top of page

Andalousie : découvrir la Costa del sol en 5 jours

A l’occasion des 80 ans de la grand-mère de Quentin, nous sommes partis découvrir la Costa del Sol accompagnés de toute la famille. Nous allons donc vous partager nos coups de cœur et nos incontournables lors de ce voyage en Andalousie, en sachant que la grand-mère de Quentin nous a accompagnée dans toutes nos pérégrinations : la région est donc accessible à tous et nous avons adoré vivre cette expérience avec toute la famille ! De Benalmadena à Ronda en passant par Mijas, vous en prendrez certainement pleins les yeux.


Notre conseil pour découvrir l’Andalousie en toute tranquillité ? Y partir en automne ou en hiver ! En effet, les températures en Andalousie peuvent être très élevée pendant les mois d’été et les hordes de touristes insupportables. C’est pourquoi, c’est selon nous une destination idéale pour l’hiver : vous pourrez vous y balader seul (ou presque) tout en ne souffrant pas des chaleurs intenables de la région. De notre côté, nous y avons été pour le weekend de la Toussaint et nous avons eu une météo plus que clémente (on a même eu un peu chaud car la région est vallonnée). Malgré ce weekend très prisé pour les visites, le nombres de touristes restait très correct et nous avons pu en profiter à notre guise. On vous emmène donc visiter Ronda, découvrir Mijas et d'autres lieux magnifique de la région.

Palmiers sur la marina de Benalmadena

Découvrir Ronda et son Puente Nuevo

Pour nous, c’est vraiment LA visite immanquable de la région. Bien qu’un peu éloignée de la côte, la ville de Ronda est splendide. Surplombant la vallée, la cité vous offre des panoramas époustouflants sur les alentours, dont la Serrania de Ronda et sur la gorge qui la traverse. En effet, Ronda est séparée en deux par la gorge d’El Tajo, profonde de plus de 100m et au fond de laquelle s’écoule le fleuve Guadalevin, on vous assure que c’est vraiment impressionnant !


En plus de toutes ces beautés naturelles qui l’entourent, Ronda est une ville andalouse typique, où l’on aperçoit bien les influences arabes et où vous aurez le loisir de découvrir divers palais, églises, thermes et j’en passe. Si vous aimez les visites culturelles celle-ci est faite pour vous !


Nous avons fait le choix de prendre le pass touristique de Ronda nous donnant accès à différents sites, et nous n’avons aucun regrets. Vous pouvez soit réserver le Pass de Ronda à l’avance en ligne et ainsi gagner du temps, soit vous rendre à l’office du tourisme en face de l’arène.


Le pass coûte 12€/adulte et 9€/étudiant (<26ans). Attention la visite de l’Arène de Ronda n’est pas comprise. Il donne accès à : - Les bains arabes - Le Palacio Mondragon - La Casa del Gigante - Le Couvent de Santo Domingo - Le centre d'information du Puente Nuevo

Il existe aussi des free tours de Ronda pour découvrir la ville. Ceux-ci sont généralement en anglais mais cela peut être une belle occasion pour en découvrir encore d’avantage sur cette magnifique ville.


Les bains arabes

Situés en contre-bas de la ville, dans les faubourgs comme on pourrait dire, les bains arabes de Ronda ont une ambiance toute particulière. Ce sont des bains troglodytes datant du 13ème siècle et si la visite n’est pas longue, on doit bien avouer qu’en dehors de l’aspect culturel du lieu, on s’est bien amusé à faire des photos à l’intérieur. On trouve le lieu vraiment magnifique avec toutes ces arches de pierre et ces portes arrondies.

Entrée au site : 3,5€ (si vous ne prenez pas le pass de la ville)

Palacio Mondragon

Le palais de Mondragon est devenu le musée de la ville de Ronda. Je vous avoue que j’ai vraiment adoré m’y balader car il est vaste mais il mélange surtout plusieurs styles architecturaux répartis sur 3 palais. Il offre des points de vue magnifiques pour les photos, en plus de l’exposition archéologique répartie dans les 3 palais. Vous y découvrirez de nombreux objets historiques provenant de différentes époques et permettant de retracer l’histoire de la région.


C’est à nouveau une visite aussi enrichissante que plaisante pour les yeux !

Entrée au site : 4€/adulte et 3€/étudiant de < 26 ans (si vous ne prenez pas le pass de la ville)

La Casa del Gigante

Située dans le quartier de la Ciudad, la Casa Gigante est une maison typique arabe qui date du 13ème siècle. Construite dans le style nazari (un style mélant arabe et andalou), les moulures et les bas-reliefs qu’on y trouve sont, pour certains, très bien conservé et beaux de surcroit !


Cette visite, assez didactique pour les enfants se fait assez rapidement et vaut le détour si vous passez dans les alentours découvrir le quartier (par exemple pour voir l’église Santa Maria La Mayor).

