top of page

Que visiter à Los Angeles : les incontournables de la cité des anges

Pas du tout prévue au programme, la ville de Los Angeles s’est finalement imposée dans notre tour du monde. En effet, nous devions faire escale à Los Angeles avant d’embarquer pour les îles Fidji. Au lieu de ne passer que quelques heures dans l’aéroport, nous avons décidé visiter Los Angeles en 1 semaine, le temps de découvrir la ville et de la vivre. Mais que visiter à Los Angeles ? Je n’avais pas beaucoup d’attentes, et j’ai finalement été agréablement surprise par la cité des Anges !


On croit souvent que Los Angeles peut se visiter en 2 jours. Nous avons pourtant passé 6 jours à Los Angeles et nous n’avons même pas mis les pieds dans la moitié des quartiers, tellement il y a de lieux à découvrir ! Bien sûr la majorité d'entres vous ne visiterons Los Angeles que quelques jours ou quelques heures. Nous aovns donc décidé de vous emmèner visiter Los Angeles avec nous en vous aidant à planifier votre séjour dans la Cité des Anges. Que ce soit pour quelques heures ou une visite de 3 jours à Los Angeles, retrouvez ici les lieux incontournables à Los Angeles, mais aussi toutes les informations pratiques pour organiser votre voyage à Los Angeles.


Hollywood sign sunset
 
 

Pour bien comprendre Los Angeles et ses différents quartiers, un peu d’histoire s’impose (promis, j’essaie de faire court).


Premièrement colonisée par les Espagnols, cette région autrefois appelée Haute Californie s’est surtout peuplée suite aux missions d’évangélisation des Jésuites. Ceux-ci furent cependant chassés et c’est en 1781 que « El pueblo de Nuestra Señora de Los Angeles del Rio de Porciuncula » est fondé par des colons espagnols arrivant du Mexique. La ville est donc espagnole jusqu’en 1821, date de l’indépendance du Mexique face à la couronne espagnole.


Les années qui suivent, la Californie appartient au Mexique, et Los Angeles est désignée capitale de l’état. La guerre se poursuit ensuite entre les Etats-Unis et le Mexique et c’est en 1848, avec le traité de Guadeloupe Hidalgo que Los Angeles et la Haute Californie deviendront officiellement américains (ainsi qu’une bonne partie du territoire mexicain). C’est ce passé qui explique que la ville porte l’écusson de Castille-et-Leon sur son drapeau et qu’on y trouve de nombreux monuments au style colonial espagnol.


Vient ensuite la Rue vers l’or. Lorsque ce métal précieux est découvert en Californie, forcément la ville connait un essor majeur. Par après, l’arrivée du train et la découverte des puits de pétrole (1890) entraineront une croissance encore plus importante pour la cité des Anges.


Aujourd’hui, Los Angeles est la ville la plus importante de Californie, vivant principalement du cinéma et du tourisme.


Pour la planification de votre séjour à Los Angeles, on vous conseille de consacrer environ une journée (ou une demi-journée) à chaque quartier pour bien les comprendre et vous imprégner de l’ambiance. La ville est cependant tellement grande qu’il faudrait largement plus d’une semaine pour tout découvrir, mais en se focalisant sur certains quartiers, vous aurez déjà un bel aperçu de la diversité de la ville.


Que Visiter à Los Angeles : Les incontournables


1 – Visiter Downtown LA (DTLA)

Trop souvent négligée, Downtown LA est pourtant une partie de Los Angeles que l’on a particulièrement appréciée. En plus d’abriter le fameux « El Pueblo de Los Angeles » dont je vous ai parlé plus haut, on y trouve également le Civic center (ou quartier des affaires) ainsi que de nombreux édifices magnifiques et la majorité des édifices d’arts et de spectacles de la ville de Los Angeles.


Visiter Union Station

Pour vous rendre à Downtown LA, on vous suggère de prendre le métro de Los Angeles jusque Union Station. En effet, la gare (la plus grande de l’ouest des USA, aujourd’hui considérée comme la dernière des grandes gares ferroviaires) vaut très certainement le détour, autant pour son histoire que pour son architecture.


