• Clémence

Torres del Paine : préparer son trek W

Le parc Torres del Paine est un des premiers endroits dont tout le monde vous parle (avec le désert d’Atacama) lorsque vous annoncez que vous partez voyager au Chili, et honnêtement, on comprend pourquoi ! Si vous avez un peu cherché sur internet, vous aurez surement déjà aperçu les fameuses tours de granit qui font la grande renommée du parc, mais rien à faire, les voir en vrai : on en rêvait !


C’est donc tout naturellement que j’avais mis le trek W du parc Torres del Paine dans notre TO DO LIST du Chili, mais il fallait d’abord que je convainque Quentin de se lancer dans une randonnée en itinérance de 4 jours, oups.

Je profite donc de cet article pour vous donner toutes les informations pratiques pour bien organiser votre trek W mais je vous raconte aussi notre aventure en détails, histoire de vous mettre un peu l’eau à la bouche (ou de vous refroidir si vous n’aimez pas la rando).


Mais d’abord, le trek W pour certains c’est un concept flou … Alors on vous joint cette petite carte avec tous les campings et les points de vue principaux, pour que vous puissiez imaginer ce que représente le trek et les trajets

Sachez que si vous n’êtes pas friands des randonnées de plusieurs jours, il est tout à fait possible de monter jusqu’au mirador de Base Torres ou au glacier Grey en faisant des excursions à la journée : je vous expliquerai ça également dans cet article.

 
1) Découvrir le parc Torres del Paine 2) Que voir à Torres del Paine ? 3) Comment rejoindre le parc Torres del Paine 4) Itinéraire du trek W : dans quel sens le faire et où dormir ? 5) Préparer son sac pour le trek W : équipement indispensable et nourriture 6) Notre expérience sur le trek W
 

Découvrir le parc Torres del Paine

Avant toutes explications, on vous donne un peu d’informations sur le parc Torres del Paine parce que la mise en contexte, c’est important !


Situé à environ 100 km de Puerto Natales et couvrant plus de 180 000 hectares, le parc national Torres del Paine est une merveille de la nature déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO. Il tient son nom d’une de ses attractions phares : 3 pics de granit (les « Torres ») situés dans le massif de « Paine » au cœur même de la Patagonie chilienne. Mais outre ces fameux pics, le parc regorge d’autres sites d’intérêts et se distingue par l’hétérogénéité de ses paysages : lacs, montagnes, vallées, glaciers…


Outre ses paysages, le parc est également connu pour sa faune et sa flore abondante, que la CONAF (l’organisme chilien chargé de géré les parcs nationaux) est chargé de protéger.


Que voir à Torres del Paine lors du trek W ?

On ne va pas vous décrire le moindre lieu à découvrir à Torres del Paine car la liste est, je pense, interminable. Cependant, on vous partage ici ce qu’on considère comme les « incontournables » du trek W.


Mirador de Torres del Paine

Le Mirador Base Torres

L’incontournable par excellence, celui que tous les touristes visent, et qui donne son nom au parc, c’est le mirador à la base des fameuses tours ! Connu pour ses magnifiques couleurs au lever du soleil, n’oubliez pas de bien vous renseigner sur la météo si vous ne venez que pour une journée car se serait bête de monter tout là-haut et de ne rien voir …


Mirador Britannico à Torres del Paine au Chili

Le Mirador Britannico

Situé en plein centre du parc au bout de la vallée Frances, c’est d’ici que vous aurez une vue à 360° sur tous les pics du parc et sur les multiples glaciers alentours (Frances, Perros, Olguin). Les avis divergent quant à son côté immanquable mais je peux vous dire que pour moi, même avec des nuages, c’est clairement un must see.



Vallée Francès à Torres del Paine


La Vallée Francès

Si le mirador britannico offre une super vue, ce que nous avons le plus apprécié c’est la marche au milieu de la vallée Francès pour atteindre le mirador. En effet, la vue sur le glacier Francès et le Rio formé par la fonte de ses neiges est simplement incroyable et entendre les craquements lors des éboulements du glacier nous a donné des frissons.



