• Clémence

Road trip dans le sud-ouest de la France : Itinéraire et informations pratiques

Et voici enfin notre dernier article qui clôture notre road trip de 2 mois en France le long de la côte Atlantique. Pour ce dernier épisode nous vous emmenons dans le sud-ouest du pays avec un road trip à travers le bassin d’Arcachon, les Landes et le Pays Basque.


Nous avions vraiment hâte de découvrir cette partie de France même si, très honnêtement, nous avions un peu d’appréhension par rapport aux spots nocturnes puisque la région n’est pas réputée pour être la plus accueillante envers les vans …

Couple face à la mer

Nous y avons finalement passé près de deux semaines notamment parce que nous avions pris rendez-vous dans un garage pour faire un petit entretien de notre bolide avant de passer en Espagne. Cependant nous avons finalement mis le côté humain plus en avant avec de nombreuses rencontres et donc moins de visites. On vous détaillera donc une version synthétisée de notre trip. A noter que nous y étions entre la fin juin et le début du mois de juillet ce qui nous a permis d’être légèrement en décalé par rapport à la haute saison.


Jour 1 : A la découverte de Lacanau Océan

Distance : 75km Ville de départ : Saint-Jean-d’Illac Ville d’arrivée : Le Porge Océan Lieu pour la nuit : Parking situé près du Porge Océan (pas sur P4N, voir notre Mapstr).

Le départ de Saint-Jean-d’Illac est difficile. Il faut dire qu’avec la rencontre de nos amis (@on.the.route.encore ; @ourvintagelives ; @vanandtravellife) nous avons passé plus de temps à échanger sur nos histoires de vie en T3 que dormir.

T3 Volkswagen

Après un dernier au revoir, nous reprenons finalement la route chacun de notre côté. Pour notre part nous prenons la direction de Lacanau Océan. La route est l’occasion pour nous de côtoyer pour la première fois les paysages si spécifiques de la région : des pinèdes à perte de vue.


Lacanau Océan

Lacanau Océan est une station balnéaire dynamique et moderne, bien connue pour ses spots de surf. Pour le reste pas grand-chose à dire sur le lieu.


Cependant, l’occasion est trop belle et nous nous décidons pour la première fois de notre voyage à louer une planche. Nous avons déjà eu l’occasion de faire un peu de surf mais ne sommes pas des professionnels pour autant. Les vagues en ce mois de juin sont relativement calmes, ce qui est parfait pour notre niveau.

Surfeurs à Lacanau océan

Une fois notre session terminée, nous sommes heureux de passer prendre le gouter dans le café éphémère que les @casquette_baskets_ontheroad ouvre chaque année pendant la période estivale.

Informations Pratiques : - Louer un surf : 10€ (planche + combinaison pour 2h) chez matahari surf shop - Où bruncher ou prendre le gouter : le BCH Lacanau chez @casquette_baskets_ontheroad

Le Porge Océan

Repus et fatigués, nous décidons de prendre la route pour aller nous poser sur notre spot pour la nuit. On nous a conseillé un petit parking perdu dans la pinède en direction du Porge Océan (et sans interdiction).


Le parking est en effet bien perdu tout au bout de la pinède, protégé de l’océan par une énorme dune. Nous profitons de l’endroit pour admirer le coucher de soleil. La vue est splendide avec d’un côté l’océan et de l’autre, ces pinèdes qui semblent infinies.

Coucher de soleil plage de la Cantine nord au Porge
Coucher de soleil au Porge Océan

Jour 2 : Le Cap-Ferret et la Bassin d’Arcachon

Distance : 70km Ville de départ : Le Porge Océan Ville d’arrivée : Arès Lieu pour la nuit : Port Ostréicole d'Arès

Le Cap-Ferret

Pour ce deuxième jour nous prenons la direction du Cap-Ferret. La Météo n’est pas au rendez-vous mais nous sommes bien déterminés à rejoindre la Pointe du Cap.


Arrivé sur la plage du Cap, la pluie redouble d’intensité et nous décidons de nous occuper dans le van sur le parking où un puit de forage est installé (original). A noter qu’il est possible d’y passer la nuit. Après une petite heure, la météo nous offre une petite accalmie et nous nous rendons sur la plage du Cap-Ferret. Malgré le brouillard nous profitons du moment pour admirer la dune du Pilat de l’autre côté de la baie.


Nous nous mettons ensuite en route vers le phare du Cap, paré de ses belles couleurs rouges et blanches. Il est possible de monter dedans mais à la vue de la file nous avons fait demi-tour pour nous rendre dans le prochain village qui est notre coup de cœur de la région, le village de l’Herbe.