D’ailleurs, si comme nous vous avez de la chance, la concierge vous emmènera peut-être observer l’œuvre d’art lumineuse de Bill Bell (A Train – 1995) située en haut des escalators du métro (aile est de la gare). Celle-ci représente en réalité une alternance entre les portraits de nombreuses stars et les trains, le tout sur une musique de Duke Ellington. On a particulièrement aimé cette découverte impromptue. Vous vous rendrez d’ailleurs compte qu’il y a de nombreuses autres œuvres d’art dans Union Station, comme l’œuvre City of Dream située également dans l’aile est de la gare. Ces 2 œuvres ne sont donc que des exemples de ce que vous pourrez admirer dans la plus grande gare de l’ouest des Etats-Unis.



Visiter El Pueblo de Los Angeles

Délimité par 4 rues (Spring street, Arcadia street, Alameda street et Cesar Chavez Avenue), El Pueblo de Los Angeles n’est pas très étendu en tant que tel pourtant vous y ressentirez pleinement l’ambiance mexicaine. Il a été classé monument historique en 1953 et des visites guidées gratuites ont lieu


Sur le Paseo de la plaza (ou Los Angeles Plaza) le kiosque central vous transporte immédiatement sur un Zocalo mexicain, vous faisant complètement oublier que vous êtes à Los Angeles. C’est aussi sur cette place qu’on retrouve les statues de 3 personnages emblématiques de Los Angeles (le Roi Charles III d’Espagne – fondateur du Pueblo de Los Angeles, Felipe de Neve – gouverneur de Californie et Junipero Serra).


Cette place est également entourée de bâtiments emblématiques du vieux Los Angeles. Par exemple, vous pourrez découvrir La Iglesia Nuestra Señora de Los Angeles, la plus vieille église de la ville (construite en 1822), mais aussi le Pico House, un ancien hôtel construit en 1870. A l’époque, il était l’hôtel le plus luxueux de la ville. Pour finir, vous pourrez également vous plonger dans le passé devant Old Plaza Firehouse, la plus vieille caserne de pompiers de la ville (construite en 1884) aujourd’hui transformée en musée.


On vous le dit : en arrivant sur cette place, on a un peu eu l’impression d’arriver à Disneyland ! Ne nous demandez pas pourquoi, mais le côté bien entretenu, les vieux bâtiments au style colonial, le kiosque et l’ambiance nous ont vraiment donné cette sensation.


Vous découvrirez ensuite Olvera Street, une petite ruelle typiquement mexicaine elle-aussi qui part de Los Angeles Plaza, où vous retrouverez de nombreux restaurant aux saveurs épicées et des magasins d’artisanats, mais vous pourrez surtout visiter la plus vieille maison de la cité des Anges : Avila Adobe. Suitée au 10 Olvera Street, Avila Adobe a été construite en 1818 par Francisco Alvila. N’hésitez pas à vous faufiler dans la ruelle qui vous permet d’accéder à la visite de la maison (elle est gratuite): vous atterrirez alors dans une cour intérieure très mignonne, bordée d’arbre et de cactus, et vous pourrez même pousser les portes de la maison Avila pour vous replonger 200 ans en arrière, et vous étonner de l’épaisseur de ses murs (jusqu’à 95 cm d’épaisseur).



Visiter China Town à Los Angeles

Si vous aimez découvrir les différents China Town autour du monde, vous serez probablement un peu déçus par celui-ci. Initialement situé à la place de Union Station, le quartier originel de China Town fut rasé en 1938. Il a ensuite été entièrement reconstruit quelques rues plus loin en étant désigné par des décorateurs de cinéma, pour lui donner un petit côté hollywoodien of course. Bien sûr, on y ressent l’ambiance chinoise (puisque le but était d’y tourner des films d’ambiance asiatique) mais vous serez loin de l’effervescence que l’on peut découvrir dans le China Town de Londres par exemple. Pour vous plonger complètement dans l’ambiance, on vous conseille de vous rendre à Chinatown central plaza et sur Chung King Road.


