• Clémence

Visiter l'île de Palawan et découvrir le paradis des Philippines

Il y a 7 ans (en 2015 donc), Quentin a eu la chance de découvrir l’île de Palawan lors de ses vacances lorsqu’il étudiait en Chine. Depuis ce moment il n’a eu de cesse de me répéter « je t’emmènerai à Palawan un jour, tu dois absolument voir Port Barton ! » Vous imaginez donc bien qu’il nous fallait intégrer les Philippines à notre programme de tour du monde et faire un détour par l’île de Palawan. C’est ainsi que Palawan s’est retrouvée être la première étape de notre passage aux Philippines, avec 4 étapes principales au programme : Puerto Princesa, Port Barton, El Nido et une croisière jusque Coron. On vous décrit donc ici tous nos bons plans et conseils pour découvrir l'île de Palawan !

 
1. Palawan : un peu d’info et d’histoire 2. Puerto Princesa 3. Port Barton 4. El Nido 5. Croisière entre El Nido et Coron 6. Notre avis sur Palawan
 

Palawan : un peu d’info et d’histoire

Baignée au nord par la mer de Chine méridionale et au sud par la mer de Suru, l’île de Palawan comme toutes les Philippines fut d’abord conquise par les Espagnols, ce qui explique les nombreux lieux portant des noms hispaniques (El Nido et Puerto Princesa par exemple).


C’est en 1521 que Magellan découvre les Philippines en accostant sur l’île d’Homonhon (il est d’ailleurs mort sur l’île de Mactan en essayant de mater ses habitants). Il revendique alors le pays au nom du roi d’Espagne (Charles Quint à l’époque). Le nom de Philippines vient d’ailleurs de son fils et successeur : Philippe 2 d’Espagne.


De 1896 à 1898, c’est la Révolution Philippines : le pays se soulève pour se libérer de l’empire espagnol et reçoit le soutien des Etats-Unis. En 1898 l’indépendance est déclarée, mais elle ne durera pas. L’Espagne cède le territoire aux Etats-Unis dans le traité de Paris en 1898 et s’ensuit alors la guerre philippino-américaine. Lors de la seconde guerre mondiale, l’île de Palawan et une bonne partie des Philippines est occupée par les Japonais, et c’est ainsi que Palawan sera le théâtre d’une bataille décisive entre les Etats-Unis et le Japon. Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale, le 4 juillet 1946, que les Etats-Unis rendront officiellement leur indépendance aux Philippines.


Vous l’aurez donc compris, les Philippines ont subi de nombreuses influences au cours du temps, ce qui explique la chrétieneté très marquée du pays (plus de 80% de la population), les similitudes de mots entre les différents dialectes philippins et l’espagnol mais aussi le fait que l’anglais soit également leur langue nationale (au même titre que le tagalog, aussi appelé filipino).



Puerto Princesa : capitale de Palawan

Puerto Princesa c’est LA grande ville de l’île de Palawan. C’est notre première étape dans notre voyage philippin car son aéroport est bien desservi et c’est donc notre porte d’entrée pour l’archipel.


Avides de nature et de calme, nous avons décidé de ne pas nous attarder longtemps dans cette ville. Cependant, c’est un bon point de départ si vous voulez aller découvrir la fameuse rivière souterraine (ne faites pas comme nous en espérant y aller depuis Port Barton, on vous donne les informations pratiques un peu plus bas). De plus, nous sommes littéralement épuisés de notre trajet (Fidji – Singapour – Manille – Puerto Princesa, c’est long tout ça), nous ne passons donc qu’une nuit à Puerto Princesa avant de prendre la route pour des coins plus reposants.

Lagons de Palawan aux Philippines

Conseils pratiques pour visiter Puerto Princesa

Où loger à Puerto Princesa ?

Nous avons trouvé une petite guest house avec wifi, eau chaude, et climatisation pour 15€ : le Keen’s place. La propriétaire est très gentille et le lieu est propre et très bien situé. On vous met le lien ici.