Los Cuernos à Torres del Paine

Le Mirador de Los Cuernos

Avec une vue splendide sur la montagne aux deux couleurs (je l’ai appelée comme ça, à cause des contrastes entre le noir et le gris de sa roche), le mirador n’en est pas vraiment un. Le point de vue se trouve en réalité tout le long du sentier qui longe le lago Nordenskjold jusqu’à la Vallée Frances.



Glacier Grey à Torres del Paine au Chili

Le Glacier Grey

Notre coup de cœur du trek W, c’est le fameux glacier Grey. Dans l’itinéraire « classique », on ne va que jusqu’au mirador à côté du camping mais nous, on en voulait plus. On a donc continué plus loin, jusqu’à passer les 3 ponts suspendus, pour atteindre le début du glacier, soit 4 km après le camping. Si vous effectuez le circuit O, vous aurez une vue encore plus belle en effectuant le trajet entre le Paso John Gardner et le camping Grey.


Le Paso John Gardner

Appartenant au circuit O et non au trek W, je dois bien avouer que j’aurais quand même bien aimé découvrir la vue depuis le Paso John Gardner. En effet, la plupart des randonneurs que nous avons croisés sur les sentiers du trek W et arrivant du circuit O sont unanimes : le Paso John Gardner et le sentier pour arriver jusqu’au camping Grey est le moment fort du circuit O.


Comment rejoindre le parc Torres del Paine ?

Pour arriver au parc Torres del Paine, le plus simple est de séjourner à Puerto Natales, la ville la plus proche (le patelin de Cerro Castillo est plus proche, mais vous n’y trouverez pas vraiment grand-chose…). De là, il vous faudra prendre le bus ou rejoindre le parc en voiture. Mais pas d’inquiétudes : Torres del Paine est tellement touristique que pratiquement toutes les compagnies de bus et les auberges proposent des trajets quotidiens depuis Puerto Natales. On vous conseille cependant la compagnie Bus Sur qui est une des plus fiables. Le trajet coûte 14 000 CLP/p aller/retour pour rejoindre le parc (jusque Amarga ou Pudeto).

Pour rejoindre le côté ouest du trek W, il vous faudra également prendre le catamaran qui coûte 23 000 CLP/trajet (avril 2022). Attention il y en a peu :

  • Un départ par jour depuis Pudeto à 10h30

  • Un retour par jour depuis Paine Grande à 17h30

Itinéraire du trek W : dans quel sens le faire et où dormir ?

Comme nous n’avons pas effectué le circuit O, je ne vous parlerai pas des campings situés dans cette partie là du parc. Par contre, le trek W peut s’effectuer de plusieurs manières différentes, je vais donc vous proposer les diverses options que nous avions envisagées, et leurs avantages/inconvénients. Mais d’abord, une petite introduction sur les campings et refuges du parc Torres del Paine.


Les campings et refuges du trek W

Comme vous le savez surement, le Chili est un pays qui coûte cher pour les visites et pour les parcs nationaux. On vous l’annonce donc : Torres del Paine n’échappe pas à la règle et possède même la palme d’or des prix exorbitants. Le parc étant ultra touristique, les 2 sociétés gérants les campings dans le parc surfent clairement sur la vague et font gonfler les prix … On vous l’avoue, ça nous a refroidi et on a longuement hésité à effectuer le trek à cause de cela. Finalement pas de regret : en gérant bien, il y a moyen de tenir un budget correct et le lieu en vaut vraiment la peine.


De plus, on a lu à divers endroits qu’il fallait montrer une preuve de réservation de tous les campings à l’entrée de Torres del Paine pour pouvoir effectuer le trek W. Sachez qu’on ne nous a rien demandé à l’entrée au poste de la CONAF, mais qu’il vaut mieux prévenir car si on l’a lu, c’est que ça a dû arriver à certains voyageurs. Bref, à vous de voir si vous prenez le risque de ne rien réserver, nous on a choisi de réserver la veille du trek puisque nous étions hors saison. Si vous prévoyez de le faire en été (janvier-février), réservez LONGTEMPS à l’avance, car le parc est pris d’assaut et les entrées au parc ainsi que les places dans les campings sont limitées.