Entrée : 2,5€/adulte et 2€/étudiant de < 26 ans (si vous ne prenez pas le pass de la ville)

El convento de Santo Domingo

C’est probablement la visite la moins intéressante du pass, même si c’est toujours agréable de découvrir un couvent vieux de plus de 500 ans. Aujourd’hui reconverti en palais de congrès de Ronda, le couvent de Santo Domingo conserve une très belle architecture intérieure et surplombe la ville avec panache.

La visite est rapide, mais n’hésitez pas à aller vous perdre à l’étage pour avoir une jolie vue sur la cour intérieure.

Entrée : 1€ (si vous ne prenez pas le pass de la ville)
Couloir du couvent de Santo Domingo de Ronda

El Puente Nuevo

Pour les habitants de Ronda, le Puente Nuevo est l’âme de la ville. Aussi impressionnant par son architecture que par la taille de la gorge qu’il enjambe, il est l’emblème de la ville : c’est a lui que la ville de Ronda doit sa renommée actuelle et on doit bien vous avouer qu’il nous a fortement impressionné nous aussi !


Le pont se traverse en voiture et à pied, mais il est également possible d’en visiter l’intérieur où se trouve un « centre d’interprétation ». Celui-ci est dédié au pont, à son architecture et à son système d’ingénierie. J’ai beaucoup aimé découvrir tout ça et pouvoir admirer le pont de l’intérieur, tout en découvrant des faces peut-être plus insolites du lieu.

Entrée : 2,5€/adulte et 2€/étudiant de < 26 ans (si vous ne prenez pas le pass de la ville)
Puente Nuevo de Ronda

Les points de vue sur Ronda


Ce que nous avons apprécié dans la visite de Ronda, ce sont les multiples points de vue à découvrir sur la ville : certains offrent une vue imprenable sur le Puente Nuevo, d’autres sur la vallée ou d’autres encore sur les toits de la ville.

  • Le Mirador de Ronda « La Sevillana » où trône un énorme kiosque et qui est situé juste à côté de l’arène de Ronda. De là, vous aurez une vue imprenable sur la vallée, mais aussi sur l’autre côté de la ville, parfois appelé « le vieux Ronda ».

Vue sur le vieux Ronda
  • La vue depuis le Puente Nuevo : en visitant le centre d’interprétation du Puente nuevo, vous découvrirez une toute autre vue sur Ronda et vous vous sentirez tout petit au milieu de la gorge del Tajo.

  • Depuis le couvent Santo Domingo ou depuis le mirador des oiseaux (mirador de aves) situé juste derrière le parador de Ronda : d’ici, vous aurez une magnifique vue sur le Puene Nuevo mais aussi sur les multiples oiseaux qui nichent dans la gorge et vous offre leur ballet incessant tout au long de la journée.

  • Les plus belles vues sur le Puente Nuevo se trouvent depuis le bas de la gorge. Pour vous rendre à ces deux miradors, vous devez effectuer une petite marche (pas très longue mais sportive). Le point de départ se situe sur la place Maria Auxiliadora et vous permet de descendre jusqu’à 2 miradors (le premier n’est pas du tout sécurisé, soyez prudent car cela glisse) mais aussi de vous rendre jusque sous le pont. Les vues depuis cette petite randonnée sont vraiment exceptionnelles, on ne peut que vous le conseiller !

  • La vue depuis le Puente Viejo et depuis l’Arco de Felipe : d’ici, vous aurez une jolie vue sur l’autre côté de Ronda et sur ses petites ruelles ainsi que sur le Puente San Miguel.


Pour finir, n’oubliez surtout pas de vous balader à travers les ruelles, les placettes et toutes les autres possibilités de la ville ! N’hésitez pas à pousser les portes des différentes églises, l’intérieur est souvent aussi exceptionnel que l’extérieur.


De notre côté, nous n’avons pas eu le temps de nous aventurer dans l’arène de Ronda, mais je pense que cela aurait clairement valu le détour également !


Mijas : un pueblo blanco pittoresque


Mijas est l’un des nombreux Pueblo blanco d’Andalousie, mais c’est surtout l’un des plus mignons.


Accroché à flanc de montagne, Mijas Peblo s’étale en un nombre incalculable de petites ruelles, bordées de maisons blanches décordées de jolis pots en céramique peints à la main. Si l’ambiance y est pittoresque à souhait, les différentes possibilités de visite ne manquent pas.

Pots en céramiques dans les ruelles de Mijas

Comme toute ville espagnole de la région qui se respecte, Mijas possède bien entendu son arène, et vous êtes libre d’aller la visiter. Cependant, nous avons surtout beaucoup aimé le parc de la Muralla qui borde l’arène et dont les murailles surplombent la vallée et la côte. Certains grimpeurs s’essayent même à escalader les failles en contrebas, ça vaut d’ailleurs le coup d’œil !


