top of page

Livingston et le Rio Dulce : la côte Caraïbe du Guatemala

Après notre découverte d’Antigua et des ses environs, il était grand temps de partir à l’assaut du nord du pays. Notre projet initial était de passer 2 jours autour du Rio Dulce puis de nous rendre au Honduras. Comme toujours, on a changé tous nos plans en cours de route et finalement, nous sommes restés 5 nuits sur la côte Caraïbe guatémaltèque et on a vraiment adoré cette expérience ! C’est pourquoi on prend le temps de vous décrire tout ça ici !


De plus, au lieu de nous rendre au Honduras comme prévu, nous avons finalement continué notre périple à travers le Guatemala et rejoint Flores afin de découvrir les merveilles du monde Maya que le Peten cache. On vous emmène donc découvrir tout cela avec nous dans un article dédié que vous pourrez retrouver sur le blog d'ici peu.

Femme sur palmier à Livingston

Informations pratiques Rio Dulce et Livingston :

Arriver/quitter Livingston et Rio Dulce

Pas très tentés par la ville de Rio Dulce en tant que telle, nous avons décidé de directement nous rendre à Livingston depuis Antigua. Il y a plusieurs manières de faire, et on vous avoue qu’on a choisi la mauvaise alors ne faites pas comme nous !

  1. Prendre le shuttle (ou le bus ou tout ce que vous voulez, sachez juste que le trajet dure 8h, c’est long en chicken bus. Sinon la compagnie Litegua fait aussi ce trajet pour 125Q depuis Guatemala city, vous trouverez les horaires sur le site web) jusque Rio Dulce puis la lancha jusque Livingston : la méthode qu’on a choisie. Clairement ce n’était pas la plus rapide ni la plus économique même si la croisière d’1h30 sur le Rio Dulce pour rejoindre Livingston est splendide (mais bon, dans notre itinéraire on devait la faire au retour, on l’aura donc fait à l’aller et au retour, bref apprenez de nos erreurs). Prix : 225Q/p pour le shuttle de Antigua à Rio Dulce (avec l’agence A viajar Guatemala, c’est elle qui nous a fait le meilleur prix de toute la ville d’Antigua) + 125 Q/p la lancha de Rio Dulce à Livingston. Comme toujours, si vous prenez les bus locaux, divisez au moins par 2 le prix du shuttle ;)

  2. Prendre le shuttle ou le bus (idem itinéraire précédent) jusque Puerto Barrios puis le ferry jusque Livingston : ce trajet dure autant de temps que le précédent MAIS le ferry est nettement moins cher que la lancha et dure moins longtemps. Par conséquent, c’est plus simple et plus économique. Prix : environ 250Q/p pour le shuttle de Antigua à Puerto Barrios + 20Q/p le ferry de Puerto Barrios à Livingston (à 6h du matin, sinon c’est 50Q/p).

Où loger à Livingston et sur le Rio Dulce ?

A Livingston, nous avons suivi les avis des autres voyageurs et nous nous sommes donc établis pour 3 nuits à la Casa Rosada. Nous avons testé les cabanes doubles (200Q la nuit) ainsi que le lit double en dortoir et honnêtement, pour le prix, choisissez le dortoir ! Vous aurez un lit simple pour 80Q ou un lit double pour 150Q (dans une sorte d’alcove séparée du reste, donc vous aurez une certaine intimité) mais surtout, vous aurez une vue incroyable sur le Rio depuis le dortoir.

Nous n’avons pas testé la nourriture sur place car nous avons trouvé que ce n’était pas très bon marché, cependant nous y avons fait de super rencontres et nous avons adoré pouvoir nous prélasser dans les hamacs sur le ponton au bord de l’eau !