Chinatown Los Angeles

Visiter le Civic Center

Dans ce quartier, le nombre de bâtiments remarquable est impressionnant : les architectures sont si variées, qu’à chaque coin de rue vous aurez envie de prendre des photos.


Si on ne devait retenir qu’un lieu ici, cela serait sans doute le Los Angeles City Hall. Inspiré de l’Art Déco, l’hotel de ville de la Cité des Anges ne se visite pas mais il est possible de monter au dernier étage à l’Observation Deck et je peux vous dire que ça vous clairement le détour. Rien que les ascenseurs valent le coup mais l’intérêt de monter au sommet du City Hall est surtout de découvrir la vue à 360° sur la ville : vertige garanti ! Le petit plus : c’est totalement gratuit. L’entrée se fait entre 9h et 17h par le 201 Main Street. N’oubliez pas de vous promener dans Grand Park, qui se trouve au pied de la tour.


En sortant du City Hall, nous avons eu la chance de tomber sur le tournage d’une série HBO qui se déroule dans les années 1930 : nous étions comme des enfants face aux costumes d’époques et surtout en regardant les vieilles voitures défiler dans les rues ! C’est aussi ça la magie de Los Angeles, les tournages impromptus partout dans la ville.



Juste en face, vous pourrez apercevoir l’ancien bâtiment du Los Angeles Times, lui aussi d’inspiration art déco. Le journal a aujourd’hui déserté le bâtiment, et nous ne savons pas s’il est encore possible de le visiter (n’hésitez pas à nous le faire savoir si vous avez l’info, qu’on mette l’article à jour pour servir au plus grand nombre).


Non loin de là, vous arriverez dans la zone dite « culturelle » : musées, salles de spectacles et théâtres se côtoient et étonnent par leur design plus impressionnant les uns que les autres. Le complexe le plus grand est sans aucun doute le Performance Art Center et ses multiples buildings dont le fameux Walt Disney Concert Hall tout en courbes et en inox ! Ouvert en 2003, cette salle de spectacle abrite le Los Angeles Philarmonic et peut également se visiter.



Si vous êtes plutôt musée, on vous conseille bien évidemment de partir à la découverte du MOCA et de The Broad, 2 musées d’art contemporains qui abritent entre autre de nombreuses œuvres d’Andy Warhol. Ils se situent à seulement quelques pas du Walt Disney Concert Hall.


Pour finir votre visite du Civic Center, emprunter le Angels Flight Railway, un ancien funiculaire datant de 1901 qui permet de rejoindre le Grand Central Market depuis California Plaza. Le trajet coûte 1$. Une fois arrivé en bas, c’est l’occasion d’aller découvrir Pershing Square mais surtout, d’aller découvrir le vieux Broadway et ses théâtres (Los Angeles Theater, Roxie Theater, Million Dollar Theater, etc).


Visiter Little Tokyo et Art District à Los Angeles

Comme son nom l’indique, Litlle Tokyo est le quartier japonais de Los Angeles, et ça sur papier ça nous tentait beaucoup ! En pratique, on vous avoue que nous avons été un peu déçus. Même si nous avons ressenti l’ambiance japonaise du quartier, il est en réalité très petit et pas aussi fun que ce que nous espérions…

Du côté d’Art District, en tant que grands amateurs de street art, nous n’avons pas été déçu par la multitude d’œuvres décorant les hangars réaffectés. Des zones industrielles reconverties en nouvelles galeries d’art et boutiques vintages, il faut bien avouer qu’art district à une ambiance toute particulière. Concernant le street art, vous y trouverez, entre autre, les fameuses Angel Wings de Colette Miller !


Si vous êtes fan de street art, on vous conseille également d’aller vous balader sur Melrose Avenue, vous pourrez y découvrir une multitudes d’œuvres murales.



