• Quentin

Traverser la frontière terrestre : Mexique – Guatemala

Après avoir visité le Mexique pendant près de 7 semaines, nous avons pris la décision de rejoindre le Guatemala. Comme vous vous en êtes sûrement rendus compte, il est très facile de prendre l’avion pour rejoindre le Guatemala depuis le Mexique. En effet il existe de nombreuses liaisons entre Guatemala City et les grands aéroports mexicains comme Cancun ou Mexico à des prix souvent intéressants (avec Volaris notamment).

Poste Frontière de la Mesilla

Cependant si vous ne le saviez pas encore, nous sommes des fans absolus des frontières terrestres. Nous avons toujours été fascinés par l’ambiance si particulière qui règne autour d’un poste frontière. L’effervescence des commerçants, les changes d'argent à la volée, le chao des voitures et camions, … Et puis traverser une frontière terrestre c’est aussi s’éviter un choc culturel total comme lorsqu’on sort d’un aéroport... Il était donc impossible pour nous d’imaginer prendre l’avion pour rejoindre un pays si facilement accessible par voie terrestre.


Choisir son poste frontière : Notre choix Cuauhtémoc – La Mesilla

Il existe différents postes frontières ouverts entre le Mexique et le Guatemala et le choix de celui-ci dépendra principalement de la région du Guatemala que vous souhaitez visiter en premier (et vice versa pour le Mexique). Il y a aussi de nombreuses agences touristiques proposent les trajets incluant le passage de frontière mais sachez que ce n’est pas le plus avantageux financièrement !


Si vous voulez vous rendre à Flores ou Tikal depuis le Mexique, le plus simple sera de traverser la frontière d’El Ceibo. Il existe de nombreuses options pour la rejoindre depuis Palenque. Nous ne sommes cependant pas passés par là donc nous n’avons pas beaucoup d’informations à vous donner si ce n’est que les expériences des voyageurs rencontrés et ayant transités par cette frontière ont toutes été positives.


Si en revanche vous devez vous rendre dans le Sud du Guatemala vers le Lac Atitlan ou Antigua, il sera plus intéressant de passer la frontière plus au Sud. C’est l’option que nous avons choisie étant donné que nous nous rendions à San Pedro de la Laguna sur les rives du Lac Atitlan.


Il existe plusieurs postes frontières entre le Mexique et le Guatemala ouverts aux étrangers dans le Sud du Chiapas. Le plus commun de tous est celui de Cuauhtémoc – La Mesilla car c’est celui qui est situé sur la seule « grand route » entre les deux pays.


Pour le rejoindre le mieux est de faire étape à Comitan ou San Cristobal (au Mexique) ou Huehuetenango ou Quetzaltenango (au Guatemala) car la route entre ces villes étapes est longue.


Se rendre au poste frontière de Cuauhtémoc – la Mesilla

Nous avons quitté le Mexique le 19 décembre 2021 pour rejoindre le Guatemala et nous allons donc décrire notre expérience dans ce sens-là.


Nous séjournions à Comitan car nous revenions de deux jours au lac de Montebello, mais sachez que le départ depuis San Cristóbal est aussi envisageable pour traverser la frontière.


Nous sommes donc partis de Comitan vers 7 heures du matin en prenant un colectivo en direction de la frontière. Il suffit de demander « la frontera de la Mesilla » sur la route principale de Comitan où se situent les terminus de colectivo. Nous avons payé 60 MXN par personne et le trajet dure environ 2 heures (rajoutez 2 heures en plus depuis San Cristobal).

Douane Mexique à Cuauhtémoc

Traverser la frontière terrestre Cuauhtémoc – la Mesilla

Une fois arrivés, le colectivo s’arrête devant la douane mexicaine. La procédure de sortie est simple et rapide, il suffit de présenter son passeport et son papier d’immigration. Une minute plus tard le tour est joué et nous ressortons avec notre cachet de sortie dans le passeport. Nous avions lu qu’il fallait payer une taxe (500 MXN par personne) de sortie aux autorités mexicaines mais sachez que ça n’a pas été notre cas. Après discussion avec d’autres voyageurs il semblerait que cette taxe ne s’applique que lorsque le passage de la frontière s’effectue avec un organisme touristique (ce qui n’était pas notre cas ici).


