• Clémence

Que faire sur L'île d'Holbox : le petit paradis du Yucatan

La petite île d’Holbox se situe au large de Chiquila dans le Quintana Roo sur la péninsule du Yucatan. Ici, on vient pour profiter de la dolce vita, loin de l’agitation de Cancun, Playa del Carmen ou encore de Tulum, tout en se prélassant sur des plages paradisiaques. Pas bien large (maximum 2 km de large), l’île s’étend sur 30 km de long et abrite une faune abondante.

Coucher de soleil à Holbox

L’ile reste relativement préservée du tourisme de masse (pour combien de temps encore ?) : ici quand vous débarquerez vous ne trouverez aucune route goudronnée et de très rare voitures… Uniquement des vélos, des routes en terre remplies de nids de poule et des voiturettes de golf 4x4 qui vous emmènent où bon vous semble.

Carte Holbox

Holbox : Informations pratiques

Comment arriver à Holbox ?

Bateau Chiquila

Pour se rendre sur l’île les choix sont plutôt limités : il vous faudra rejoindre Chiquila (en bus comptez 2h30 depuis Cancun, ou en voiture) et ensuite prendre le ferry avec l’une des 2 compagnies locales (9 hermanos ou Holbox express). Les ferries des 2 compagnies fonctionnent en alternance, il y en a donc un toutes les demi-heures et les prix sont similaires (220 MXN/pers par trajet en octobre 2021 – 9,4€/p). Si vous venez en voiture, de nombreux parking sont prévus à Chiquila, il vous faudra cependant débourser environ 5€ par jour.

Bateau Chiquila

Une fois arrivés sur l’île, vous avez le choix : soit vous marchez (le centre-ville ne se situe qu’à 10 minutes à pied de l’embarcadère), soit vous prenez l’un des taxis (voiturette de golf 4x4) qui vous emmènera jusqu’à votre hôtel. Les prix sont fixes et déterminés par zones : un grand panneau indicatif se trouve sous l’abri de l’embarcadère, là où vous pourrez faire la file pour votre taxi.


Sachez cependant qu’il lorsqu’il pleut sur l’île, les rues sont complètement inondées, la trajet sera donc plus confortables dans un taxi qu’à pied … La majorité des hôtels se trouve sur la plage le long de la rive nord (opposée à l’embarcadère donc), tandis que les logements plus abordables (hostel, camping et auberges) se situent plutôt autour de la place principale.

Holbox Rue

Où loger à Holbox ?

Tout dépend de votre budget et de vos envies : vous pourrez aussi bien trouver des hotels haut de gamme avec accès privé à la plage que des auberges de jeunesse plutôt roots. Il y en a donc pour tous les goûts !


Pour un hôtel haut de gamme directement sur le front de mer :

Pour les petits budgets (comme nous) :

  • le tribu hostel (auberge de jeunesse) est très réputé et nous avons eu de bons échos.

  • De notre côté, nous avons choisi le Kin camping où nous avons dormi sous une tente (avec matelas et draps fournis, ainsi qu’un ventilateur une lampe et 2 prises électriques). Les communs sont très sympas avec des gros casiers (et cadenas) pour abriter vos affaires et le prix hyper est vraiment attractif pour l’île (15€/nuit).


Que faire sur l’île d’Holbox ?

Aussitôt arrivés, vous apercevrez rapidement les différentes enseignes touristiques et les tours qu’ils proposent. L’île étant située dans une réserve naturelle, son premier attrait est sa faune abondante ! Cependant, sachez qu’il est tout aussi gai de s’aventurer seul (en voiturette ou à vélo) hors de la ville et de se perdre pour découvrir les ruelles paisibles et l’ambiance particulière qui règne ici ainsi que se la couler douce sur les plages.


On vous présente ici les différentes possibilités d’activités sur l’île :

  • Nager avec les requins baleines : Qui ne rêverait pas de nager avec les plus gros poissons du monde ? En tant qu’animaux migrateurs, ils ne sont pas présents toutes l’année dans la région : ils viennent se nourrir autour de l’île de fin mai à mi-septembre. La période où ils sont les plus nombreux sont les mois de juillet et août. Si l’aventure vous tente, n’oubliez pas que se sont malgré tout des animaux, et qu’ils méritent d’être respectés. Choisissez donc avec soin l’agence avec laquelle vous souhaitez faire l’excursion. En théorie, il ne peut y avoir que 3 personnes autour d’un animal et lors de la pleine saison, les bateaux peuvent être nombreux autour de ces géants des océans …

  • Se balader dans la ville et profiter du street art omniprésent : on doit bien vous avouer qu’on est tombé amoureux du charme de cette petite ville. Partout où porte le regard, vous trouverez l’une ou l’autre œuvre de street art très colorées. L’atmosphère de la ville est paisible et malgré le tourisme bien ancré et les prix un peu excessifs pour le Mexique, on doit bien vous dire que pour nos premiers jours, on s’est senti bien ici.