Revenons donc aux logements : diverses possibilités s’offrent à vous, et on vous les présente en allant du plus confortable au plus baroudeur. Sachez également qu’il y a 3 organismes gérants les refuges : Vertice (camping Grey et Paine Grande), Las Torres (anciennement appelé Fantastico Sur, qui gère les campings Francès, Cuernos, Chileno et Central Sur) ainsi que les campings de la Conaf (Italiano).

  1. Dormir en refuge : c’est le plus confortable car vous serez à l’intérieur, au chaud, et vous n’aurez pas à transporter votre matériel (tente, matelas, duvet…). Cela dit, le confort a un prix et pas des moindres : comptez 76000 CLP pour une chambre double au camping Grey (par ex) auquel il faut ajouter 15 000 CLP/p pour la location du sac de couchage. Vous arrivez donc à une jolie somme de 106 000 CLP/nuit pour 2, soit environ 120€ la nuit pour 2 personnes (avril 2022). Il vous est possible de transporter votre sac de couchage (bien sûr) et de réduire ce coût là.

  2. Dormir sous tente de location : les campings proposent également des tentes préinstallées avec possibilité de location des sacs de couchages et matelas. De nouveau cela est plus confortable car vous ne porterez pas votre tente, mais vous serez dehors donc soumis aux éléments (et le vent à Torres, il ne rigole pas). Pour les prix, pour le camping Grey par exemple, comptez 20 000 CLP/nuit pour une tente double + 15 000 CLP/sac de couchage + 5000 CLP/matelas soit environ 60 000 CLP (environ 68€ la nuit pour 2 en avril 2022).

  3. Dormir dans les campings en transportant son matériel : l’option la moins chère mais la moins confortable puisqu’il vous faudra marcher avec votre matériel et monter/démonter votre tente tous les soirs peu importe la météo. Dans les campings Vertice (Grey et Paine Grande) : 6500 pesos/p soit environ 8€ contre 22 000 CLP pour une plateforme pour poser sa tente dans les campings Las Torres en avril 2022.

Notez que les campings gérés par Vertice sont presque 2 fois moins chers que ceux gérés par Las Torres. Malheureusement, Vertice ne gère que les campings de Paine Grande et Grey, ce qui est bien dommage car en plus d’être moins chers, ils sont mieux que ceux de Las Torres. De plus, lors de vos réservations de camping, n’hésitez pas à préciser que vous êtes chiliens (même si vous ne l’êtes pas) car les prix en pesos chiliens sont plus avantageux que ceux affichés en US dollars (mais vous ne pouvez pas payer en pesos si vous n’indiquez pas que vous êtes chilien).


Le camping italiano (gratuit), était fermés lors de la saison 2021-2022, à voir s’il sera toujours gratuit la saison prochaine lors de leur réouverture…


Itinéraire du trek W : diverses possibilités

Le trek W classique s’effectue en 5 jours/4 nuits. Vous marcherez environ 77km avec un dénivelé positif total de +- 2700m. La difficulté de cette randonnée réside surtout dans la météo. En effet, le dénivelé le plus important effectué en une journée est de 750m. Par contre vous ne couperez probablement pas au vent, à la pluie et même à la neige pour certains, il faut donc y être préparé. Il est aussi possible de faire un W accéléré en 4 jours/3 nuits en modifiant un peu l’itinéraire et en faisant des journées plus longues.


De plus, il vous faudra choisir un sens : est-ce que vous souhaitez faire le W d’est en ouest ou d’ouest en est ? Le meilleur conseil que nous puissions vous donner : si la météo à l’air bonne le premier jour : commencez par l’est et montez aux Torres le premier jour, vous serez alors presque certains de les voir dans de bonnes conditions.


Itinéraire Trek W d’est en Ouest

Jour 1 : 14 km (avec la montée aux Torres)

  • Bus Puerto Natales jusque l’entrée du parc + navette jusqu’au début du sentier

  • Montez jusqu’au camping Chileno - 5,7km : déposez-y vos sacs

  • Si le temps est au beau fixe et que vous n’arrivez pas trop tard : montez jusqu’au Mirador base Torres puis redescendez dormir au camping Chileno - 8,6km A/R

Jour 2 : 20,6 km jusqu’au Cuernos – 24,6 km jusqu’au Francès (avec la montée aux Torres pour le lever de soleil)

  • Si vous souhaitez voir le lever du soleil sur les tours (et que le temps est au beau fixe), montez jusqu’au mirador des Torres (il faut environ 2h pour l’atteindre depuis le Chileno) – 8,6 km A/R jusqu’au Chileno

  • Reprenez vos sacs et marchez jusqu’au camping Cuernos (on le conseille, il est mieux que le Frances, cependant il ferme le 1er avril) ou le camping Francès – 12 km jusqu’au Cuernos ; 16 km jusqu’au Francès.