On vous suggère aussi d’aller découvrir les 2 ermitages de la ville : l’ermitage de la Virgen de la Pena et l’ermitage del calvario. Si le premier se trouve en plein milieu de la ville et est assez pittoresque, le 2ème la surplombe et vous demandera un peu plus d’efforts pour l’atteindre.


Une autre placette que nous avons particulièrement aimée est la place de la Constitution : véritable cœur de la ville il offre plein de petites ruelles et recoins à découvrir, agrémentée de restaurant et de petits magasins plus ou moins typiques. On vous suggère surtout d’emprunter la Calle Cantera/Calle Murros qui vous permettra de rejoindre la promenade du parc de la Muralla en vous offrant un passage dans cette ruelle piétonne avec ses belles arcades et son charme authentique.


Mais à Mijas, l’attraction touristique la plus connue, ce sont les Burrotaxis, comprenez : les âne-taxis. A l’origine, les ânes étaient surtout le moyen de transport des locaux pour se rendre au travail et puis finalement, les touristes et le temps en ont fait un commerce ! Vous trouverez donc un certain nombre de locaux vous proposant de visiter la ville « comme un local » en montant dans leur calèche ou sur le dos de leurs ânes.

Conseils pratiques : le parking ne coûte vraiment pas cher à Mijas (nous avons payé 1,5€ pour 4h environ). Nous vous suggérons donc de vous stationner au grand parking situé en contre-bas de l’office du tourisme. Attention toutefois : c’est étroit !

Benalmadena : entre pueblo blanco et marina insolite

La ville de Benalmadena est en réalité très étendue. Elle se sépare en 3 grandes parties : Benalmadena costa, qui vous l’aurez compris se trouve le long de la côte, Benalmadena pueblo qui se trouve plus dans les terres surplombant benalmadena Costa et entre le 2, Arroyo de la miel qui est un quartier un peu plus axé sur le tourisme et les loisirs.


Puisque nous séjournions à Benalmadena Costa, il était logique que nous partions explorer Benalmadena Pueblo. Nous nous y sommes arrêtés sur le chemin en rentrant de Mijas. Si le Pueblo en tant que tel vous paraitra peut-être comme « n’importe quel pueblo blanco », nous vous suggérons toutefois de pousser votre curiosité jusqu’au château de Colomares et de profiter d’un coucher de soleil depuis les Jardines del muro : les couleurs et la vue sur le château sont à couper le souffle.

Benalmadena costa offre aussi quelques choix de visites. En effet, elle regorge de bâtiments insolites mais elle possède aussi une marina très typique qui vaut le coup d’œil.


Benalmadena pueblo

Tout d’abord, nous vous suggérons de vous balader dans les mignonnes ruelles du pueblo et d’admirer les orangers qui enjolivent les différents quartiers. N’oubliez surtout pas de faire étape sur la place « principale » selon nous, qui accueuille la Nina de Benalmadena : c’est une statue de fillette portant un coquillage, qui symboliserait l’accueil des locaux envers les étrangers. Nous avons d’ailleurs appris que la ville est jumelée à Bruxelles et qu’il est possible de retrouver une réplique de cette statue dans les rues de notre belle capitale belge (Rue de la montagne, 11 à Bruxelles).

Continuez ensuite votre découverte en marchant vers l’église Santo Domingo, située quelques centaines de mètres plus loin, à l’entrée des Jardines del Muro. Nous vous suggérons de venir ici pour le coucher de soleil car la lumière y est vraiment magnifique et la vue en surplomb sur le château de Colomares et la côte est assez sympa.


Le château de Colomares

Bâti en 1987 et 1994, ce château au style éclectique n’a en fait rien d’un vrai château. En effet, c’est simplement un monument en honneur de Christophe Colomb. Il raconte en réalité la découverte du continent Américain, l’architecture représentant différentes scènes telles que des navires par exemple.


A noter ce que c’est le plus grand monument dédié à Christophe Colomb et qu’il possède un mausolée (vide) qui attend patiemment les restes de l’explorateur.

Château de Colomares à Benalmadena

Benalmadena Costa

Le premier lieu à découvrir selon moi, c’est la marina de Benalmadena. Sa conception architecturale est tout à fait particulière et mêle aussi bien les styles arabe, qu’indien et bien sûr andalou. On y trouve des îlots de logement au milieu de l’eau, des bassins accueillants de très nombreux bâteaux et une multitude de restaurant avec une vue imprenable sur l’eau. Bref, si vous passez dans la région, faites-y une étape car je n’avais jamais vu ce genre d’architecture pour une marina auparavant.