Où boire un verre à Puerto Princesa ?

Le lieu existait déjà lors du passage de Quentin en 2016, du coup nous avons décidé d’y retourner pour mon anniversaire et on a été super contents du Tiki Resto bar. La bière n’y est pas très chère et de jeunes groupes s’y produisent tous les soirs, bref ambiance garantie !


Que faire à Puerto Princesa ?

La ville en tant que tel n’a rien d’incroyable mais il est toujours chouette de se balader sur le port le long de l’eau et de découvrir la vie grouillante philippines, voire même de faire un détour par les marchés locaux. Les activités se situent donc plutôt AUTOUR de la ville.


Faire une balade en bateau autour de Puerto Princesa

Comme partout aux Philippines, l’activité touristique principale est le island hoping et Puerto Princesa ne déroge bien évidemment pas à la règle. De notre côté, nous avons choisi de conserver notre budget pour réaliser cette expédition ailleurs, mais tous les hôtels le proposent alors si ça vous tente, n’hésitez pas à demander !


Visiter la rivière souterraine

Si visiter la très fameuse rivière souterraine classée au patrimoine mondial de l’Unesco vous tente, sachez que c’est depuis Puerto Princesa que l’excursion est la plus facile. Vous avez deux solutions : soit vous réserver une expédition avec transport A/R depuis Puerto Princesa, soit vous prenez vous-même un bus public se rendant à Sabang beach et sur place vous rejoignez un bateau d’excursion qui part pour la rivière souterraine. La deuxième solution est évidemment la plus économique, vous devriez vous en sortir pour la moitié du prix de l’excursion complète au départ de Puerto Princesa.


De notre côté, nous pensions peut-être la faire depuis le village de Port Barton, mais elle n’était pas proposée lors de notre passage et les bus locaux prenaient vraiment trop de temps pour que cela soit réalisable sur une journée, bref ne faites pas comme nous !



Port Barton : le paradis perdu

Le village de Port Barton est notre lieu coup de cœur de cet itinéraire autour de Palawan ! Encore assez isolé bien qu’enfin relié à la route principale par une vraie route bétonnée, Port Barton a été très fortement touché par le typhon de décembre 2021, ce qui a stoppé nette son expansion. Associé à la pandémie, cela rend Port Barton touristique, mais pas trop, surtout comparé à la très fameuse ville d’El Nido. C’est donc notre première étape après avoir quitté Puerto Princesa.


On vous raconte notre séjour à Port Barton et on vous donne quelques informations pratiques sous ce magnifique couché de soleil



Conseils pratiques pour visiter Port Barton

Arriver/quitter Port Barton ?

Depuis Puerto Princesa, il y a un bus local (SBE transport – 4H de route ; non climatisé) qui se rend à Port Barton 2x/jours : départ tous les matins à 8h30 et tous les après-midis à 14h30 – prix : 350 pesos/pers (juin 2022). Je vous mets ici les coordonnées géographiques de la gare des bus : 9.783877, 118.743887. Vous la trouverez également sur maps.me.


La même compagnie organise aussi des minivans qui sont climatisés et surtout beaucoup plus rapide (2h45). Ils partent du même endroit, mais les horaires sont plus nébuleux. Nous avons pris celui de 13h30 (nous venions pour le bus de 14h30 à la base). Prix : 400 pesos/pers.


La troisième solution, qui est souvent la plus facile mais aussi la plus onéreuse, est de prendre un minivan touristique en demandant directement à votre hôtel. Le coût varie entre 600 et 800 pesos selon les hotels et vos capacités de négociation (même si on négocie peu aux Philippines finalement).


Depuis/vers El Nido, la seule solution est de prendre un minivan. Nous sommes de nouveau passé par SBE transport (en allant réserver la veille à l’arrêt de bus) en direction d’El Nido. Nous avons payé 600 pesos/personne. Il semblerait que le trajet dans le sens El Nido-Port Barton soit par contre plus cher (700 ou 800 pesos/pers) mais nous ne l’avons pas testé. De nouveau, il est également possible de réserver tous ces trajets directement depuis votre hôtel.