Sur le Rio Dulce, nous avons longuement hésité entre 2 hostel : el hotelito perdido et la finca tatin. Sur la recommandation d’autres voyageurs rencontrés sur place, nous avons finalement opté pour la finca tatin et nous avons adoré notre séjour là-bas !


lulIci, il n’y a que le repos et le calme de la jungle environnante. Le premier village est à 30 minutes de marche, et livingston à 30 minutes de bateau. Les hôtes sont supers accueillants et proposent diverses activités (sauna, location de kayak, excursions dans la jungle, …). Le repas (60Q/p, attention il n’y a pas de cuisine sur place et pas d’autre endroits où manger, donc comptez-le dans votre budget) est bon et se déguste sur une grande tablée à 19h avec tous les autres voyageurs. Ici vous pouvez loger dans des cabanes dans la jungle, ou dans des petites chambres doubles ou des dortoirs. Nous avons choisi l’option chambre double 140Q/nuit (sur place : 150Q). Vous vous sentez vraiment hors du temps ici : pas de wifi, pas de 4G, tout est à l’énergie solaire, bref une vraie retraite qui fait du bien (et du coup je n'ai même pas de photo, oups).


Où manger à Livingston ?

Nous avons deux bonnes adresses à vous partager :

  1. La première, c'est le Buga Mama : on y mange bien, à des prix pas trop élevés et surtout, c'est un lieu où ils apprennent aux jeunes locaux à travailler dans l'hotellerie (service à table, etc). On y a dégusté plusieurs plats et on n'a jamais été déçus !

  2. Ce n'est pas vraiment un restaurant, mais c'est THE PLACE TO BE pour aller manger le repas typique local par excellence : le Tapado. Une sorte de plat en sauce au lait de coco avec du crabe, des crustacés, des fruits de mer, bref une explosion de saveurs en bouche. On aime ou on aime pas, mais il faut obligatoirement aller le manger à l'hotel el Viajero. C'est un hotel qui a l'air un peu miteux (oui on l'avoue) et vous n'aurez absolument pas l'impression d'aller au restaurant, plutôt dans le jardin des propriétaires, mais honnêtement, on s'est régalé.

Que faire autour de Livingston et du Rio Dulce ?

Livingston pour nous, c’est une ambiance, un lieu qui se vit et qui se ressent, sans pour autant avoir besoin de faire de nombreuses excursions. On s’y promène en regardant la vie quotidienne des locaux et en reniflant les bonnes odeurs de poissons qui flottent dans l’air. Ici, vous découvrirez le peuple Garifunas, des descendants d’esclaves africains et d’amérindiens qui peuplaient à la base l’ile de Saint-Vincent. Vous serez donc surpris en arrivant car la population de Livingston est majoritairement noire, contrairement au reste du pays ! De plus, vous y entendrez toutes les langues : du créole, de l’anglais, de l’espagnol, et bien sur du Garifuna. Nous avons été surpris d’apprendre que pour eux, Livingston se nommait en réalité « La Buga » ce qui en réalité est plutôt logique puisque cela signifie « l’embouchure » et que la ville se situe sur l’embouchure du Rio Dulce.

Nous avons adoré nous balader dans le village, le long de la plage, observer les locaux nettoyer leur linge au lavoir, jouer sur le terrain de basket, ou même encore siroter des bières dans les petits bars qui n’ont l’air de rien !

Les activités à proximité de Livingston et du Rio Dulce :

Les possibilités d’excursions ne sont pas légions, mais on vous décrit les quelques possibilités qu’on a trouvé :


7 Altares et la Playa Blanca

Vous pourrez trouver une excursion qui vous emmène à la Playa Blanca ainsi qu’aux 7 altares (des cascades) dans les hostels ou directement sur le port : je ne me souviens plus du prix, mais sachez qu’il faut en plus payer l’entrée à la Playa Blanca (environ 20Q/p). Nous avons choisi de nous rendre à pied jusqu’au 7 altares et de faire l’impasse sur la plage. Pour arriver à la cascade, marchez depuis le village en longeant la plage : environ 1h30 de trajet. Entrée aux cascades 40Q/p. Vous pouvez également prendre un tuk tuk (5Q/p) depuis le village jusqu’à la fin de la route, qui se situe encore à une 15 minutes de l’entrée des cascades. N’oubliez surtout pas votre anti-moustiques !!!


