairement à ce que son nom peut faire supposer, nous n’y avons pas trouvé la mer !

Collegiale de Santillana del mar

Nous avons choisi de nous lever tôt pour en profiter seul et sillonner ces rues pavées sans contraintes. Si nous avons particulièrement aimé la Collégiale de Santa Julia, c’est surtout la quiétude se dégageant de cette ville qui nous a vraiment plu. Son lavoir, perdu au milieu d’une grande place, ces fleurs suspendues aux balcons et les blasons ornant les différentes façades forment comme un décor de cinéma.


Non loin de là, 2 autres lieux à découvrir : les fameuses grottes d’Altamira (gratuit le dimanche, mais attention à la file : nous avons dû passer notre tour) et l’ermitage de Santa Justa.

Ermitage de Santa Justa

5 - La Ruta del Cares dans les Picos de Europa

Les fameux picos de Europa, massif de la cordillère cantabrique, s’étendent sur 3 provinces, dont les Asturies.

Là-bas, les possibilités de randonnées sont multiples mais on ne peut que vous conseiller la très fameuse Ruta del Cares, vous en prendrez plein les yeux ! Elle s’étend de Poncebos à Cain de Valdeon sur 12 km. L’A/R fait donc 24 km, mais le chemin est relativement plat.

Couple Ruta del Cares Picos de Europa

A nouveau, nous avons fait le choix d’un départ tôt le matin afin d’éviter la foule qui prend d’assaut ce chemin durant la journée. Nous débutons donc cette randonnée à Poncebos, où le chemin grimpe dans les rochers pendant 2 km avant de redescendre sur environ 1 km. Ensuite, le sentier serpente le long de la montagne, avec la rivière Cares au fond du ravin. A l’approche de Cain de Valdeon, le sentier se faufile sous les fameuses arches de pierres avant de contourner un joli barrage.

Sur la route, nous avons eu le plaisir de profiter de la compagnie de bouquetins, de chèvres et de pleins d’autres petits animaux peu farouches.

Nous profitons ensuite de la pause à Cain pour prendre un café et le petit déjeuner avant de faire le trajet retour.


6 - Dormir dans un parador

Dans la même idée que les relais-châteaux en France, les Paradores espagnols sont des monuments historiques reconvertis en hôtels de luxe. Depuis 1928, de nombreux bâtiments ont ainsi été convertis dont les très fameux Parador de Saint-Jacques-de-Compostelle et celui de Leon.


Nous avons, pour notre part, eu la chance de séjourner dans le Parador de Corias, dans les Asturies. Dans cet ancien monastère, les corridors sont empreints de solennité et la fameuse bibliothèque nous a clairement fait rêver. Le Spa et la piscine sont un attrait non négligeable pour un séjour bien être, à l’écart de tout.

Lecteurs dans la bibliothèque du Parador de Corias

7 - Praia as Catedrais

Cette plage est un monument à elle-seule. Sculptées par la puissance des vagues de la mer cantabrique, de grandes arches de plus de 30 mètres de haut enjambent la plage en se jetant dans des eaux agitées.

C’est donc un très chouette lieu où se baigner et où déambuler dans les différentes grottes formées par ces merveilles de la nature.

Femme sur la plage des Cathédrales en Galice
la plage des Cathédrales en Galice

Attention cependant, tout cela n’est visible et accessible que lors de la marée basse et il vous faudra réserver votre place en ligne à l’avance si vous souhaitez profiter de la beauté du lieu.

Toutes les informations sont disponibles ici.

Femme sur la plage des Cathédrales en Galice

8 - Les caps de Galice

Autant vous dire que les caps ici en Galice valent tous le détour et que nous avons eu la chance d’en découvrir un bon nombre ! Nous allons donc vous présenter nos 3 caps coups de coeur lors de notre road trip en Galice.


Le Cap de Bares (Cabo Estaca de Bares)

A l’extrémité de l’Estaca de Bares, ce cap sépare l’océan atlantique de la mer cantabrique. Ici, les oiseaux sont rois et même si le lieu vaut la peine, ce qui nous a le plus plu c’est surtout le petit bourg de O Porto de Bares.

Homme au phare de Bares en Galice
Estaca de Bares en Galice

Petit port de pêche, ce village du bout du monde abrite l’une des plages les plus jolies et les plus sauvages et déserte de Galice. De petites embarcations de bois sont solidement amarrées afin d’éviter que la puissance de la haute mer ne les emportent.


Pour la petite anecdote : nous avons enfermé les clés à l’intérieur de Sven dans ce super village, nous avons donc eu l’occasion de crapahuter aux alentours un peu plus longtemps que prévu, mais sans appareil photo, vous devrez donc vous rendre jusque là pour découvrir le lieu par vous-même !