2 – Découvrir les studios de cinéma Hollywoodiens

Warner Bros Studios

Les Studios Warner Bros sont sans aucun doute un incontournable à Los Angeles selon nous, même s’il faut bien avouer que le prix est un peu élevé…

Ici, différentes options et tours sont possibles, et même si les visites se déroulent en groupe et un peu à la chaine, on doit bien avouer que découvrir les studios de cinéma, les plateaux de tournage et les histoires derrière tous ces décors nous ont franchement émerveillés. Du plateau de Young Sheldon, au sitcom de Friends en passant par les rues Parisiennes et le Casino Bellagio de la série Ocean, nous avons clairement été ébahis par la capacité des réalisateurs à réutiliser les mêmes décors à de multiples fins !



Universal studios Hollywood

Universal Studios Hollywood est souvent décrit comme un incontournables lors d’un séjour à Los Angeles, mais nous ne sommes pas tout à fait d’accord ! Si l’expérience est très sympa, cela reste majoritairement un parc d’attraction (dont l’une des attractions consiste à faire un tour à travers les studios Hollywood). Même si on a adoré se promener à Pré-au-Lard et à Springfield, on avoue que nous espérions avoir un aperçu un peu plus approfondi des studios et surtout, plus d’attraction de type différentes !


Si vous aimez les parcs d’attractions en immersion 3D, n’hésitez surtout pas, le lieu est fait pour vous, mais sachez que la majorité des attractions sont dans ce style là (normal vous nous direz, vu que ce sont des studios de cinéma) et que vous ne trouverez pas d’attraction plus « classiques ».



3 – L’Ocean Front Walk : flâner de Santa Monica Pier à Venice Beach

Un incontournable incontestable de Los Angeles, c’est la Ocean Front Walk qui s’étend de Santa Monica Pier à Venice Beach, et franchement, on comprend pourquoi ! Entre cabane de sauveteurs, skate park, engins sportifs et océan, le lieu vous plonge dans une ambiance typiquement américaine. Cependant, sachez que vous serez surpris : Venice est bien plus délabrée que ce que vous pourriez pensez, le nombre de sans-abris est assez important, vous êtes bien aux USA, ça ne fait pas de doute et ça fait un peu mal au cœur avouons-le.


Diverses possibilités s’offrent à vous pour parcourir cette balade : la location de vélo, de rollers, de skate boards, de trottinettes ou bien comme nous, la marche à pied !



A une extrémité de la balade, vous trouverez la fête foraine de Santa Monica Pier, avec sa grande roue, et ses multiples zones de jeux. Pas besoin de vouloir profiter des attractions, vous pouvez ici simplement vous balader au milieu de la foire en profitant de l’ambiance et des couleurs.


Sunset à Santa Monica Pier Los Angeles

A l’autre extrémité, vous arrivez à Venice Beach : ici le skate park est l’attraction phare ! A toute heure de la journée vous pourrez admirer petits et grands (oui oui, on y a vu des enfants de 3-4 ans faire des figures, c’est surprenant) s’adonner à la pratique du skate board. Notre conseil : venez ici au coucher du soleil, vous serez agréablement surpris par la magie des rayons dorés se déversant sur les skaters.


Pour finir, on ne peut que vous conseiller d’aller vous perdre dans Venice Canal afin de découvrir ce quartier plein de charme. Des maisons étonnantes s’étalent autour de canaux, vous plongeant dans un univers vénitien : c’est ici que le nom de Venice prend tout son sens !


Skate park de Venice Beach Los Angeles
Plage de Santa Monica à Los Angeles

4 – Hollywood Boulevard et le Walk of fame

L’incontournable numéro 1 selon la plupart des gens est bien sur le fameux WALK OF FAME d’Hollywood Boulevard et ses très célèbres étoiles ornant le sol. On préfère vous prévenir : Hollywood boulevard n’est rien d’autre qu’une avenue avec des étoiles au sol mais la balade y est quand même sympa, surtout si vous souhaitez trouver le nom de votre star favorite parmi les 2600 étoiles !


L’activité insolite du lieu c’est d’assister aux cérémonies d’inauguration des étoiles : il y en a environ 2/mois, c’est gratuit et elles sont annoncées une semaine à l’avance sur le site web du Walk of fame.