Jour 3 : 19,5 km depuis le Francès – 23,5 km depuis le Cuernos

  • Rejoignez le camping Italiano (fermé en 2022) et laissez-y vos sacs à l’abri – 5,1km depuis le Cuernos ; 1,7 km depuis le Francès

  • Ensuite, montez jusqu’au mirador britannico puis redescendez au camping Italiano – 10,4km A/R depuis l’Italiano

  • Reprenez vos sacs et marchez pour rejoindre le camping Paine Grande – 7,6km

Jour 4 : 17,5 km (avec la marche jusqu’au glacier Grey)

  • Marchez du camping Paine Grande au camping Grey – 10,5 km : déposez vos affaires au camping Grey.

  • Si le temps est au beau fixe, marchez jusqu’au Mirador sur le glacier Grey (le plus loin, à 4 km du camping Grey) puis revenez au camping Grey pour y passer la nuit – 7 km A/R.

Jour 5 : 17,5 km (avec la marche jusqu'au glacier Grey)

  • Si vous ne l’avez pas fait la veille, marchez jusqu’au mirador sur le glacier Grey – 8 km A/R depuis le camping Grey.

  • Reprenez vos sacs et rejoignez le camping Paine Grande – 10,5km. Ensuite, prenez le catamaran qui vous ramènera vers l’entrée du parc (départ unique, tous les jours à 17h30 de Paine Grande).

  • Arrivez au Catamaran, prenez le bus/navette qui vous ramènera à l’entrée principale, puis le bus pour rejoindre Puerto Natales.

Itinéraire trek W d’Ouest en Est :

Jour 1 : 17,5 km (avec la marche jusqu’au glacier Grey)

  • Bus Puerto Natales jusque Pudeto pour y prendre le catamaran (tous les jours à 10h30) et rejoindre Paine Grande

  • Marchez du camping Paine Grande au camping Grey – 10,5 km : déposez vos affaires au camping Grey.

  • Si le temps est au beau fixe, marchez jusqu’au Mirador sur le glacier Grey (le plus loin, à 4 km du camping Grey) puis revenez au camping Grey pour y passer la nuit – 7 km A/R.

Jour 2 : 17,5 km (avec la marche jusqu'au glacier Grey)

  • Si vous ne l’avez pas fait la veille, marchez jusqu’au mirador sur le glacier Grey – 8 km A/R depuis le camping Grey.

  • Reprenez vos sacs et rejoignez le camping Paine Grande – 10,5km.

Jour 3 : 19,5 km jusqu'au Francès – 23,5 km jusqu'au Cuernos

  • Rejoignez le camping Italiano (fermé en 2022) et laissez-y vos sacs à l’abri – 7,6km

  • Ensuite, montez jusqu’au mirador britannico puis redescendez au camping Italiano – 10,4km A/R depuis l’Italiano.

  • Reprenez vos sacs et rejoignez ensuite le camping Cuernos (on vous le conseille, il est nettement mieux que le Francès mais il ferme le1er avril) ou le camping Francès - 5,1km depuis le Cuernos ; 1,7 km depuis le Francès.

Jour 4 : 16 km depuis le Francès - 12 km depuis le Cuernos

  • Marchez jusqu’au camping Chileno pour y passer la nuit – 12 km depuis le Cuernos ; 16 km depuis le Francès ! On vous déconseille d’aller dormir au camping central pour cette étape : nous seulement elle sera plus longue, mais en plus vous redescendrez et il vous faudra remonter beaucoup plus (de km et de dénivelé) le lendemain pour atteindre les Torres.

Jour 5 : 14 km avec la montée aux Torres

  • Si vous souhaitez voir le lever du soleil sur les tours (et que le temps est au beau fixe), montez jusqu’au mirador des Torres (il faut environ 2h pour l’atteindre depuis le Chileno) – 8,6 km A/R jusqu’au Chileno.