Où loger à Port Barton ?

Alors selon votre budget vous avez diverses options. On vous en présente 2 ici, une plutôt budget backpack et une plutôt budget moyen mais vous verrez que budget moyen c’est déjà très bien !

  • Pour les backpackers : nous avons logé à l’hostel Villa Evergreen restaurant and rooms. Les chambres étaient simples avec ventilateur, moustiquaire et salle de bain commune pour 11€/nuit (pas d’eau chaude mais vu la température extérieure ce n'asétait indispensable). La propriétaire est très gentille. Nous avions aussi repéré le Lady Ghagha Room Rentals qui avait l’air vraiment pas mal et récent à un prix intéressant également (14€/nuit)

  • Pour les budgets un peu plus élevés (entre 50 et 65€ la nuit) nous avons repéré le Parrots Boutique hotel (nous avons d’ailleurs failli craquer le budget mais finalement on s’est retenus, oups !). Il est bien situé et la piscine fait rêver !

Où manger à Port Barton ?

Lors de notre passage, le village tournait toujours au ralenti à la suite du typhon et à la réouverture des frontières. Nous avons cependant testé un lieu assez sympa.


Le « restaurant » se trouve directement sur la plage : c’est une famille qui installe ses tables en plastique tous les soirs et qui expose le poisson et les crustacés frais en vous proposant de choisir ce qui vous tente. Quentin a particulièrement adoré leur calamar. Vous les trouverez à partir de 17h30 (juste avant le coucher du soleil généralement) à côté du Ausan Beach Front Cottage.


Que faire à Port Barton ?

Port Barton ce n’est pas un lieu de vie à 2000 à l’heure. C’est plutôt un lieu où se reposer, où l’on profite de l’ambiance en pensant au coucher de soleil incroyable qui nous attend tous les soirs. Cela n’empêche qu’il y a l’une ou l’autre chose à faire du côté de la mer, et que c’est plutôt sympa !


Island hopings à Port Barton

Très différent du island hoping que vous pourrez faire à El Nido, l’excursion à la journée depuis Port Barton nous a beaucoup plu ! Nous étions 8 sur le bateau, mais à la grande différence d’El Nido, il n’y a que 5 bateaux qui ont quitté la plage ce jour-là, les lieux ne sont donc pas surpeuplés et l’on arrive vraiment à profiter de la nature magnifique qui se dévoile lors de la navigation.


Vous aurez l’occasion de vous arrêter sur des bancs de sable remplis d’étoiles de mer, sur des îles désertes aux plages de sable blanc, de rencontrer des tortues (l’une parait même un peu apprivoisée, on a un peu moins aimé cela) le tout dans des eaux turquoise à bord d’une banka, l’embarcation locale.


Pour réserver votre excursion rien de bien compliqué : il y a de multiples pêcheurs reconvertis qui se baladent sur la plage de Port Barton, il suffit de les accoster (s’ils ne l’ont pas déjà fait avant). Le coût est normalement règlementé : 1200 pesos/pers pour la journée + 50 pesos/pers pour la taxe environnementale (le ticket de la taxe est valable 10 jours donc si vous faites plusieurs excursions autour de Port Barton, n’oubliez pas de le conserver).

Couple sur une île déserte

Faire du Kayak dans la baie de Port Barton

Certaines agences touristiques de Port Barton vous proposeront également des kayaks pour aller découvrir la mangrove et White beach. Si White Beach est vraiment impressionnante, la mangrove n’est en revanche pas très grande, ne vous attendez pas à grand-chose. Cependant, nous avons adoré cette excursions (même si elle fut courte pour nous étant donné que Quentin a le mal de mer, on ne s’est pas attardé en kayak). La location coûte normalement 500 pesos la journée pour un kayak double. Nous l’avons finalement eu à 300 pesos/jour


Découvrir les cascades environnantes

Si on avoue que nous avions plutôt envie de farniente en arrivant à Port Barton, surtout au vu de l’ambiance 100% relax du lieu (et les quelques beaux orages qu'on a subi), il est aussi possible d’aller prendre un peu le frais dans la jungle en allant découvrir les cascades aux alentours du village.


