• Quentin

L'achat de Sven notre VW T3 pour notre tour d'Europe

L'extension du voyage en Van n'était absolument pas dans nos plans initiaux et encore moins dans notre budget. On entend souvent que les voyages en van sont bon marché. On a un logement, on peut se faire à manger, il y a certes les frais d'essence mais pour le reste c'est assez limité au niveau des dépenses. C'est sûrement vrai mais avant de penser à tout ça faut-il déjà avoir un van ... ce qui n'était pas notre cas.

Pourtant après réflexion, on s'est rendu compte que l'impact sur le budget global pouvait être finalement limité. On vous raconte ci-dessous notre approche !

Acheter ou louer son van ?

C'est évidement la première question à se poser quand on a pas de van sous la main. On a donc envisagé les deux options qui s'offraient à nous à savoir la location où l'achat. Dans notre vie en général on a jamais vraiment été pour louer, considérant les loyers comme une perte nette d'argent. Par facilité on a quand même envisagé la chose mais on est très vite revenu pour deux raisons.

  1. Le coût : louer un van sur du long terme peut très vite chiffrer. Nous avons fait quelques devis pour lesquels nous sommes arrivés à des montants entre 3 000€ - 4 000€ pour 3 mois. Autant dire des sommes conséquentes.

  2. L'incertitude de la durée du voyage : Quid si on se rend compte qu'on peut partir au bout d'un mois alors qu'on a loué le van pour trois mois ou au contraire qu'on doit prolonger de plusieurs mois ? Dépenser 8 000€ ne nous permettrait pas de faire le tour comme on l'avait prévu ...

Vous l'avez compris on s'est donc rabattu très vite sur l'achat. Le voyage en van est en pleine explosion pour le moment. Autant dire que des vans il y en a pour tous les gouts et à tous les budgets. Cela nous a donc amené à la seconde étape, déterminer nos besoins pour trouver notre van idéal.

Quel Van pour quels besoins ?

Le prix d'un van peut varier de 2.000€ à 70 000€, évidemment l'un et l'autre ne seront en rien comparables. Les prix sont comme pour tout dépendant du modèle, du kilométrage, de l'ancienneté et des équipements.


Pour orienter notre choix, nous avons donc mis sur papier ce qui nous importait le plus :

  • Un petit prix

  • Un ancêtre (+ de 30 ans car beaucoup moins cher au niveau des taxes en Belgique)

  • Une mécanique facilement réparable (au cas ou on tombe en panne au milieu de nulle part)

  • Un petit van facile à garer

  • Bonus : une chouette bouille (ça passe toujours mieux sur un blog)


Ces critères nous ont permis de nous diriger sur le choix du modèle à savoir un VW T3. Les VW T3 font parties de la famille des Transporter de chez VW. Aujourd'hui on en est à la sixième génération avec le T6. Les T3 ont été construits entre 1979 et 1991 et ils rentraient donc parfaitement dans nos critères d'ancêtres (plus de 30 ans). Il existe aussi les T1 et T2 qui sont super sympas mais qui aujourd'hui coutent relativement chers. C'est aussi une des raisons qui nous a poussé vers un T3. Bien que ce ne soit pas les vans les moins chers du marché, à la revente les VW on une tendance à prendre de la valeur (plus que d'autres marques).

Une fois notre modèle déterminé. On s'est mis à la recherche de la perle rare avec les critères suivants :

  • Une mécanique en bonne état (car nous ne sommes pas de grands garagistes)

  • Une carrosserie pas trop rouillée (car c'est souvent ce qui coûte le plus cher à refaire et un des plus gros défauts des Transporter)

  • Un van pas spécialement aménagé (car ça coute moins cher et on peut lui apporter de la valeur)

à La Recherche de la perle rare

On s'est donc mis à la recherche de notre T3. Il y en a pas mal sur le marché mais la plus part sont localisés en Allemagne ou au Pays-Bas. Etant donné que l'on voulait éviter la paperasse et le coût d'un rapatriement qui aurait compensé la bonne affaire, on s'est concentré sur le marché belge. L'offre n'était pas pléthorique mais nous a permis d'identifier 3 vans que nous avons été visiter sur un weekend.

Bilan, la troisième visite fut la bonne. On a trouvé un van T3 de 1987, qui était en restauration lorsque ses propriétaires ont décidé de le vendre. Conclusion, on est reparti avec un van en état de marche (même si un bon entretient a été nécessaire), une peinture entièrement refaite et le clou du spectacle, un intérieur complètement vide qui ne demande qu'a être aménagé. Ce van nous a finalement couté 7 000€. Un budget certes plus conséquent qu'une location mais qui a un potentiel de revente derrière comme expliqué ci-dessus.

Le fait que le van soit vide va évidemment engendrer un cout supplémentaire mais au moins on va pouvoir l'agencer selon nos envies ce qui ferra aussi monter sa cote.

On vous laisse donc avec une photo de notre bébé et rendez vous ici pour suivre l'évolution des travaux.



0 commentaire