• Clémence

3 jours autour de Valladolid : une cité coloniale pleine de charme

Petite ville à taille humaine, nous n’attendions pas grand-chose de Valladolid. Et pourtant, cette petite cité coloniale, à la taille plus modeste que sa grande sœur Mérida, nous a complètement charmés. Ici, il fait bon vivre, vous ne vous ferez pas alpaguer à tous les coins de rues par des attrapes touristes et nous on s’est senti un peu « comme à la maison ».

Lettres colorées de Valladolid
 
1 - Valladolid : informations pratiques et histoire de la ville 2 - Que faire au centre-ville de Valladolid 3 - Se baigner dans les cénotes autour de Valladolid 4 - Se plonger dans l'histoire Maya des cités alentours : Chichen Itza et Ek Balam 5 - La réserve naturelle de Rio Lagartos : à la rencontre des flamants roses et des crocodiles !
 

Valladolid : histoire et informations pratiques

Un peu d’histoire

L’une des plus vieilles villes de la région, Valladolid fut (elle-aussi) construite sur une ancienne cité Maya : Zaci. Cependant, avant de s’établir ici, les colons espagnols (menés par Francisco de Montejo, toujours lui – cfr notre article sur Mérida disponible ici) ont d’abord tenté de s’établir au bord de la lagune de Tizimin mais le milieu inhospitalier (moustique et autres bêbêtes) aura eu la part belle aux colons, les incitant à annexer la ville Maya voisine malgré les risques d’affrontements. La conquête de Zaci ne s’est donc pas faite sans heurts et la ville nouvellement nommée Valladolid en l’honneur de la capitale espagnole de l’époque porte encore aujourd’hui le doux surnom de « ville héroïque ».

Rue colorée de valladolid avec l'église en arrière plan

Comment arriver ?

Valladolid se situe dans la partie la plus au nord de la péninsule du Yucatan, à même pas 2h de Cancun ou de Mérida. Pour y arriver, les options ne manquent donc pas : voiture (une seule autoroute relie Mérida à Cancun), autobus, colectivo, bref vous avez l’embarra du choix et tout le monde s’y retrouvera. Comptez environ 2h de bus depuis Cancun ou depuis Mérida.


Si comme nous vous arrivez depuis l’île d’Holbox (notre article sur l’île ici), vous pourrez prendre un bus direct depuis Chiquila jusqu’à Valladolid (260MXN/p en bus ADO – 2h de route environ).


Où loger ?

Là, on vous avoue qu’on n’a pas de bons conseils à vous donner … L’auberge qu’on y avait choisi avait le mérite de ne pas être cher, mais c’était une de ses seules qualités ! J’exagère (juste un petit peu), en réalité la localisation était top, et les communs très chouette, simplement l’invasion de moustiques et l’insonorisation n’ont pas aidé à ce qu’on apprécie le reste de l’hôtel à sa juste valeur.


Bref, on ne l’a pas testé mais on nous a cependant conseillé le Casa Valladolid boutique hôtel, et on le reconnait, le lieu à l’air plutôt charmant !


Où manger ?

Les bonnes adresses pour manger ne manque pas ici. On vous partage nos belles découvertes :

  • Le Bazar Municipal : ici c’est une sorte de Food Market local, où vous trouverez de quoi manger (bien) pour pas cher ! On a eu un petit crush sur la petite vendeuse chinoise au fond du bazar, les portions sont super copieuses (on en a pris qu’une seule pour nous deux) et le tout était délicieux.

  • Oasis familiar restaurante et pizzeria : conseillé par le guide du routard a situé à 300m de notre hôtel, on s’y est rendu pour notre premier soir à Valladolid. Autant vous dire qu’on a tout de suite été plongé dans l’ambiance locale de cette ville chaleureuse, le patron nous a accueilli comme des rois. Un peu plus cher que notre moyenne habituelle, nous y avons super bien mangé et nous nous en sommes sortis pour environ 200 pesos à 2 (9€).

  • La Casita Verde : on a été y prendre un petit déjeuner et on a été plutôt ravis ! Les portions sont généreuses, les prix corrects et les jus de fruits délicieux !

food market de valladolid la nuit

Valladolid : que faire et que voir aux alentours ?

Centre-ville de Valladolid :

Ici, la ville n’est pas bien grande et vous pouvez facilement tout visiter à pied, ce qui est pour nous un gros must ! Attention cependant, il fait vite chaud alors prévoyez des moments où vous arrêter et suffisamment d’eau pour vous hydrater.