Par exemple, Pamuayan Falls est accessible à pied depuis le village de Port Barton. Le chemin fait environ 4 km aller mais n’est pas très bien indiqué. Vous pouvez également prendre un guide pour vous y rendre et ainsi profiter de la fraicheur du bassin pour vous rafraichir.


Vous pouvez aussi aller découvrir la cascade de Bigaho. Pour cela il vous faudra louer un scooter (ou prendre un guide). Il faudra ensuite marcher environ 25 minutes depuis la plage de Nao Nao.


Port Barton : Notre avis ?

Quentin m’avait déjà énormément parlé de cet endroit et je vous avoue que je n’ai pas été déçue du lieu. Il est vrai que les activités sont limitées, mais la beauté du lieu et l’ambiance en font un endroit unique. Nous ne pouvons que recommander un petit passage (qui en plus coupe bien la route entre El Nido et Puerto Princessa).


El Nido : la station balnéaire philippine

Initialement connu pour être le paradis perdu, El Nido jouit de sa notoriété (peut-être même un peu trop à notre goût, mais soit). La ville n’a rien d’exceptionnel en soi, même si de nombreuses magnifiques plages l’entourent. Ce qui fait la renommée d’El Nido c’est surtout l’archipel des Bacuits qui l’entourent. Vous avez surement déjà vu ces fameux pains de sucres (de grosses formations karstiques qui pointent vers le haut) sur des photos de la baie d’Along au Vietnam ou même du sud de la Chine. Et bien ici, c’est au large des côtes nords de Palawan que vous pourrez les apercevoir, disséminés au sein d’une eau limpide aux fonds marins riches.


Conseils pratiques pour visiter El Nido

Arriver/quitter El Nido

Si vous arrivez/allez de/à Puerto Princesa, vous avez le choix entre : l’avion, le bus ou le minivan. L’avion est bien sur le plus confortable mais c’est relativement onéreux.


En bus, le compagnie Cherry en organise plusieurs par jours, c’est le plus économique (650 pesos soit environ 11€/p) mais le trajet est long (7h) et les bus ne semblent pas très confortables. Le minivan est donc l’option que la majorité des gens choisissent car ils sont plus rapides (5h), peu coûteux (à partir de 750 pesos/p) et climatisés (contrairement aux bus)


Pour aller à Port Barton, nous vous l’avons expliqué plus haut mais l’unique solution est le minivan.


Depuis/pour rejoindre Coron, vous pouvez prendre l’avion jusqu’à l’aéroport de Busuanga (mais je ne suis pas certaine qu’il y en ait beaucoup) ou le ferry. Il y a différentes compagnies plus ou moins rapides et plus ou moins chères, on vous laisse faire votre choix en comparant ici. Cependant, on vous conseille de choisir la croisière de 3 jours qui relie El Nido à Coron, vous ne serez pas déçus. On vous en parle un peu plus bas.


Où dormir à El Nido ?

Nous avons un établissement à vous conseiller, pour sa localisation mais aussi pour son super rooftop avec sa piscine et son incroyable vue sur le sunset c’est le Frendz. C’est autant une auberge de jeunesse qu’un bel hôtel.

Où manger/boire un verre à El Nido ?

Pour manger, on vous conseille sans hésiter le restaurant italien Bella vita sur la plage de Vanilla beach. Les prix sont un peu élevés mais les pizzas y sont véritablement délicieuses !