Infos pratiques phare du Cap Ferret : 6€/adulte - plus d'info ici

L’Herbe

L’herbe est un tout petit village ostréicole qui se visite à pied. Les maisons sont accolées les unes aux autres ne laissant que de toutes petites ruelles pour se déplacer entre celles-ci. Le dépaysement est garanti et n’hésitez pas à aller vous perdre aux milieux, vous découvrirez aussi de jolies petites plages bien cachées donnant directement sur le bassin.

Nous nous sommes laissés totalement envoutés par le lieu et nous ne pouvons que conseiller cet endroit qui est selon nous l’endroit immanquable de la région !


Arès

Conquis par notre découverte qui a même réussi à nous faire oublier la météo, nous prenons la direction du port ostréicole d’Arès pour y passer la nuit. En journée l’endroit est bien rempli mais en soirée le petit parking se vide. Il y a de nombreux petits restaurants aux alentours et un accès direct à une balade qui part dans les prés salés.


Jour 3 : La Dune du Pilat

Distance : 40km Ville de départ : Arès Ville d’arrivée : Le Petit Nice Lieu pour la nuit : Parking de la plage du Petit Nice

Pour ce troisième jour nous prenons la direction d’un autre incontournable de la région, la très connue Dune du Pilat. Nous décidons de nous garer au parking du Petit Nice un petit plus au Sud de la dune et de marcher le long de la mer pour rejoindre celle-ci.


Après environ 45 minutes de marche, nous atteignons la majestueuse dune qui sert aussi de piste d’envol pour les parapentes (à cet endroit). Nous passons un petit moment à regarder, ébahis, les grandes toiles qui fendent le vent.

Après avoir rêvassé, nous abordons la montée. Finalement elle se révèle n’être pas si terrible et nous arrivons rapidement au sommet. La vue sur le bassin est splendide. Le bleu de l’océan, le jaune de la dune et le vert de la pinède offrent un panorama qui mérite le détour.


Nous profitons du lieu pour nous prêter à une séance photo. L’avantage d’arriver par le Petit Nice (en plus du parking gratuit), est que la partie sud de la dune est relativement épargnée des touristes par rapport à la partie nord qui se situe près des parkings payants.


Une fois de retour à notre van nous décidons de rester sur le parking pour passer la nuit. Certes l’endroit n’est pas très plat mais il a le mérite d’être un des seuls endroits où il est possible de passer la nuit dans la région. Nous faisons d’ailleurs plusieurs chouettes rencontres pendant notre séjour.



Volkswagen T2 et T3

A noter que nous ne sommes pas allés à Arcachon donc pensez peut-être à le rajouter si vous passez dans le coin.


Jour 4 : Mimizan et Biscarosse

Polaroid T3 volkswagen
Distance : 80km Lieu de départ : La plage du Petit Nice Ville d’arrivée : Mimizan Lieu pour la nuit : Spot P4N super au Calme

Pour ce quatrième jour l’envie de retourner surfer prend le dessus sur les visites. Nous décidons donc de prendre la direction de Biscarosse, un peu plus au Sud de notre position. Une fois arrivé, la déception est grande. Il semblerait que les vagues n’aient pas envie de se montrer. Nous profitons néanmoins de la plage (une peu bondée) avant de tenter notre chance un peu plus loin à Mimizan. La déception sera la même et nous décidons de nous rendre sur notre spot nocturne. Nous n’avons pas grand-chose à dire sur ces endroits qui sont des stations balnéaires généralement connues pour le surf (ou pas pour nous haha).


Étant donné la difficulté de dormir sur la côte nous rentrons un petit peu dans les terres et trouvons un endroit super sympa grâce à P4N. Nous passons encore une fois une agréable soirée en compagnie de Camille de on.the.route.encore.


Jour 5 : Hossegor et Bayonne

Distance : 170km Ville de départ : Mimizan Ville d’arrivée : Labenne Lieu pour la nuit : Camping Municipal des Pins Bleus

Hossegor

Pour cette 5ème journée sur la côte sud-ouest, nous disons au revoir à Camille et reprenons notre route vers le Sud en direction de Hossegor. Arrivés sur la plage du Sud de Soorts-Hossegor, nous nous retrouvons au milieu d’un temps digne du mois de novembre. En nous rapprochant de la mer nous comprenons que cette brume émane des embruns de l’océan où les vagues (qui nous ont tant manquées la veille) ne font cette fois ci pas défaut, bien au contraire. Nous commençons notre visite par une balade le long du littoral et admirons les quelques téméraires surfeurs qui osent affronter l’océan (souvent sans succès).