Il y a également d’autres lieux à découvrir à Benalmadena comme le château Bil Bil construit en pur style arabe et qui abrite aujourd’hui un musée d’art musulman ou alors la fameuse Stuppa de l’illumination, construite a début du 21ème siècle et qui est en réalité le plus grand monument bouddhiste de l’occident.


Les visites pour lesquelles le temps nous a manqué


Bien sûr en 5 jours (et en famille) nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que nous aurions aimé autour de le Costa del Sol. Nous vous citons donc les quelques lieux que nous avions repérés mais que nous avons dû rayer de notre liste par manque de temps.


Le Caminito del Rey

Vous imaginez bien qu’avec la grand-mère de Quentin, nous n’envisagions pas réellement de nous embarquer dans une randonnée avec Via ferrata en prime, mais nous avions pensé nous enfuir une matinée afin d’explorer la randonnée du Caminito del Rey, cette randonnée incontournable en Andalousie.


Cependant, il faut réserver et s’y prendre bien à temps car tout était déjà complet quand nous avons voulu acheter nos entrées. Bref vous l’aurez compris : c’est clairement un incontournable dans la région, donc c’est un lieu très prisé et il faut y anticiper votre visite !


La région possède également de multiples parcs nationaux, dont la Sierra de las Nieves que nous aurions vraiment aimée découvrir à pied pendant plusieurs jours de randonnée.


La route des villages blancs

Nous vous avons déjà parlé de Mijas, de Benalmadena Pueblo et de Ronda, mais l’Andalousie compte en réalité des dizaines (voir plus) de pueblo blanco. Il existe donc différents itinéraires regroupant des villages blancs qu’il est possible de réaliser et qu’on appelle : route des villages blancs.


On citera entre-autre celle qui passe par : Prado del Rey, Cortes de la Frontera, Benaojan et Montejaque.


Le village bleu de Juzcar

Si nous n’avons pas arrêté de vous bassiner les oreilles (enfin les yeux, j’écris ici en fait) avec les pueblos blancos d’Andalousie, il faut quand même que nous vous parlions de la ville de Juzcar qui, anciennement pueblo blanco, est devenue un Pueblo Azul ! Pourquoi ? Parce qu’elle a été entièrement repeinte pour le tournage du film « Les Schtroumpfs » et que les habitants ont décidé de le laisser comme ça au lieu de le repeindre en blanc à la fin du tournage !


Vous imaginez bien qu’il y a encore plein d’autres lieux que nous avions mis sur notre liste mais il serait impossible de tous les citer, alors je vais m’arrêter là.


Conseils pratiques pour visiter la Costa del Sol


Où loger sur la Costa del Sol ?

Nous avons choisi de nous établir à Benalmadena car les possibilités de logement y sont multiples et que c’est très facilement accessible depuis l’aéroport de Malaga.


Nous ne vous conseillerons pas notre logement cependant : il était très chouette mais l’entretien laissait à désirer. Il était peu entretenu au niveau de l’humidité et cela commençait à faire des dégâts.


Où manger à Benalmadena ?

Nous avons testé plusieurs restaurant et avons eu 2 coups de cœur à Benalmadena :


  1. Le YUCAS : ce restaurant qui surplombe la plage est tout bonnement génial. La nourriture y est délicieuse (autant le soir que pour le brunch) et surtout il vous offre la possibilité de manger dans une bulle de verre au bord de la mer. Autant vous dire qu’on a adoré l’expérience !

  2. L’ANGUS : réputé pour sa très bonne viande, ce restaurant ravira les carnivores. Nous y avons diné dans une alcôve donnant sur la marina de Benalmadena et avons été ravis de notre repas. Pour les non carnivores (comme moi), sachez qu’il y a tout de même quelques possibilités masi qu’elles sont cependant restreintes.


Nous avons aussi été déguster des tapas à Torremolinos dans un bar à tapas que nous recommandons très chaudement : en plus des délicieux, les patrons (des colombiens) sont incroyablement gentils ! N’hésitez donc pas à réserver votre table chez Zabor Feten.


Louer une voiture à Malaga

Si la location de voiture n’est pas un indispensable pour visiter la Costa del Sol et ses alentours (il y a de nombreuses liaisons de bus), nous avons tout de même opté pour ce choix, entre-autre car nous étions 7 adultes à voyager ensemble.


Nous nous sommes donc tournés vers Malaga Car et nous avons été ravis de cette expérience : rapport qualité/prix on ne pouvait pas faire mieux. Nous avons payé 340 € la location d’un mini van 8 places pour 5 jours.


Nous espérons que notre escapade en Andalousie vous aura donné envie de vous aussi aller découvrir cette région. Vous avez déjà découvert la Costa del Sol ? Si oui, dites-nous ce sue vous avez préférez et puis, si on a oublié un incontournable faites-le nous savoir pour que nous en profitions aussi !

Comments


bottom of page