• Quentin

Comment Obtenir le visa russe: feedback sur notre expérience

L'obtention du Vusa Russe, mieux vaut s'y prendre à temps


Obtenir le visa russe, on a tenté l'expérience une première fois en 2018 et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on a galéré. Entre la paperasse, les informations demandées pas toujours claires et la complexité de notre demande, on aura mis plus de 2 mois pour obtenir le précieux papier rose nous donnant accès au territoire russe. On vous raconte tout ça ici.


Passeport de voyage avec Visa Russe

Lorsqu'on a annoncé à nos proches que nos vacances se dérouleraient en Russie, on a été assez étonné du nombre de personnes qui nous ont expliqué leurs galères pour obtenir leur accès au territoire russe. Une demande de visa c'est pas notre première et  après tout j'avais déjà enduré l'expérience de conversion d'un visa chinois en permis de résidence donc c'était pas le visa russe qui allait m'effrayer ...


Cependant on décide par prudence de s'y prendre bien à l'avance (environs trois mois avant le départ). Pour la demande de visa, l'ambassade nous redirige vers le centre de visa accrédité en l’occurrence VFS Global (https://www.vfsglobal.com/russia/belgium/). Le site est bien fait et détaille exactement tous les documents dont nous aurons besoin pour réaliser notre demande (une checklist en pdf est même disponible). Dans notre cas nous voulons demander un visa touristique de 30 jours à double entrées (car après la Russie nous allons en Mongolie et sur le chemin du retour nous avons un escale de 12 heures à Moscou où nous voudrions profiter de la journée ... ce détail à sa petite importance).


Au niveau des documents il est demandé des documents classiques tels que le formulaire de demande de visa, une assurance voyage mais aussi des documents moins classiques : pour les visas de plus de 14 jours un programme détaillé est demandé, enfin il faut recevoir une lettre d'invitation de la part d'une agence touristique accréditée.


Etant donné qu'on est bon au niveau de l'assurance et du formulaire, on attaque la lettre d'invitation. C'est plus ennuyant que compliqué, mais généralement les hôtels russes peuvent pour la plus part tous s'en occuper. On décide de faire confiance à notre hostel le Baikaler à Irkoutsk (https://baikaler.com/visa-support/) qui le propose directement pour environs 12€ par visa. On a rien à dire sur le service, 3 jours après notre demande nous voilà officiellement "invités" en Russie.


On rédige ensuite notre programme qui doit reprendre (date, lieu, logement, activités prévues). Autant dire qu'en partant en sac à dos notre niveau de préparation était minime et on a donc du faire appel à nos compétences créatives pour organiser tout notre voyage (le Baikaler Hostel nous rassure d'ailleurs sur l'exactitude des informations à fournir : "Pas de problème, il regarde pas trop!" ... ok on va dire ça ...).


Nous voilà donc avec nos dossiers constitués, parés (du moins on le pensait ...) pour notre demande. Je ne sais pas y aller et Clem va donc gérer tout ça pour nous deux. Rapidement je reçois un coup de téléphone de Clem qui m'annonce qu'on est pas en ordre ... (on aurait pu s'en douter). La raison est que notre programme de voyage n'a pas été certifié par l'établissement qui nous invite.


C'est quand même bête ! On en discute avec eux et ils ne pensent pas à mettre le cachet dessus ... On a beau retourner la check-list dans tous les sens, rien ne mentionne cette règle et l'établissement à l'air tout étonné aussi lorsqu'on leur demande de mettre leur cachet dessus ... Heureusement ils sont sympa et efficace et en 24h on récupère notre itinéraire avec le bon cachet (Update 2020: il est maintenant indiqué dans la check-list que le programme doit être délivré par l'établissement qui invite).


Le temps de reprendre rendez vous, une dizaine de jour se passe et finalement nous nous rendons toujours aussi confiant au centre des visas pour rentrer notre demande ... une seconde fois. Cette fois j'y vais moi même. Cela commence plutôt bien. La dame (aussi avenante qu'une porte de prison) regarde tous mes documents et semble ne pas broncher jusqu'au moment où elle réalise que nous demandons un visa double entrées (évidemment pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer). Elle regarde mon programme et me demande dans un anglais approximatif pourquoi je veux un visa double entrées. J'explique le voyage en Mongolie après la première entrée et le retour par Moscou mais je comprends aussi très vite que je me dirige droit dans le mur. En effet j'ai à peine fini mon explication qu'elle me rend tout mes documents : et me dit (toujours dans un anglais approximatif) "D'abord visa Mongolie, après visa Russie". Je sais toujours pas comment on aurait pu le deviner mais en tout cas le résultat est le même essaie numéro 2, échec numéro 2.


On prend donc rendez vous à l'ambassade de Mongolie. La demande de visa pour ce pays est très simple : deux documents, et trois semaines plus tard notre accès pour la Mongolie est officiellement collé dans notre passeport.


On reprend donc rendez vous chez VFS global. Pour la troisième fois nous allons (tenter de) déposer notre demande. Cette fois ci on se dit qu'on sera plus fort à deux. Nous retrouvons notre charmante dame (à force on finit par la connaitre) et lui soumettons nos dossiers. Après une vérification minutieuse de nos documents nous poussons un ouf de soulagement quand elle nous invite à payer (63€ par visa comprenant les frais de visas 35€ + le service 28€).


On obtiendra notre précieux papier rose une semaine plus tard soit 3 semaines avant le départ. Finalement heureusement que l'on s'y était bien pris à l'avance.


Morale de l'histoire on comprend mieux les commentaires qu'on avait reçu sur l'obtention du visa. En fait, pour être honnête ce visa n'est pas difficile à obtenir mais il faut dire que la paperasse est impressionnante (même plus que pour le visa chinois). Evidemment le fait d'avoir demandé un visa double entrées n'a pas aidé et nous aurait éviter une visite au centre.


Clairement sur base de notre première expérience clairement pour une prochaine fois on ferra bien attention aux points suivants :


- Timing : important de s'y prendre à l'avance


- Programme : important qu'il soit certifié par l'agence et aussi qu'il soit bien précis (même si vous ne le respectez pas à la lettre)


- Visa à double entrées : la délivrance d'un visa à double entrées ne peut se faire que selon certaines conditions. L'une d'elle est que le pays de sortie et d'entrée (pour la seconde fois) doit être un pays limitrophe à la Russie. D'abord obtenir le visa du pays limitrophe avant de demander la double entrée.


N'hésitez pas si vous avez des questions ! En espérant que notre témoignage soit utile.


0 commentaire