Pour boire un verre, on vous recommande vivement d’aller profiter du coucher de soleil sur la plage de Las Cabanas (accessible depuis Vanilla Beach) et de vous installer au Beach shack pour profiter des dernières lumières du jour assis sur votre balançoire. Sinon, vous pouvez également vous installer au Sava beach bar au bord de la plage d’El Nido. L’ambiance y est sympa, surtout pour faire la fête.


Et bien sûr, on n’oubliez surtout pas le fameux rooftop du Frendz, avec sa piscine et sa vue imprenable, un lieu idéal pour passer une bonne soirée entre amis !



Que faire à El Nido ?

Le Island Hopping

Le Island Hopping est l’activité immanquable à EL Nido (encore plus qu’ailleurs). Il faut dire que ce qui fait la renommée de la ville est l’archipel des Bacuit situé juste en face ! Cet archipel mondialement connu offre parmi les plus beaux lagons de la région grâce à ses ilots constitués de calcaire. Au programme vous partirez à la découverte de la faune marine, de formation de lagons unique au monde et de plages paradisiaques. De nombreuses agences proposent des tours (A, B, C, D) qui sont pour la plus part les mêmes (et au même prix environ 1400 pesos en 2022). Si la découverte des Bacuit est un immanquable, sachez que c’est aussi parmi l’une des activités les plus touristiques des Philippines. Chercher donc l’agence qui possède le plus petit bateau pour éviter de vous retrouver à 50 dessus. Malgré cela il sera très compliqué d’échapper à la foule … et c’est un peu le point négatif. Une solution pour pallier ce problème consiste à partir pour un tour privé.



Louer un Scooter et se rendre à Nacpan

Si vous êtes fatigués de l’agitation d’El Nido, partez à la découverte des environs en scooter (qui se loue très facilement dans la ville pour environ 500 pesos les 24h en 2022). Un objectif de votre journée pourrait être de se rendre à la plage de Nacpan. Située à 40 minutes de scooter au nord d’El Nido, cette plage de sable blanc à tous pour vous séduire le temps d’une journée. Lorsque vous descendez la plage vers le sud vous arriverez à Twin Beach où la mer se situe des deux côtés de la plage. Enfin profitez-en pour visiter le petit village de pêcheurs qui est resté figé dans le temps et permet un réel dépaysement.



Sortir à El Nido

El Nido est aussi connu pour être une des capitales de la fêtes aux Philippines. Jeunes et dynamiques vous y rencontrerez plein de voyageurs issus du monde entier. Le rooftop du Frendz (voir où boir un verre), est un bon point de départ si vous ne savez pas par où commencer votre soirée !


El Nido : notre avis ?

Si les Bacuits sont en effet un endroit incroyable, ne venez pas El Nido pour l’authenticité. Citée balnéaire pour touristes de masse (et encore nous n’avions pas les groupes de chinois), le village d’El Nido n’a aucun intérêt si ce n’est faire la fête. N’hésitez pas à faire un petit saut du côté Vanilla Beach/Las cabanas pour le coucher du soleil.


Croisière entre El-Nido et Coron

L’activité à ne surtout pas manquer autour de Palawan, c’est très certainement la croisière de 3 jours en banka reliant la ville d’El Nido à Coron. Cette expérience fut surement l’un des moments les plus incroyables de notre séjour dans l’archipel de Palawan. S’il existe de nombreux gros bateaux faisant la liaison entre les deux îles en journée (il faut compter environ 6 heures de trajet), nous avons décidé de profiter de la beauté des paysages en réservant une croisière de plusieurs jours et d’ainsi allier l’utile à l’agréable. Il existe différentes compagnies qui effectuent cet itinéraire et la croisière peut durer entre 3 et 6 jours selon vos envies. Durant ces quelques jours, nous avons navigué d’île en île, d’une plage de sable fin à une autre, à l’écart de toutes civilisation. On vous explique donc le détail de cette croisière qui nous a particulièrement plu !