  • Reprenez ensuite vos sacs et redescendez jusqu’au centre d’accueil – prenez-y la navette (à partir de 14h) pour l’entrée du parc et ensuite le bus pour rejoindre Puerto Natales.

Itinéraire trek W en 4 jours/3 nuits :

Dans le cas ou vous souhaiteriez faire le trek en accéléré (c’est tout à fait faisable honnêtement, juste un peu plus fatigant évidemment), on vous conseille simplement de retirer votre nuit au camping Grey, et de faire toute la boucle : Paine Grande – mirador Grey aller/retour en une journée. Cela fait certes une grosse journée de marche, mais vous n’aurez pas vos sacs avec vous puisqu’ils resteront au camping Paine Grande.


Les randonnées à la journée dans Torres del Paine :

Vous avez diverses options mais on vous partage les 2 plus intéressantes selon nous :

  1. La montée en une journée jusqu’au mirador base torres : de nombreuses auberges proposent le transport depuis Puerto Natales, ça peut être la solution la plus simple mais sachez qu’il y a des bus également qui rejoignent l’entrée du parc (départ 7h du matin de Puerto Natales). Ensuite, grimpez jusqu’au mirador (10km aller simple), profitez-en à fond là-haut, et restez-y un peu, le temps y être très changeant. Si vous arrivez et que les Torres sont dans les nuages, vous pourriez tout à fait avoir une éclaircie 20 minutes plus tard. Ensuite redescendez et prenez le bus retour.

  2. La randonnée pour aller voir le glacier Grey : comme pour le mirador base torres, rejoignez l’entrée du parc jusqu’à Pudeto (lieu pour prendre le catamaran). Prenez le catamaran dont le départ unique est à 10h30 (avril 2022). Arrivé à Paine Grande, marchez pour rejoindre le mirador sur le glacier Grey (soit celui au niveau du camping Grey, soit celui 3,5 km plus loin, qu’on vous conseille) ensuite, revenez à Paine Grande pour reprendre le catamaran et rentrer à Puerto Natales. Attention, prévoyez bien votre temps car il n’y a qu’un retour par jour en catamaran, et il est à 17h30.

Vous pouvez bien entendu décider de dormir en refuge à Las Torres ou au camping central pour effectuer ces 2 randonnées sur 2 jours consécutifs sans repasser par Puerto Natales.


Préparer son sac pour le trek W : équipement indispensable et nourriture

La préparation du sac pour un trek en autonomie quand on en n’a pas spécialement l’habitude, c’est tout un casse-tête. On vous partage donc le contenu de nos sacs lors de notre trek. Cela ne conviendra peut-être pas à tous, mais pourra vous donner une idée.

Trek W Torres del Paine

Quel équipement emmener pour le trek W ?

Tout d’abord, sachez que si vous n’êtes pas équipés, tout se loue à Puerto Natales, et le matériel est généralement très bon. Si vous devez vous équipez, on vous conseille l’auberge Yaghan house : nos amis l’ont testée, le matos était vraiment bon et les prix moins chers qu’ailleurs.

  • Tente 2 personnes fresh&black decathlon : pas la meilleure donc, mais elle a largement suffit (même si elle était un peu petite pour y mettre nos sacs en plus de nous, oups)

  • Sac de couchage -5 degrés forclaz : on les a depuis 4 ou 5 ans, ils ne nous ont jamais trahis.

  • Draps de sac : pratiques s’il fait vraiment froid pour augmenter la chaleur dans le duvet.

  • Tapis de sol + Couverture de survie qu’on pose sous les tapis de sol pour augmenter l’isolation.

  • Plaid : notre petit cracking car il était petit et léger et qu’on l’avait déjà dans la voiture.

  • Couverture de survie qu’on pose sous nos matelas

  • Réchaud + 1 bonbonne de gaz 250gr + popote 2 personnes

  • Camelbak (2L Clem et 3L Quent) + 1 gourde isotherme pour 2 : l’eau des rivières est potable, si vous avez des bouteilles à remplir c’est largement suffisant, même si c’est moins pratique que les camelbak.