Infos pratiques : Pour vous rendre à Hollywood Boulevard en transport en commun, on vous suggère de sortir à l’arrêt de métro Hollywood Highland. Vous arriverez sur la partie la plus intéressante du boulevard avec, entre-autre, le Grauman's Chinese Theatre et le Hard Rock Café.
Hollywood boulevard Los Angeles
Hollywood boulevard Los Angeles

5 – Beverly Hills et Rodeo Drive : se balader dans un quartier mythique


90210 ça vous parle ? Code postal incontournable et surtout célèbre série, Beverly Hills ça nous replonge forcément dans l’adolescence ! C’est pourquoi, nous avions hâte de partir à la découverte de ce quartier mythique et de parcourir Rodeo drive en marchant sur les pas de Julia Roberts dans Pretty Woman. Ici, nous découvrons un autre Los Angeles : entre boutique de luxe et maisons de rêves, on plonge dans un autre univers !

Ce qu’on a préféré ? La Via Rodeo au bout de Rodeo Drive : une vieille ruelle piétonne toute mignonne avec un joli escalier et une magnifique architecture.



6 – Hollywood Sign

On ne pourrait pas vraiment faire un incontournable sur Los Angeles sans parler du fameux Hollywood Sign ! Les lettres d’Hollywood sont littéralement l’enseigne de la ville, et impossible bien sûr de passer à côté.

Perchée au sommet d’une colline du Griffith Park, vous avez plusieurs possibilités pour rejoindre le belvédère permettant d’admirer cet emblème de la cité des Anges de plus près :

  • Le Mount Hollywood trail au départ du Griffith Observatory : probablement l’un des itinéraires les plus faciles, à réaliser en famille.

  • Le Wonderview trail au départ de Wonderview Drive : certainement l’itinéraire le plus physique.

  • Insdale trail & Mount Lee Drive : un itinéraire facile, réalisable en aisément en famille !

  • The Brush Canyon Trail : cet itinéraire vous permet, en plus de rejoindre le Hollywood sign au bout du chemin, de découvrir la Bat-cave des films de Batman. Il est moins escarpés que le Wonderview Trail et peut se faire en famille.

Infos pratiques : D’une manière générale, il fait chaud à Los Angeles en été, alors partez bien équipé : chapeau/casquette, eau, et bonnes chaussures sont de mises pour ces différentes rando/balades à destination de l’emblème de la ville !


7 – Le Griffith Observatory

Selon nous, en plus de Venice Beach, l'observatoire Griffith est LE lieu incontournable où venir voir le coucher de soleil à Los Angeles. Cet observatoire astronomique perché dans le Griffith park se visite du jeudi au dimanche (ne faites donc pas comme nous qui y sommes allés un lundi, oups) mais vous pouvez tout à fait vous balader dans le parc et autour de l’observatoire tous les autres jours, ne vous inquiétez pas.


D’ici, vous aurez une superbe vue sur la ville mais également sur le Hollywood sign dont on vous parlait un peu plus tôt.

Infos pratiques : il existe des bus Ladot spéciaux qui rejoignent l’observatoire depuis la ville. Ceux-ci circulent de 10h à 22h. On peut vous dire que c’est bien pratique quand vous décidez, comme nous, de visiter LA en transport en commun !
Griffith Observatory Los Angeles

8 – Déguster un burger dans un diner

Manger dans un diner américain et y déguster un bon burger, c’est une étape incontournable lors d’un séjour à Los Angeles ! Des diners, il y en a pour tous les goûts, mais on a clairement eu un coup de cœur pour 2 lieux :

  • Cassell’s Hamburgers situé en plein cœur de Korea Town (vous pouvez en trouver un autre dans DTLA également) : on y a dégusté une ginger beer délicieuse (= une limonade au gingembre, on n’avait pas compris que ce n’était pas une bière oups).

  • Bob’s Big Boy : situé non loin des studios Warner Bros, ce diner date de 1949. Ici, vous plongez dans un autre siècle, entre table en formica, vinyle et néon, on vous jure que vous ne serez pas déçus !