A noter que le village de Porto do Barqueiro qui permet d’accéder au cap, vaut également le détour.


Le Cap Prior (Cabo Prior) :

Surmontée de son phare et d’anciennes infrastructures militaires, ce cap s’avance majestueusement dans la mer, avant de brusquement s’y jeter.


Nous avons ressenti un calme absolu ici, et avons eu la chance d’assister à un coucher de soleil incroyable, avant de finalement braver la nuit pour apercevoir le phare illuminer les alentours.

VW t3 au coucher du soleil
Phare du Cap Prior en Galice

Le Cap Finisterre (Cabo Fisterra) :

Considérée comme la pointe ouest de la péninsule ibérique par certains (même si elle ne l’est pas réellement), ce lieu est aussi la destination finale du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ici les pèlerins bruleraient leur vêtements à leur arrivée.


Surtout réputé pour son fabuleux coucher de soleil sur l’immensité de l’océan, il est aussi connu pour les nombreux naufrages dont il a été le témoin et pour les magnifiques paysages de la Costa da morte qui se dévoilent à nous lorsque l’on s’y rend.


On vous dit que c’est splendide et qu’il faut absolument y aller, mais sachez qu’il a fallu que nous y passions plus de 24h pour finalement apercevoir la mer, le ciel et surtout le phare … Bref, 24h de brouillard et de pluie, et bien entendu pas de coucher de soleil pour nous. Cependant, le temps peut se lever en 2 minutes et ainsi dévoiler cet incroyable panorama.

Phare dans la brouillard
Phare du Cap Fisterra

Nous avons également profité de notre passage pour faire un tour sur le port de Fisterra, mais bien entendu, le brouillard était lui aussi de la partie. Par contre, si vous arrivez à la bonne heure, vous pourrez profiter du marché aux poissons !



9 - La Torre de Hercules à La Corogne

Si la Corogne est une jolie ville comme beaucoup d'autres dans la région, c'est sa très fameuse Torre de Hercules qui fait sa renommée.

Torre de Hercules à La Corogne

En effet, cette tour est en réalité un phare et pas n'importe lequel : c'est le plus vieux phare romain encore en activité au monde, il a d'ailleurs été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 2009. Dominant la mer de plus de 57 m, le phare mesure lui-même plus de 50m de haut.


Torre de Hercules à La Corogne

Quitte à aller jusque là, nous vous conseillons tout de même de faire un tour dans le centre historique de La Corogne, sur la place de Maria Pita et de vous arrêter pour y manger du poulpe à la Galicienne ! Le très réputé restaurant familial A pulpeira de Melide est spécialisé dans ce plat et on doit bien avouer qu'on s'y est régalé.



Informations pratiques Torre de Hercules : - prix : 3€/ adulte, gratuit les lundis - horaires de visite par ici

10 - Santiago de Compostela

Connue pour sa cathédrale qui marque la fin du chemin pour les milliers de pèlerins qui arpentent les sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle chaque année, c'est la ville entière qui mérite d'être connue. Le centre historique est d'ailleurs classé au patrimoine mondial de l'Unesco également, et il est impossible de faire plus de 3 pas dans les rues sans s'extasier devant la beauté d'une église, d'une ruelle, d'un escalier, le tout entièrement fait de granit !

Cathédrale de Santiago de Compostela

Comme tout le monde, nous avons découvert la Plaza del Obradoiro perdus au milieu d'une énorme foule. Entourée d'un côté par cette immense et magnifique cathédrale, elle est également bordée par un très fameux Parador (cfr plus haut) dont l'architecture n'a pas grand chose à envier au monument emblématique qu'il jouxte.


Lors de votre passage, n'hésitez pas à pointer votre nez dans les parcs, à l'université, ou même encore au marché de la ville, vous ne serez certainement pas déçus.


Santiago de Compostela

De notre côté, notre séjour à Saint-Jacques-de-Compostelle restera gravé dans nos mémoires, mais pas uniquement pour la beauté du lieu. En effet, nous sommes arrivés là-bas péniblement avec Sven, croyant que son moteur était KO, pour finalement trouver un garagiste spécialisé en T3 qui a effectué un petit miracle (quel autre endroit que St-Jacques pour cela?) et nous a permis de repartir à bord de notre bolide.


Comme vous pouvez le constater, nous avons beaucoup de choses à dire sur l'Espagne et les régions que nous y avons découverts. On vous partagera donc prochainement un article avec notre itinéraire détaillé, nos spots, et toutes nos autres découvertes !


A très vite.


Couple à la Corogne


0 commentaire