  • Le cénote Zaci : un cenote en plein centre-ville ? Si c’est possible. Ici, vous pourrez vous baigner, un peu comme à la piscine municipale, mais entourez de verdure et dans une eau translucide. Lors de notre passage (novembre 2021), l’accès y était fermé pour travaux. Cependant, ne soyez pas déçus, les cenotes ne manquent pas dans les environs et il y en a donc plein d’autres à découvrir (on vous en parle un peu plus loin).

  • Le Parc central (Francisco Canton) et sa cathédrale : ici, il fait vraiment bon s’arrêter pour admirer les plus vieux bâtiments de la ville qui entourent ce petit Zocalo. N’hésitez pas à vous asseoir sur un banc et à simplement profiter de l’ambiance, forcément vous aller adorer !

  • Le couvento San Bernardito de Siena : outre le couvent, c’est aussi la Calle 41A qui y mène depuis le parc central qui vaut la peine d’être parcourue. Ici, vous découvrirez des édifices plus colorés les uns que les autres. Il parait également qu’un son et lumière enjolive le couvent chaque soir, malheureusement, nous n’avons rien aperçu lors de notre passage …

Zocalo de valladolid

Les cenotes alentours :

mur d'entrée jaune du cenote Oxman

On ne vous cachera pas que la zone est très connue du tourisme et que les cenotes des alentours sont par conséquent assez fréquentés. Nous avons donc décidé de n’en visiter qu’un (qui nous avait été chaudement recommandé) : le cenote Oxman.


Pour y arriver, héler simplement un taxi et dite lui votre destination : selon la période, cela vous coûtera entre 60 et 100 pesos pour l’aller simple (nous avons payé 100 pesos car lorsqu’il y a peu de touristes, ils doivent revenir à vide, le prix est donc plus élevé).


L’entrée au cénote coûte 150 MXN/pers : vous aurez ainsi accès au cénote en lui-même (saut de tarzan, baignade, photos,…) mais également aux infrastructures alentours (piscine, sanitaires, bars). Il est également possible de payer 250 MXN/pers, réduisant votre entrée à 50 MXN et vous donnant un crédit de 200 pesos à dépenser au restaurant. C’est donc un bon compromis si vous souhaitez passer du temps sur place !


Cenote Oxman
Cenote Oxman

On reconnait qu’on s’attendait à quelque chose de plus « nature », perdu au milieu de la jungle et que nous avons été un petit peu désappointés par les infrastructures extérieures. Cependant, le cenote en lui-même est vraiment splendide et vaut le coup d’être visité !


Voici les autres cenotes qui valent certainement le détour aussi mais qui sont vraisemblablement très connus : Xkeken, Soy-tun, Samula (moins connu), et plus éloigné de Valladolid mais proche de Chichen Itza vous trouverez Yokdzonot.


On a aussi récemment entendu parler du cenote de Sac Aua et celui-là il a l'air plutôt incroyable !


Les cités Mayas


Chichen Itza

Pas sûre que le lieu ait encore besoin d’être présenté tellement sa fameuse pyramide en a fait sa renommée (c’est tout de même l’une des 7 merveilles du monde moderne). Si le site en tant que tel a vraiment l’air exceptionnel, nous ne pouvons vous faire un retour complet dessus car nous n’y avons pas mis les pieds. En effet, le prix et les échos que nous en avons eu nous ont refroidis (budget tour du monde quand tu nous tiens …).


On vous résume ce qu’on en a entendu : « la pyramide est splendide », « non mais la visite coûte super cher », « c’est disneyland là-bas, y a un monde de dingue et tout le monde essaie de te vendre ses trucs », « mais ça vaut quand même la peine d’être vu, surtout si tu ne fais pas d’autres grosses cités Maya comme Calakmul ou Tikal au Guatémala ».


Bref, les avis divergent, mais nous on a fait l’impasse, à vous de voir !


Informations pratiques Chichen Itza (novembre 2021) : - Accès : en bus ou en voiture depuis Valladolid (1h30) - Entrée : 580MXN/pers (24€) ! Sacs interdits - Durée de la visite : comptez au minimum 2 bonnes heures

Ruine de Mayapan
On vous partage quand même un petit aperçu des ruines Maya de Mayapan, proche de Mérida !