  • Doudoune + Coupe-vent : Comme toujours on utilise la technique de l’oignon (les 3 couches) pour se couvrir lors des randonnées. Pour Torres del Paine, la couche coupe-vent est vraiment LA plus importante car peu importe la saison, vous n’échapperez pas aux rafales ! Dans notre cas, nous avions : une doudoune Patagonia micropuff + un coupe-vent Patagonia calcite : on est vraiment très contents de nos vestes Patagonia, qui ne nous ont jamais fait défaut, même par ressenti -20 au Guatemala.

  • 2 tenues : une pour la marche en journée (legging + t-shirt merinos + polaire) et une tenue chaude pour le soir. Ne vous encombrez pas trop en prévoyant plein de vêtements de rechange. De toute façon après 30 minutes de marche ils seront de nouveau remplis de transpiration. Rincez-les plutôt le soir si nécessaire, avec le vent, ils sêcheront tous seuls 😉

  • Une paire de chaussure de marche (imperméable et coupe-vent c’est l’idéal)

  • Bonnet, gants chauds et tour de cou

  • Trousse de premiers secours : pansements, désinfectants, anti-douleur, anti-inflammatoire + crème anti-inflammatoire, compeed, etc.

  • Des bâtons de marche : nous n’en avions pas, mais nous avons tous les 4 ramassés un bâton dès le début du trek, il nous a bien servi !

Quelle nourriture prévoir pour le trek W ?

A Puerto Natales, vous trouverez de petits supermarchés et un grand Unimarc ou faire vos achats. Sachez cependant que ses rayons sont d’avantage vides l’après-midi, allez-y donc le matin pour avoir plus de choix. Si vous recherchez de la nourriture déshydratée et autre (pour alléger encore le sac), il faut vous rendre dans les magasins de fruit secs, vous ne trouverez pas ça ailleurs.


Sachez que dans les campings du parc il y a également des petites supérettes mais ils sont 10X plus élevé qu’à Puerto Natales … Ils proposent également des repas chauds, mais il faudra compter minimum 25€ par repas/p. Ce sont donc des solutions si vous ne voulez pas porter votre nourriture, mais ça vous coûtera cher.

On vous conseille de prendre des choses qui se prépare simplement à l’eau bouillante et qui sont nourrissante. Ne vous cassez pas trop la tête à varier les repas, ça vous évitera de vous surcharger.


Voici donc ce que nous avions emmené pour nos 5 jours de trek (pour 2 personnes) :

  • 4 mini paquets de céréales/p pour les petits déjeuners. Vous pouvez aussi choisir d’emmener de l’avoine/du granola avec du lait en poudre et des fruits secs, mais ce n’est pas trop notre kiff alors …

  • Café soluble + thé en sachet.

  • Soupes en poudre + vermicelles à rajouter dedans (1 portion de soupe/p par soir).

  • 400 gr de pâtes (pour 2 repas du soir)

  • 400 gr de riz (pour les 2 autres repas du soir) – préférez plutôt de la polenta ou de la purée mousseline, c’est moins lourd et plus rapide à cuir.

  • 2 sachets de sauce tomate pour agrémenter les féculents.

  • Du pesto (à mettre dans une boite en plastique et pas dans un pot en verre évidemment)

  • Des saucisses de francfort.

  • 1 boite de thon (ça fait plaisir, mais finalement c’est lourd !)

  • 80gr de parmesan rapé pour agrémenter le tout et se faire plaisir.

  • Tortillas et pain de mie pour les midis.

  • Jambon, salami et fromage pour les midis.

  • 1 avocat (pas trop mûr) et des pommes (on vous déconseille les bananes … On en a pris, mais celles de nos amis n’ont pas aussi bien vécu l’expérience que les nôtres !)

  • 2 tablettes de chocolat (1/2 tablette par soir pour se réconforter)

  • 5 paquets de biscuit (1 par jour à 2)

Bref, c’est à adapter à vos envies, à votre régime alimentaire et à votre capacité à porter votre nourriture évidemment, mais ça vous donne une idée.