La croisière en pratique

Nous sommes partis avec la compagnie Buhay isla, l’une des 3 entreprises principales qui organisent ces croisières. Tout d’abord, sachez que vous n’embarquerez pas sur une gros bateau avec 50 autres personnes à son bord. En effet, la croisière a lieu sur un grand bateau traditionnel philippin (la banka). De notre côté, nous pouvions être jusqu’à 10 sur la croisière, mais le chiffre peut monter jusqu’à 16 en haute saison (en plus de l’équipage).


Du côté des tarifs, la croisière de 3 jours 2 nuits coûte 15 500 pesos/pers (soit 270€), une somme importante, mais on peut vous promettre que vous ne le regretterez pas ! Bien sur, les tarifs seront différents selon la durée de votre croisière, mais sachez que ceux-ci sont « tout inclus » ! Cela signifie qu’il comprend :

  • Le transport de votre hôtel à l’embarcadère

  • Les taxes touristiques

  • Les repas (3 par jour + 2 collations par jour) et l’eau potable

  • Le rhum-coca à volonté (avec Buhay Isla mais ce n’est pas toujours le cas avec les autres opérateurs)

  • L’équipements de snorkeling (masque + tuba)

  • Les logements pour les 2 nuits

De notre côté, comme nous effectuions la croisière à l’occasion de notre anniversaire de mariage, nous avons même eu droit à une petite attention particulière et à une bouteille de bulles.


Vous êtes libre d’amener de la nourriture ou des boissons par vous-même et celles-ci seront stockées au frais par l’équipage si besoin.


Bref vous l’aurez compris : ce tarif est tout inclus et vous permettra de vivre une expérience incroyable loin des sentiers battus.


Le bateau qui vous emmènera d’île en île peut accueillir jusqu’à 20 personnes et est plutôt bien équipé : un espèce commun où partager les repas et s’asseoir à table, un ponton abrité du soleil pour se détendre et profiter du paysage et une toilette pour se soulager en cas de besoin. L’équipage se compose quant à lui d’un commandant, d’un ou deux cuisiniers, et de 2 guides. Ils sont tous originaires de la région et ils se plieront en 4 pour vous faire vivre la meilleure expérience possible.



Cependant, ne vous attendez pas à une croisière grand luxe : cela reste l’aventure et les logements sont en accord avec cette idée (vous dormirez dans des Nippas, les huttes traditionnelles philippines).

De plus, il faut également scinder ses affaires en deux :

  1. le grand sac/valise contenant tout ce dont nous n’avons pas besoin durant la croisière. Celui-ci sera stocké dans les cales et emballés dans des sacs étanches pour toute la durée de la croisière. L’accès y est donc impossible.

  2. un petit sac contenant les indispensables : tenues de rechange, maillot de bain, affaires de toilettes et de baignade, crème solaire, etc. Bref tout ce dont vous pourriez avoir besoin pendant les 3 jours de croisière.

Programme de la croisière

L’itinéraire est fixé par l’équipage de Buahy isla selon les autres croisières potentiellement en cours et les conditions météorologiques. Il traverse les bacuits, les îles Linapacan et les îles aux alentours de Culion island. Nous vous parlerons donc ici les lieux que nous avons découverts lors de notre croisière (sans pour autant tout vous dévoiler, sinon ça gâcherait tout) mais sachez que l’itinéraire varie d’une expérience à l’autre.


Au programme de cette croisière ? Farniente, soleil, snorkeling, dédouverte d’épaves, kayak, cliffs jumping, pêche au harpon et autres activités sportives en tout genre. Bref SEA, FRIENDS & SUN !


Comme dit plus haut, cette croisière c’est l’aventure : vous accosterez sur des plages isolées pour passer la nuit chaque soir. Le confort y est simple mais suffisant. Sachez cependant que ce ne seront pas des nuits en hôtel 5 étoiles mais plutôt dans des huttes avec un confort sommaire (un lit confortable entouré d’une moustiquaire), sans accès à l’eau courante (il y a cependant de l’eau de pluie pour se rincer chaque soir) et sans électricité. Les moustiques, les puces des sables et les méduses peuvent aussi être de la partie, il faut donc y être préparé et emmener le nécessaire pour se protéger. C’est cependant une belle occasion pour se recentrer, oublier internet et son téléphone et se reconnecter avec la nature.