Ek Balam

Une autre cité Maya réputée, dont les prix n’ont cessé d’augmenter dernièrement vu l’affluence touristique. Encore une fois, nous avons fait l’impasse (même si on aurait bien visité tous ces sites, snif). Nous n’avons pas eu beaucoup d’écho de ce site, difficile donc de vous fournir plus d’informations que celles disponibles dans les guides de voyage. Cependant, nous nous étions renseignés pour y aller donc on vous donne quand même les informations pratiques !


Informations pratiques Ek Balam : - Accès : En bus/colectivo (60MXN/pers) ou en voiture depuis Valladolid (compter 30 minutes). Une petite étape sur votre route si vous vous rendez à Rio Lagartos depuis Valladolid. - Entrée : 450 MXN/personne (19€ environ)


Rio Lagartos

Parc national de plus de 47 hectares, on entre dans la réserve naturelle via son petit port de pêche. Ici, tout le port est organisé autour des excursions dans la réserve et il vous faudra batailler pour trouver le meilleur prix, mais surtout un guide intéressant qui ne fasse pas que vous balader à travers la lagune sans pouvoir vous expliquer ce que vous y découvrez !

Lettres de Rio Lagarots

Petit paradis des bêtes à plumes et à écailles, vous pourrez vous émerveillez des colonies de flamants roses qui peuplent la réserve, mais si vous avez un peu de chance vous pourrez également observer des crocodiles (ils sont plutôt visible lors des tours à la tombée de la nuit) et bien d’autres espèces ! Nous avons vraiment eu l’opportunité d’apercevoir de nombreuses espèces d’oiseau relativement rares mais comme nous n’avions pas suffisamment bien choisi notre guide, il parlait mal anglais et ses explications étaient plutôt sommaire.


Pelican de Rio Lagartos avec la mer en arrière plan

Lors de votre virée en bateau, vous pourrez également découvrir Las Coloradas, ces fameuses salines colorées dont l’eau (selon les photos) est rose à cause de la concentration en sel. Sachez que s’il a plu, et bien vous ne verrez pas de jolies couleurs… L’excursion en tant que telle ne vaut pas vraiment le coup sauf si vous espérez prendre une ou deux photos colorées, le lieu n’a rien de magique.


Infos pratiques Rio Lagartos : - Accès : En bus – Depuis Valladolid prendre un bus jusque Tizimin (50 pesos maximum) ensuite, à la station Noreste de Tizimin, prendre un bus jusqu’au village de Rio Lagartos (50 pesos également). Le trajet simple dure au total environ 2h15 si vous avez une bonne correspondance de bus. En voiture – comptez 2h depuis Valladolid. - Tarif : Il vous faudra négocier votre prix ! Si vous êtes en groupe, vous pourrez trouver des barques pour 1200 MXN pour une balade d’environ 3h. De notre côté, nous sommes parvenus à partir à 2 sur une barque pour 400 MXN/pers car il y avait très peu de touristes lors de notre venue. - Quel guide choisir ? Nos amis rencontrés sur la route ont fait leur tour avec le fils d’Ismaël Navarro. Passionnés de père en fils, on vous jure qu’on a regretté de ne pas l’avoir choisi pour notre découverte de la réserve. N° de portable : +529868665216 – où rendez-vous au Balneari Chiquila pour le rencontrer - Comptez 1200 pesos pour un bateau de 4 à 6 personnes.

Valladolid : notre avis

Si c’était à refaire, nous choisirions de louer un scooter pour découvrir plus de cenote éloignés, et nous n’aurions peut-être pas fait l’excursion d’une journée à Rio Lagartos (pas parce que nous n’avons pas aimé, mais parce que selon nous, la réserve de Sian Kaan près de Tulum valait peut-être d’avantage la peine).


Mais on ne va pas vous mentir, c’est la première ville que nous avons découvert ici au Mexique (ce qui explique qu’on ne s’était pas assez bien renseigné sur les différentes réserves naturelles), et on est complètement tombé sous son charme. Petite cité, remplie de charme et de couleurs, vous ne serez pas considéré comme un énième touriste qu’on attrape dans la rue pour lui vendre un souvenir. L’ambiance est vraiment chaleureuse et malgré notre hostel désastreux, nous avons adoré nos 4 jours là-bas !


Monsieur qui dit bonjour à Valladolid

0 commentaire