Nous décidons par la suite de rentrer dans les terres et d’aller nous perdre dans les quartiers à l’arrière pour admirer les villas cossues. Le vert et le rouge deviennent de plus en plus présents signe que le Pays Basque se rapproche.


Bayonne

Après notre première visite dans le brouillard nous atteignons Bayonne sous la pluie. Les gouttes d’eau et la difficulté de garer Sven ont failli avoir raison de notre patience avant qu’une place ne se libère miraculeusement. Heureusement que le hasard fait parfois bien les choses car nous avons particulièrement apprécié la petite citée basque.


Ville au riche passé, son centre historique garde de jolies traces de sa glorieuse époque. Il est difficile de manquer l’imposante cathédrale Sainte-Marie et son cloître. Pour continuer votre visite, nous vous conseillons de flâner dans la rue du Port Neuf et de vous diriger ensuite vers les halles de Bayonne pour vous arrêter prendre un verre.

Après avoir admirer les quais traverser la Nive et partez à la découverte de la pelote basque au troquet Saint-André. A l’arrière de ce petit restaurant vous pourrez accéder aux gradins de ce terrain de pelote et y admirer des joueurs.



Une fois notre visite terminée, le mauvais temps a eu raison de nous et nous décidons de nous diriger vers notre spot pour la nuit et de faire l’impasse sur la visite de Biarritz, la ville voisine.


Comme nous nous y attendions, dormir dans un spot sauvage est extrêmement compliqué dans la région d’autant plus que nous sommes début juillet. Nous nous résignons à nous rendre dans un camping pour être tranquilles et éviter une amende ou un réveil peu agréable au milieu de la nuit (en plus, avouons-le, on rêve d'une vraie douche). Nous posons donc nos 4 roues dans un camping un peu plus au nord à Labenne au Camping Municipal des Pins Bleus. Le tarif de 18€ par nuit est convenable pour la région et bien que le camping soit de grande taille, les sanitaires et services sont plus que satisfaisants.


Jour 6 : Saint-Jean-de-Luz


Pour notre dernière journée sur la côte basque nous prenons la direction de la ville de Saint-Jean-de-Luz pour notre dernière étape en France. Nous commençons notre visite par le front de mer et nous dirigeons jusqu’à la pointe Sainte-Barbe qui offre une jolie vue sur la baie et le Fort de Socoa situé de l’autre côté.

Nous nous dirigeons ensuite vers le centre-ville et l’église Saint-Jean-Baptiste. Si de l’extérieure l’édifice semble quelque peu banal, foncez à l’intérieur et vous serez surpris par la beauté du lieu. Cette église reste l’une des plus belles que nous n’ayons jamais visitée, on vous en laisse donc la surprise.


Pour finir, nous nous dirigeons vers le port et faisons un petit stop pour gouter les macarons de la Maison Adam. Nous découvrons par la même occasion, ce qui semble être le food market de la ville, nommé "Le Garage" ainsi que les Les Halles qui accueillent le marché quotidien.

Pour notre dernière soirée en France nous trouvons un spot sur les hauteurs de la ville au tout début des Pyrénées. L’endroit offre une jolie vue à la fois sur les montagnes et l’océan. C’est dans ce cadre idyllique que nous passons notre dernière soirée en France après 2 mois à sillonner le pays. Nous profitons une dernière fois d’un magnifique coucher de soleil français avant de continuer notre route le lendemain en direction de l’Espagne !


La côte Sud-Ouest : Notre Avis

Les paysages de la côte sud-ouest sont magnifiques et nous avons été émerveillés par les kilomètres de pinèdes qui longent les dunes et l’océan. La région du bassin d’Arcachon et la ville de Bayonne nous ont particulièrement plus. Nous avons dû abandonner l'idée de découvrir Biarritz, la météo étant trop mauvaise ...


Pour ce qui est du parking nos craintes se sont malheureusement confirmées. Il est très difficile de dormir avec un van dans la région sans devoir faire un petit stop au camping. Il y a certains endroits où les fourgons sont acceptés mais pour ceux qui sont à la recherche de spots totalement sauvages, la région ne s’y prête malheureusement pas aux vues des nombreuses interdictions et c’est bien dommage car ce ne sont pas les espaces qui manques.


N'hésitez pas à jeter un oeil sur nos autres road trip en van disponibles ici !


A très vite,


Clem & Quentin

Couple Pointe sainte Barbe St Jean de Luz

0 commentaire