• Quentin

Visiter Les Saintes : l'Archipel méconnu de la Guadeloupe

Les Saintes sont un archipel d’îles qui fait partie de la Guadeloupe au même titre que Marie Galante, Petite Terre ou encore la Désirade. Plusieurs îlets constituent les Saintes mais seulement deux sont habitées à savoir Terre de Haut et Terre de Bas. On a décidé de s’y rendre deux jours sur base des recommandations reçues par nos potes et on peut le dire d’emblée, on a adoré.


Se rendre sur les Saintes depuis la Guadeloupe


Se rendre aux Saintes s’effectue par bateau. Il existe différentes liaisons depuis Pointe à Pitre ou Trois Rivière. On a opté pour la seconde option car la liaison en bateau est plus courte depuis cet endroit situé au Sud de Basse-Terre. Plusieurs compagnies font la traversée. Pour notre part on a pris Val Ferry, la moins chère. La réservation des tickets se fait directement sur le site internet pour un peu moins de 20€ par personne A/R.


Départ donc de Trois Rivière à 9h. On prend un petit déjeuner sur le port en attendant le départ avant de monter dans le bateau. La traversée dure environ 30 minutes. Clem a le planning de ces deux jours bien en tête. L’idée est de passer une journée sur chaque île en sachant qu’il vaut mieux dormir sur Terre de Haut qui est l’île la plus touristique. On prévoit donc de s’arrêter rapidement sur Terre de Haut pour déposer nos sacs dans notre logement et d’ensuite prendre un bateau pour Terre de Bas, d’y randonner toute la journée avant de reprendre un bateau pour Terre de Haut pour y passer la soirée et profiter toute la journée du lendemain.La traversée se fait sans encombre. Le bateau est bondé et on comprend mieux pourquoi on a eu du mal à trouver un logement.


Où Dormir sur les Saintes à Terre de Haut ?


Ce logement justement on ne sait pas trop à quoi il va ressembler. De base on a écumé Booking pour se rendre compte que tout était complet. On s’est donc rabattu sur les adresses du Routard qui étaient elles aussi toutes complètes. Heureusement la propriétaire d’un des B&B qu’on a appelés nous a renseigné les chambres d’une de ses amies. C’était encore libre. L’instruction est d’appeler un certain Guy-Louis quand on arrive sur l’île.

Vue depuis un des sommets de Terre de Haut

On s’exécute donc une fois arrivé. Un monsieur débarque sur son scooter et nous indique de le suivre jusqu’à sa maison qui se situe à 10 petites minutes de marche. En tout cas on est directement pris dans l’ambiance. Sur l’île il n’y a pratiquement pas de voiture et on se déplace à pied, en scooter où en vélo électrique. Les maisons sont de toutes les couleurs, les rues s’animent à la vue des touristes qui débarquent des bateaux. On a vraiment l’impression d’être au paradis.


Sur le trajet vers notre logement, on explique à notre nouveau compagnon notre planning pour ces deux jours. Il a l’air septique sur le fait qu’un bateau pourra encore nous amener à Terre de Bas. On aura en effet la confirmation par l’agence du tourisme quelque instant plus tard. Un bateau est normalement censé faire la liaison entre les deux îles plusieurs fois par jour seulement voilà, il n’est plus apparu depuis plusieurs semaines. Le seul moyen de rejoindre Terre de Bas est de prendre le bateau de Val Ferry (celui même qu’on a quitté) qui continue sa route après son premier arrêt.


Du coup pas le choix et changement de programme, on va donc passer la journée sur Terre de Haut et on se rendra sur Terre de Bas le lendemain.


Que faire à Terre de Haut ?


Terre de Haut est une petite île qui fait un peu plus de 2km de long sur moins d’1 km de large. Il est facile de s’y déplacer à pied cependant c’est assez vallonné donc pour gagner du temps et ne pas se tuer on décide de louer des vélos électriques pour 20€ la journée (le vélo). Il n’y a pas grand-chose à faire à part flâner et se balader de plage en plage. Le fort de Napoléon constitue l’une des attractions historiques principales de l’île mais il ferme à midi (et on est arrivé après donc on n’a pas pu le visiter).

Plage de Grande Anse sur Terre de Haut et vue sur l'aérodrome et sa piste

Même si on ne peut pas s’y baigner la plage de Grand Anse, est magnifique et très sauvage. La piste de l’aérodrome y démarre et permet de faire des photos assez sympas.


Mais le réel intérêt de Terre de Haut c’est à partir de 18h une fois que les touristes d’un jour quitte l’île à bord du dernier bateau. Le village devient alors tout calme. On profite pour boire un cocktail en bord de mer et regarder les pélicans qui chassent les poissons. Nous passons la soirée dans un restaurant du centre et rejoignons notre chambre.


Coucher de soleil sur Terre de Haut avec des bateaux et pélicans


Découvrir Terres de Bas, l'autre ile habitée des Saintes


Le lendemain nous partons pour Terre de Bas. On prend notre petit déjeuner en guettant le bateau arriver. On savait que l’île n’était pas très touristique et cela se confirme sur le bateau. On est les seuls touristes à s’y rendre. Le trajet dure une petite vingtaine de minutes et nous permet d’admirer l’archipel depuis la mer. Terre de Bas est aussi petite et fait environ 1,5 km de diamètre avec un sommet en son centre qui culmine à un peu moins de 300 mètres. On démarre notre randonnée à la sortie du bateau. L’objectif est de rejoindre la table d’orientation (point de vue pratiquement au sommet) et d’ensuite emprunter un chemin de randonnée à travers la forêt pour rejoindre l’autre côté de l’île. Au total on met 3 heures pour rejoindre le Mapou (village situé à l’opposé du port). La randonnée (trace orange) n’était plus très bien indiqué mais pas impossible. Attention, des oies ont élu domicile à l’entrée du chemin de randonnée et ne sont pas très coopérative pour laisser passer les marcheurs (oui oui on en a fait les frais). Il faut aussi savoir que l’île est connue pour abriter de nombreux iguanes, on vous assure qu’on a bien cherché mais finalement on en a vu qu’un …



Pour le lunch pas mille choix, on s’est arrêté dans l’un des seuls restaurants de l’île pour y manger un poisson grillé. On s’est ensuite rendu à l’anse à dos, une plage qui se situe non loin (il nous a fallu un peu de courage pour y aller parce que ça monte et descend fort). Finalement on s’est remis en route vers le port par la route du nord qui longe la côte. Coup de chance à peine sorti du village on a été embarqué en stop par un pick-up qui nous a ramené directement au port (les voitures bien que très peu nombreuses sont autorisées). On finit la journée sur la plage de grandes baies où nous nageons avec une famille de tortue. On n’a pas trop à se plaindre pour terminer le séjour.


Finalement on est parti que deux jours mais on serait bien resté un peu plus (même si c'est bien assez pour tout visiter). Les Saintes c’est un bon compromis pour alterner plage et randonnée. Alors bien sûr on n’a pas testé les autres îles mais en tout cas on valide à 200%. Par compte on recommande vraiment d’y aller deux jours et de privilégier Terre de Haut pour dormir car Terre de Bas même si c’est magnifique, c’est vraiment très calme (limite angoissant en fait).


#Guadeloupe #LesSaintes #LCDM #Travel #Blog

0 commentaire