C’est également une croisière que l’on qualifierait plutôt de « bonne ambiance » ou « festive ». Le public y est plutôt jeune (dans notre groupe, nous étions 7 entre 24 et 34 ans + 1 personne de 55 ans), et la décontraction et les belles rencontres sont au rendez-vous.


Notre expérience avec Buhay Isla

Nous avons vécu une expérience inoubliable lors de cette croisière. Non seulement nous avons été incroyablement chanceux avec la météo (nous étions tout de même en saison des pluies) mais nous avons également fait de belles rencontres et vécu pleins de beaux moments.


Nous avons, par exemple, eu l’occasion de faire la rencontre de plusieurs tortues, mais également d’autres poissons exotiques et même de serpents de mer (oups j’ai plutôt nagé à l’opposé dans ce cas-là, je l’avoue).

Les lieux où nous avons dormi étaient splendides, offrant soit une vue imprenable au coucher du soleil soit au lever du soleil, les deux nous ayant vraiment épatés.


Les repas étaient quant à eux délicieux, toujours assez variés même s’il n’est pas étonnant qu’ils soient composés de beaucoup de poissons et de crustacés. Il y avait cependant toujours beaucoup de fruits et de légumes également, les végétariens ne seront donc pas en reste.


Très honnêtement nous ne pouvons que conseiller cette expérience. Cette croisière est une occasion unique de faire du Island Hopping loin de l’agitation touristique. Cela permet aussi de rencontrer des gens et de vivre une vie de Robinson Crusoe complètement hors du temps pendant 3 jours.

Petit conseil : renseignez-vous bien à l’avance sur le trajet de votre croisière pour éviter de faire des tours en bateau inutiles auparavant. Par exemple le premier jour de notre croisière nous avons découverts une partie des Bacuits aux alentours d’El Nido. Avec le recul nous nous sommes donc dit que notre island hopping d’une journée hyper touristique dans les Bacuits n’était pas indispensable puisque la croisière nous emmenait dans des endroits beaucoup moins fréquentés et encore plus paradisiaques !
Coucher de soleil aux Philippines
Vue aérienne d'une Banka aux philippines
Groupe de nuit avec un feu sur la plage aux Philippines

Notre avis sur Palawan

Palawan est selon nous un endroit immanquable des Philippines. Après avoir pas mal voyagé, on ne peut pas cacher que les plages et archipels qui bordent Palawan sont les plus beaux que nous ayons jamais vu. Port Barton est un réel paradis sur terre et vaut absolument le détour. Même si on admet qu’il y a peu à faire, l’ambiance est assez unique et la beauté du lieu inégalable. La ville d’El Nido vous décevra très certainement mais les Bacuits, bien que très touristiques, restent un archipel magnifique, à voir un jour dans sa vie. Enfin la croisière entre Coron et El Nido est un plus à ne pas rater s’il vous reste quelques sous en poche. C’est très certainement un des meilleurs souvenirs que nous avons de notre passage à Palawan. N’hésitez pas à sortir des sentiers touristiques en louant un scooter, et la rivière souterraine de Sabang peut aussi être envisagée (nous ne l’avions pas visitée). Enfin notez que Puerto Princesa et Coron possède tous les deux des aéroports bien desservis ce qui permet d’envisager un trajet simple plutôt qu’un aller retour. N'hésitez pas à nous partager vos retours d'expérience sur votre voyage à Palawan.


Epingle ces photos sur pinterest pour retrouver cet article plus tard !

En cliquant sur ces photos, tu peux les épingler directement sur ton pinterest pour les retrouver plus tard !

0 commentaire