Notre cachet de sortie obtenu, nous avons embarqué dans un taxi colectivo (taxi orange) qui nous a emmené à la Mesilla (la frontière), située à 5km du bureau de douane mexicain, pour 10 MXN par personne. Avant d’arriver au poste de douane guatémaltèque, nous avons décidé de changer nos derniers pesos mexicain à un taux très intéressant (100 Pesos pour 40 Quetzals contre 37 au taux spot, n'hésitez pas à négocier). Nous avons ensuite pris la direction du poste frontière. Covid oblige la première étape consiste à passer dans la petite tente blanche pour faire valider son pass vaccinal ou son test PCR (Attention les conditions d’entrée au Guatemala à cause du Covid évoluent souvent donc renseignez-vous avant votre passage).

colectivo Cuauhtémoc

Qu’on se l’avoue la vérification est sommaire (la petite madame n’a même pas regardé le pass sanitaire de Quentin) et nous sommes donc ressortis de la petite tente avec un papier (tout aussi sommaire) attestant que nous étions en ordre sur le plan sanitaire. Nous nous sommes ensuite rendus au bureau de douane avec notre fameux papier. Nous n’avons eu aucune question juste un « Bienvenido » … bref ce n’était pas le passage de frontière le plus compliqué de notre vie de voyageur.


Se rendre à Quetzaltenango Depuis la Mesilla

Notre nouveau tampon en poche, nous avons pris la route de la station de bus qui se situe 500 mètres plus loin (attention ça monte mais pas moyen de se tromper il n'y a qu'une route). A peine arrivés à la station, nous avons été pratiquement jetés dans notre premier Chicken bus à destination de Huehuetenango. Le trajet dure 2 heures 30 pour un prix de 25 QTZ par personne (c'est le prix que nous avons payé, il y a peut être moyen de négocier plus). Une fois arrivés à la gare des bus de Huehue (comme on dit là-bas), rebelote : nous n’avons pas eu le temps de descendre du premier bus que nous étions déjà dans un nouveau Chicken à destination de Xela (oui oui c’est l’autre nom de Quetzaltenango ne cherchez pas à comprendre). Si le premier trajet a été calme le second fut plus folklorique. Le prix est similaire au premier bus (25 QTZ par personne toujours à négocier), en revanche la conduite est plus sportive et surtout la destination plus incertaine … car oui, même si nous devions aller à Xela, notre petit chauffeur a finalement changé d’avis et nous a demandé d’embarquer dans un troisième Chicken alors que nous n’étions plus qu’à 15 kilomètres de notre destination. Nous avons donc dû nous délester de 10 QTZ supplémentaires par personnes et nous sommes finalement arrivés à Quetzaltenango après 8 heures de trajet (d’où l’intérêt de partir tôt).


En Conclusion : notre expérience

Le passage de frontière s'est déroulé sans encombre (pour être honnête c'est le passage le plus rapide qu'on ait connu de tous nos voyages). Par contre gardez en tête que le trajet est long, donc notre conseil est de partir tôt pour faire la route en journée plutôt que de nuit (surtout pour les arrivées à Xela qui sont plutôt à éviter quand il fait noir). Enfin n'hésitez pas à vous renseigner sur les prix des chicken bus car au Guatemala les tarifs sont à la tête du client (d'autant plus quand on a une tête de gringo ...). On vous met aussi le vlog ci-dessous où on détaille notre expérience en vidéo. Voilà on espère que cet article vous aidera et n'hésitez pas à nous partager votre expérience ou si vous avez d'autres informations dans les commentaires.



0 commentaire