On vous l’avoue tout de suite : on a trouvé les bassins sympas, mais on est contents de ne pas avoir payé une excursion pour y aller, on a déjà vu des bassins et des cascades beaucoup plus jolies ailleurs, même si le lieu est apparemment sacré pour les garifunas (la majorité de ceux qu’on y a vu venaient plutôt pour s’y baigner et se rafraichir …)


La Cueva del tigre et l’association Ak’Tenamit

La cueva del tigre c’est une immense grotte sacrée pour les indigènes, perdue au milieu de la jungle le long du Rio Dulce. Les locaux viendraient encore y faire des sacrifices (selon notre guide) et elle porterait son nom car un ancien des tribus y auraient aperçu un jaguar à l’époque (ils ont eu un peu de mal avec la traduction visiblement…)

L’accès ne s’y fait qu’avec un guide, soit à pied depuis Livingston (3-4h de marche) soit avec tour de 25 min de bateau + 30/45 minutes de marche.

L’association Ak’Tenamit quant à elle forme les jeunes indigènes aux métiers du tourisme et de l’artisanat local. Elle abrite plus de 200 élèves de tout âge. Le lieu sensibilise aussi énormément aux problématiques locales et entre-autre au taux de grossesses juvéniles très important dans la région.


De notre côté, nous avons fait ces 2 activités en combiné depuis la Finca Tation avec un guide local justement. Pour 50Q/p, nous sommes partis de la Finca et avons marché 1h30 pour atteindre la grotte du tigre. Sur le trajet, le guide nous a longuement parlé des différentes plantes mais aussi des animaux, des lieux de cultes importants que nous croisions et de la culture locale. Nous avons également traversé et visité l’association Ak’Tenamit qui se trouve sur le trajet (bien sûr, on s’y est acheté un petit souvenir au passage, pour valoriser le travail des étudiants locaux). A l’arrivée dans la grotte du tigre, vous serez surpris par l’immensité du lieu, complètement enseveli sous la végétation (et non sous l’eau en cette saison – janvier 2022). Si vous êtes téméraires (comme nous quoi), n’oubliez pas de sauter dans le noir au fond de la grotte, frissons garantis !


Excursions plongées vers le Bélize

Même si nous étions très tenté par l’excursion au Bélize, notre portefeuille nous a retenu mais sachez qu’il est très facile de rejoindre les beaux récifs du pays voisin depuis Livingston car ils ne sont qu’à 2h de bateau. Demandez à votre auberge de jeunesse, elles organisent presque toutes des excursions snorkeling pour environ 500Q/jour avec le repas (si mes souvenirs sont bons puisque nous n’avons psa tenté l’expérience).


Les sources d’eau chaude et la balade dans la mangrove

Depuis la Finca Tatin, nous avons loué un kayak 55Q pour aller découvrir le Rio et ses alentours un peu avant le coucher du soleil. A environ 45 minutes de là, vous pouvez même rejoindre des sources chaudes (gratuites) et apercevoir les animaux peuplant les berges de la rivière. On a vraiment adoré cette activité, malgré qu’il ne faisait pas très chaud (et on l’avoue, on ne s’est pas baigné).

Ils proposaient également une excursion pour aller explorer la mangrove. D’autres voyageurs nous l’avaientt grandement recommandé, mais nous avons finalement choisi de profiter de la quiétude du lieu et du repos, plutôt que de surcharger nos journées d’activités !


Vous l’avez donc compris, même s’il y a des lieux à découvrir, le Rio Dulce, Livingston et ses alentours est plutôt un lieu qui se ressent, où l’on apprécie de voir la nonchalance des locaux et où bien sur, on prend le temps de naviguer calmement sur le Rio. On peut ainsi admirer la faune et la flore locale, car c’est clairement ça qu’on a préféré : observer les centaines d’oiseaux marins qui crapahutent paisiblement autour de l’eau et les nombreux nénuphares et autres jungles qui jalonnent le trajet en lancha entre Livingston et Rio Dulce. Si vous avez de la chance (comme nous), vous pourrez même admirer des loutres et si vous avez encore plus de chance (pas comme nous) vous pourrez aussi admirer des lamentins se prélasser dans l’eau du Rio.

Epingle ces photos sur pinterest pour retrouver cet article plus tard !

En cliquant sur ces photos, tu peux les épingler directement sur ton pinterest pour les retrouver plus tard !




Posts similaires

Voir tout

1 Comment


louisethizeau
May 28

Merci pour ces chouettes conseils et ce blog plein d'énergie et de sourires 😊🙏

Bravo à vous deux !

Like
bottom of page