Notre expérience sur le trek W

Première vraie randonnée en itinérance pour nous (nous n’avions jamais fait plus d’une nuit), l’expérience c’est vraiment bien passée et il faut dire que nous avons été chanceux avec la météo, malgré la saison tardive (fin mars, début avril). Nous avons choisi d’effectuer le trek W d’Ouest en Est, en commençant donc à Paine Grande.


Le premier jour lorsque nous avons enfilé nos sacs bien remplis, nous ne savions pas encore trop s’ils nous pèseraient lors de notre marche ou si tout se passerait bien. La randonnée avec nos sacs jusqu’au camping Grey s’est globalement bien passée, il a juste fallu que je donne quelques petits cours de « réglages de sac à dos » à mes acolytes masculins (poke à Quentin et Louis) qui se plaignaient de maux de dos mais qui utilisaient mal leur ceinture ventrale … Bref tout ça pour vous dire : apprenez à régler correctement votre sac pour que la majorité du poids pèse sur vos hanches, cela changera TOUT à votre trek.


Arrivés au camping Grey, le beau temps est de la partie : on décide donc de déposer nos sacs et de monter notre campement puis de partir directement vers le mirador Grey qui se trouve encore à 3,5km de là. Pour y arriver, on traverse pas mal de ponts suspendus et on à la chance de profiter des belles couleurs de la fin de journée sur le glacier. On a même l'occasion d'apercevoir un pic de Magellan.

A notre retour au camping, on prend tous les 4 une bonne douche chaude (ce sera évidemment notre rituel quotidien, car tous les campings ont de belles infrastructures au niveau des douches) et ensuite on se mitonne un bon petit plat dans le quinchos (l’abri où l’on peut cuisiner).


Le lendemain, la journée ne sera pas longue puisque nous n’avons que les 10,5 km pour rejoindre Paine Grande à parcourir, on fait donc une petite grâce matinée et nous nous mettons en route vers 9h30. Le soleil est à nouveau de la partie, mais le vent est fort. Les couleurs sont différentes de la veille car il y a peu de nuages et on en prend plein les yeux, même si nous faisons le même trajet que la veille.

A l’arrivée à Paine Grande, il est encore tôt mais le vent sur le campement est très puissant … Les emplacements sont délimités par des pare-vents mais nous essayons quand même de trouver ceux où le vent sera le moins fort pour la nuit. Ensuite, les garçons s’ennuient et sont en déprime (on les a un petit peu tirés de force sur le trek W, avouons-le) du coup, on fini par profiter du bar du refuge et on va boire une (oups 2) bonne bière. A 6000 CLP la bière (7€), tu y réfléchis deux fois avant d’en boire plusieurs…


Le 3ème jour est plus intense : nous parcourons d’abord 7,5km avec nos sacs pour rejoindre le camping Italiano où nous les laisserons pour l’après-midi. On en profite pour faire une petite pause pique-nique à l’abri car la météo est menaçante. On se remet ensuite en route (sans nos sacs donc) pour rejoindre le mirador britannico. Le vent est de la partie (comme toujours) mais il fait sec jusqu’à notre arrivée là-haut. Le chemin pour monter traverse d’abord de nombreux rochers, et offre une superbe vue sur le glacier Francès et la rivière qui en découle. Les couleurs d’automnes sont beaucoup plus marquées qu’ailleurs et on en prend plein les yeux. Puis viennent les derniers 300 m pour atteindre le mirador et ceux-là, ils sont un peu plus costauds… On crapahute et on grimpe sur des rochers pour finalement atteindre ce point de vue à 360° sur les vallées tout autour. On aperçoit les Torres de derrière, les différents glaciers du parc et surtout, on surplombe cette forêt aux couleurs orangées magnifiques. Malheureusement la vue n’est pas tout à fait dégagée, et on se dépêche de redescendre car on sent que la pluie n’est pas bien loin.