Street Art Holbox
  • Découvrir Punta Mosquito, le banc de sable au milieu de l’eau turquoise : tout à l’est de l’île, à environ 6 km du centre-ville, vous trouverez ce banc de sable perdu au milieu d’une eau limpide. On peut parfois y observer aussi des flamants roses. Attention, le lieu n’est accessible qu’à pied ou en bateau, et vous n’y trouverez aucune infrastructure donc prévoyez de quoi boire et manger avant de vous y aventurer !

  • Observer les flamants roses et la faunes locale (plus de 150 espèces d’oiseaux) : si vous aimez les oiseaux, Holbox est un petit paradis. On peut y apercevoir quantité d’oiseaux sans même avoir à les chercher. La plage de Punta Coco (tout à l’ouest), abrite également des flamants roses (généralement de novembre à avril) que l’on peut apercevoir à l’aube ou lors du coucher de soleil. Une partie de la plage est également protégée et vous pourrez également y apercevoir de nombreux autres oiseaux : Ibis, hérons, spatules, pélicans, goélands, frégates,…

Plage Holbox
  • Observer le coucher de soleil et la bioluminescence à Punta Coco (encore) : en plus des flamants roses et autres animaux qui y habitent, Punta coco offre également un panorama incroyable lors du coucher de soleil … Avec ses 2 petits bars de plage et leurs balançoires, la quiétude est complète et l’on peut profiter sereinement des dernières lueurs du jour déversant des variétés de couleurs incroyable à travers le ciel. Une fois la nuit tombée et l’obscurité bien installée, n’hésitez pas à vous plonger à l’eau afin d’observer le phénomène de bioluminescence produit par les algues en suspension dans l’eau. Vous pourrez ainsi observer des milliers de petites lucioles s’accrocher à votre peau à chacun de vos mouvements. Attention toutefois : ce phénomène n’est visible que lors des nuits sombres, il faut donc éviter d’y aller les quelques jours avant/après la pleine lune. Si vous ne souhaitez pas faire le trajet à pied jusque Punta Coco, vous avez le choix de prendre le taxi (mais il faudra surement rentrer à pied, à moins de vous arrangez avec le taxi pour qu’il revienne vous chercher) ou même une excursion organisée avec guide. Nous avons fait le choix d’y aller à pied pour le coucher de soleil et nous sommes revenus munis de notre lampe frontale : on vous laisse imaginez nos fous-rires lors de nos passages dans les flaques, avec de l’eau jusqu’aux genoux, le tout dans le noir …

Plage Holbox
  • Faire une sortie en bateau : de nombreuses agences propose des excursions vers isla de los pajaros et isla pasion afin d’y observer les nombreuses espèces d’oiseaux qui s’y abritent. Si cela vous intéresse, n’oubliez pas vos jumelles. Les prix tournent aux alentours de 350/400 MXN/personnes.

  • Snorkeling à Cabo Catoche : de nouveau, vous pouvez passer par une agence afin de rejoindre le cabo catoche (à environ 40km à l’est de l’ile) afin d’y observer la faune et la flore sous-marine. L’excursion dure généralement toute la journée, et sur le chemin il est parfois possible d’observer des dauphins.

Où manger à Holbox ?

Avec notre petit budget, on ne vous conseillera donc aucun grand restaurant, mais plutôt des petits bui-bui locaux, testés et approuvés par nos papilles gustatives.

  • Le Holbox Foodie-market : c’est une sorte de foot market branché, qui n’est en fait qu’un seul et même restaurant. Ici, vous choisissez à quel stand vous voulez commander en fonction de ce que vous voulez manger (tacos locaux, burgers, italiens, les choix ne manquent pas) et vous vous installez pour profiter du cadre et de la bonne ambiance, tout ça à des prix démocratiques pour l’île !

  • Le buibui local de Calle Palomino (entre la place principale et la plage) : en face de la Gelateria Holbox, vous trouverez un petit restaurant à la façade rose et au personnel accueillant. Des petites tables en plastique vous accueillent pour un déjeuner composé de tacos, empanadas, quesadillas, picatas, … : bref de la nourriture 100% locale, préparée devant vous et des tortillas au maïs faites maison également !

Dame qui fait des tortillas à Holbox
  • Les stands sur la grand-place : quesadillas (attention, leurs sauces sont bien piquantes évidemment, allez-y avec parcimonie), marquesitas (ces petites crêpes/galettes à agrémenter de banane, nutella, dulce de leche ou même avec du fromage dans la version 100% locale).

Sachez qu’une des spécialités de l’île est également la langouste, et qu’il n’est pas rare de voir des pizzas à la langouste à la carte des restaurants ! Nous avons trouvé cela étrange, jusqu’à ce que l’on nous dise que c’était LEUR truc 😊


Plage Holbox

En bref, pour nous Holbox est le lieu idéal pour venir se détendre à la fin de votre road trip dans la péninsule du Yucatan, profiter de la vie et surtout, apprécier ce cadre particulier, encore relativement préservé du tourisme de masse (même si en pleine saison, cela ne doit pas tout à fait ressembler à la même chose …).

On a adoré l’atmosphère malgré la présence des sargasses (algues) lors de notre passage sur l’île et notre meilleur souvenir reste le magnifique coucher de soleil de la Punta Coco !

0 commentaire