Vue du mirador Britannico à Torres del Paine

Nous atteignons finalement le camping italiano sous une petite bruine et on reprend nos sacs pour effectuer le dernier kilomètre qui nous sépare du camping Francès où nous passerons la nuit. Honnêtement, on n’est pas très convaincus de l’endroit … Les plateformes pour poser les tentes sont bien et les sanitaires très récents, par contre, l’endroit pour cuisiner est tout petit (8 personnes max en étant confortable), à moitié à l’extérieur et coincé entre les sanitaires homme et femme…


Le lendemain, une grosse journée nous attend car nous n’aurons jamais la possibilité de poser nos sacs : nous avons 16 km à parcourir en longeant le lac Nordenskjold. La journée commence comme elle a terminé la veille : sous une légère bruine (on est chanceux, c'est la seule pluie qu'on a eue !) Les vues sont magnifiques, et le soleil pointe le bout de son nez au bout d’une heure de marche, et ne se cachera plus de la journée. Sur le chemin, on aperçoit de nombreux Condors décoller du haut des pics Cuernos et on fait une petite pause pour les admirer.

Après plusieurs heures de marche et une pause pique-nique, nous atteignons finalement le camping Chileno sous un beau soleil avec une superbe vue sur les Torres. Il est tôt, et on est un peu dépités de voir que dans ce camping ci, on ne peut carrément pas cuisiner. On est au camping et on ne peut pas cuisiner ? C’est quoi le problème ici … Bref, on a décidé de faire les rebelles et on s’est caché derrière notre tente pour cuire nos pates et notre soupe mais honnêtement on a trouvé ça un peu abusé (le menu coûte 25 000 CLP/p pour manger au refuge). On y dépense quand même quelques dineros pour boire une bonne bière (ou deux encore une fois) et puis on va se coucher tôt (19h30, oups) car le réveil du lendemain va piquer.


Pour la dernière journée, l’objectif est d’atteindre le mirador base torres avant le lever du soleil (7h25). On se met donc en route à 5h20 car on nous annonce 2h de montée. On emmène donc nos lampes frontales, un petit sac à dos avec un plaid et un thermos rempli de café ainsi qu’un camelbak de 2L d’eau. On grimpe d’abord à travers la forêt, puis on escalade des rochers. Une fois qu’on quitte l’abri des arbres, on se retrouve sous les étoiles, mais aussi dans des rafales de vent. Le sommet est vraiment rocheux et avec le vent, pas toujours facile de garder l’équilibre dans le noir … On arrive finalement à la laguna des Torres vers 6h55, soit après 1h35 de marche. Il y fait vraiment froid, on est donc ravis d’avoir anticiper en emmenant notre plaid et notre café. On se met à l’abri derrière de gros rochers et on se serre tous ensemble les un contre les autres pour se tenir chaud et on attend le soleil.

Malheureusement, nous auront eu le loisir d’admirer les torres complètement dégagées de nuit, mais lorsque le soleil est arrivé, les nuages sont arrivés également et on n’a plus rien vu du tout … Après presque 1h au sommet (on était un peu congelés), la neige a également pointé le bout de son nez, on est donc redescendus jusqu’au camping pour récupérer nos sacs et replier nos tentes puis on a continué notre descente pour rejoindre l’entrée du parc et nous arranger pour retourner à Pudeto récupérer la voiture !


Il nous a fallu négocier avec un minivan de touristes afin qu’ils nous emmènent jusque là car nous étions tôt (11h30) et que les premières navettes ne passaient qu’à 14h. On a payé 2€ de plus par personne mais au moins, on est arrivé directement à la voiture.


Pour conclure cette aventure au parc Torres del Paine et pour conclure cet article surtout, je dirais que les paysages font partie des plus beaux que nous ayons vu en Patagonie (mais on ne le met pas en première position). Notre randonnée à la laguna Cerro Castillo (dans le parc Cerro Castillo) nous a davantage émue que celle aux Torres parc exemple, mais c’est bien sur un avis personnel ! Par contre, ce qui est génial dans le trek W, c’est que les paysages sont incroyables à tous moments de la randonnée : peu importe l’endroit où vous êtes, la vue est magnifique, et ce, même s’il ne fait pas dégagé. Et ça honnêtement, ce n’est pas le cas de beaucoup de randonnée. On a adoré notre expérience là-bas, et malgré le côté « touristique » du trek (vous croiserez du monde, c’est sur), on n’a aucun regret de l’avoir fait car c’était une première super expérience !

Epingle ces photos sur pinterest pour retrouver cet article plus tard !

En cliquant sur ces photos, tu peux les épingler directement sur ton pinterest pour les retrouver plus tard !

0 commentaire